Grève de l’Éducation nationale du 12 novembre : manifestation à Grenoble à partir de 14 h 30

sep article

FIL INFO – Les syndicats de l’Éducation nationale appellent à la grève et à la manifestation, lundi 12 novembre, pour dénoncer les suppressions de postes annoncées dans le cadre du Budget 2019. À Grenoble, la manifestation débutera à 14 h 30, au départ de la place de Verdun.

 

 

Mouvement de grogne en perspective dans l’Éducation nationale. Les syndicats Snes-FSU, Unsa Éducation et SGEN-CFDT appellent les personnels à la grève et la manifestation le lundi 12 novembre, pour protester contre la suppression annoncée de postes dans le cadre du Budget 2019. À Grenoble, rendez-vous est donné à 14 h 30 place de Verdun.

 

Les personnels de l'Éducation nationale sont appelés à faire grève le 12 novembre. À Grenoble, une manifestation est prévue à partir de 14h30. Drapeaux de l'Unsa durant une manifestation © Joël Kermabon - Place Gre'net

Drapeaux de l’Unsa durant une manifestation © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« L’Éducation nationale n’est plus une priorité ! », clame ainsi la section académique de Grenoble du Syndicat national des enseignements de second degré (Snes). Qui annonce la suppression de 2 650 postes d’enseignants dans les collèges et les lycées (toutes voies confondues), ainsi que de 400 postes administratifs. Et ceci, indique encore le Snes, alors que « 32 000 élèves de plus sont attendus en collège à la rentrée 2019 ».

 

 

Des actes qui contredisent les intentions, pour le syndicat

 

Pour le syndicat, les conséquences de cette suppression seront multiples. À commencer par une dégradation des conditions d’études des élèves et une hausse des effectifs par classe. Mais aussi le recours à la contractualisation et aux heures supplémentaires. Enfin, la diminution des postes dans les administrations des établissements nuira à la qualité des services vis-à-vis des usagers comme du personnel, estime le syndicat.

 

Le 27 septembre, les personnels des lycées professionnels dénonçaient déjà les suppressions de postes annoncées © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le 27 septembre, les personnels des lycées professionnels dénonçaient déjà les suppressions de postes annoncées © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Une inadéquation entre les actes et les objectifs affichés ? « Le ministre [Jean-Michel Blanquer, ndlr] ne peut se prévaloir d’un objectif d’augmentation générale du niveau des élèves et de justice sociale, sans s’en donner les moyens », écrit le Snes. Tout en ironisant sur des suppressions de poste décidées au moment où le gouvernement plaide pour une « école de la confiance » et appelle les Français à se « rassembler autour de l’essentiel, c’est-à-dire l’avenir des élèves ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2926 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.