Bouge ta boîte : un réseau d’entrepreneuriat au fémi­nin (de plus) sur Grenoble

Bouge ta boîte : un réseau d’entrepreneuriat au fémi­nin (de plus) sur Grenoble

EN BREF – Le réseau Bouge ta boîte inves­tit Grenoble. La société de mise en rela­tion des entre­pre­neures et des entre­prises au fémi­nin, qui a lancé ses pre­mières réunions dans la capi­tale des Alpes en octobre 2018, compte déjà treize membres. Une nou­velle venue que les dif­fé­rents réseaux de femmes entre­pre­neures déjà pré­sents per­çoivent de manière posi­tive, en pariant sur la com­plé­men­ta­rité plu­tôt que sur la concurrence.

Nouvelle ini­tia­tive pour sou­te­nir et accom­pa­gner le déve­lop­pe­ment de l’entrepreneuriat au fémi­nin en Isère : Bouge ta boîte s’est ins­tallé à Grenoble cet automne. Après avoir “investi” Lyon, le « réseau busi­ness fémi­nin » confirme donc sa pré­sence en Auvergne-Rhône-Alpes en pre­nant ses marques dans la capi­tale des Alpes. Tandis qu’un cercle voi­ron­nais est actuel­le­ment en cours de création.

Photo de groupe au sortit de la première réunion grenobloise de Bouge ta boîte © Bouge ta boîte

Photo de groupe au sor­tir de la pre­mière réunion gre­no­bloise de Bouge ta boîte. © Bouge ta boîte

Le prin­cipe de Bouge ta boîte ? Constituer des cercles de tra­vail et d’en­traide entre entre­pre­neures, des « bou­geuses [qui] pitchent, brains­torment, pré­sentent leur métier et se recom­mandent les unes les autres », décrit la société. Une fois par mois, des ate­liers pra­tiques per­mettent éga­le­ment aux cercles de pro­fi­ter de l’ex­per­tise d’une “bou­geuse” sur un point pré­cis, qu’il s’a­gisse de com­mu­ni­ca­tion, de ges­tion du temps, de déve­lop­pe­ment d’activité…

Le réseau pro­gramme aussi des temps d’é­change indi­vi­duels entre “bou­geuses”, afin de créer des « liens indi­vi­duels ren­for­cés » entre chefs d’en­tre­prise d’un même cercle. Et il met à dis­po­si­tion une page web pro­fes­sion­nelle « à conce­voir à son image, en quelques clics ». Autant de ser­vices qui ne sont tou­te­fois pas gra­tuits : l’adhé­sion à Bouge ta boîte est de 49 euros par mois ou de 490 euros pour l’année.

Un réseau d’en­tre­prises au fémi­nin déjà très développé

C’est d’ailleurs une dif­fé­rence majeure avec les réseaux d’entreprenariat fémi­nin déjà exis­tants sur Grenoble. Ceux-ci sont au nombre de quatre : les Femmes chefs d’entreprise (FCE), les Inform’elles, le Réseau Entreprendre® Isère au fémi­nin et le Réseau Mampreneurs. Autant de struc­tures qui se sont réunies, en mars 2018, au sein d’un “méta-réseau” bap­tisé Réselle.

Membres de l'interréseau Réselle pour un entrepreneuriat féminin inspirant. © Muriel Beaudoing - Place Gre'net

Membres de l’in­ter­ré­seau Réselle. © Muriel Beaudoing – Place Gre’net

« Employer le terme de “réseau” dans les deux cas est un peu ambigu », juge d’ailleurs Rachel Thonier Feldman, cofon­da­trice du Réseau Entreprendre® Isère au fémi­nin et de Réselle. Si la Commissaire aux comptes salue l’ar­ri­vée à Grenoble de Bouge ta boîte, elle veut mar­quer la dif­fé­rence. « Sur Réselle, nous sommes sur un sys­tème com­plè­te­ment béné­vole et gra­tuit. Bouge ta boîte est une entre­prise pri­vée avec un busi­ness model », résume-t-elle.

Une entre­prise pri­vée qui vient concur­ren­cer Réselle et ses réseaux membres ? « Nous sommes ravies de l’ar­ri­vée de Bouge ta boîte. Tout ce qui fait bou­ger l’en­tre­pre­neu­riat fémi­nin est posi­tif ! », affirme au contraire Rachel Thonier Feldman. Si l’é­co­sys­tème éco­no­mique fémi­nin est dyna­mique sur Grenoble, pas ques­tion en somme de reje­ter une nou­velle actrice. « Nous avons le même but : la mise en lumière des femmes entre­pre­neures », insiste-t-elle.

Déjà treize membres grenobloises

La cofon­da­trice de Réselle affirme ainsi ne pas craindre la mul­ti­pli­cité des struc­tures. « Nous avons tout misé sur la com­plé­men­ta­rité. Nous n’a­vons pas du tout les mêmes actions ni les mêmes styles : on se com­plète et on s’en­tend bien », explique Rachel Thonier Feldman. Qui ajoute qu’un cer­tain nombre de femmes appar­tiennent à deux réseaux et qu’au moins une membre de Réselle a rejoint un cercle gre­no­blois de Bouge ta boîte.

En moins de trois mois, le réseau Bouge ta boîte Grenoble compte presque autant de membres que le réseau lyonnais en deux ans © Capture d'écran Bouge ta boite

En trois mois, le réseau Bouge ta boîte Grenoble compte presque autant de membres que le réseau lyon­nais en deux ans. © Capture d’é­cran Bouge ta boite

Pas d’embouteillage en pré­vi­sion, semble donc consi­dé­rer Réselle, avec l’ins­tal­la­tion de l’en­tre­prise. Une venue par ailleurs cou­ron­née de suc­cès : en trois mois, Grenoble compte d’ores et déjà deux cercles Bouge ta boîte dif­fé­rents, avec treize membres à eux deux. Soit seule­ment une de moins que le cercle lyon­nais, qui a vu le jour il y a qua­si­ment deux ans, en jan­vier 2017.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

À l'entrée de la Scop Alma, Grenoble-Alpes Métropole signale qu'elle a accompagné l'entreprise pour ses travaux de performance énergétique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénovation éner­gé­tique : le dis­po­si­tif Mur Mur TPE – PME ren­forcé dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS - À l'occasion d'une visite de la Scop Alma basée à Saint-Martin-d'Hères, la Métropole de Grenoble a présenté, jeudi 2 mai 2024, le renforcement Lire plus

Syndicats, élus et habitants mobilisés pour empêcher la fermeture du bureau de Poste Alsace-Lorraine de Grenoble
Syndicats, élus et habi­tants mobi­li­sés pour empê­cher la fer­me­ture du bureau de poste Alsace-Lorraine

FOCUS - Alors que La Poste envisage de fermer le bureau Alsace-Lorraine de Grenoble, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le site mardi Lire plus

La Ville d'Échirolles exprime son inquiétude face au risque de fermeture du supermarché Casino du Rondeau
La Ville d’Échirolles exprime son inquié­tude face au risque de fer­me­ture du super­mar­ché Casino du Rondeau

FLASH INFO - Si la reprise de plusieurs magasins Casino du département de l'Isère est prévue par les groupes Auchan et Intermarché, certains sites demeurent Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !