Taxe sur le carburant : le blogueur Olivier Dodinot adresse une lettre ouverte au vitriol à Guillaume Gontard et Marie-Noëlle Battistel

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO — Le blogueur et lanceur d’alerte Olivier Dodinot adresse une lettre ouverte au vitriol au sénateur de l’Isère Guillaume Gontard et à la députée de la quatrième circonscription Marie-Noëlle Battistel. Motif de sa colère ? Les deux parlementaires isérois ont exposé sur Facebook leur opposition à une hausse de la taxe sur les carburants.

 

 

Blogueur, kiné­si­thé­ra­peute à Mens et occa­sion­nel­le­ment lan­ceur d’a­lerte, Olivier Dodinot n’a pas appré­cié l’op­po­si­tion du séna­teur Guillaume Gontard et de la dépu­tée de la qua­trième cir­cons­crip­tion de l’Isère Marie-Noëlle Battistel à la hausse de la taxe sur les car­bu­rants envi­sa­gée par le gou­ver­ne­ment. Et n’a pas man­qué de leur adres­ser une lettre ouverte, quitte à trem­per sa plume dans le vitriol.

 

Olivier Dodinot. © Olivier Dodinot

Olivier Dodinot. © Olivier Dodinot

 

Si la hausse annon­cée sus­cite nombre de colères et sert de point de départ au mou­ve­ment de blo­cage natio­nal prévu pour le samedi 17 novembre, Olivier Dodinot l’a­na­lyse avant tout comme une néces­sité. « Si on ne fait rien, si on ne s’adapte pas, si on ne se pré­pare pas, avec la hausse pré­vi­sible des prix due à l’épuisement des éner­gies fos­siles, les dépla­ce­ments devien­dront impos­sible dans une pla­nète invi­vable ! », écrit-il.

 

 

Un « poison qui asphyxie les villes »

 

Autant dire que les deux par­le­men­taires ne par­tagent guère cette vision des choses. Guillaume Gontard intime d’autres pistes au gou­ver­ne­ment et rap­pelle qu’en milieu rural, les per­sonnes n’ont « pas le choix » de prendre leur voi­ture, tan­dis que Marie-Noëlle Battistel en appelle à un « effort jus­te­ment réparti » et plaide pour « accom­pa­gner la tran­si­tion de façon posi­tive et non puni­tive ».

 

Marie-Noëlle Battistel, députée de la quatrième circonscription de l'Isère © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Marie-Noëlle Battistel, dépu­tée de la qua­trième cir­cons­crip­tion de l’Isère. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Verdict d’Olivier Dodinot ? « Une posi­tion éton­nante de la part d’une dépu­tée socia­liste, encore plus sur­pre­nante d’un séna­teur rat­ta­ché au groupe com­mu­niste, répu­bli­cain citoyen et éco­lo­giste ! », écrit sans ména­ge­ment le blo­gueur. Avant de s’in­ter­ro­ger : « Peut-on s’offusquer d’une aug­men­ta­tion des taxes sur ce poi­son qui asphyxie les villes ? »

 

 

« Passer de la parole aux actes »

 

Et le blo­gueur de déployer des argu­ments tout autant poli­tiques qu’é­co­no­miques. Ainsi, écrit-il, « l’alignement de la fis­ca­lité du Diesel sur celle de l’essence figu­rait noir sur blanc dans le pro­gramme du can­di­dat Macron, pro­gramme sur lequel il a été élu ». Et de citer la prime à la conver­sion, per­met­tant désor­mais de béné­fi­cier de 1 000 à 2 000 euros pour « rem­pla­cer un véhi­cule épuisé et glou­ton par une voi­ture sobre et moderne ».

 

Illicov, une solution de covoiturage à soutenir ? © Illicov

Illicov, une solu­tion de covoi­tu­rage à sou­te­nir ? © Illicov

 

Face au sou­hait du séna­teur d’en­cou­ra­ger le covoi­tu­rage, Olivier Doninot tacle enfin dure­ment en évo­quant les besoins de finan­ce­ment pour la mise en place d’un ligne de covoi­tu­rage Illicov sur sa région, comme il en existe dans le Vercors. « J’en ai parlé à tous les élus. […] Je n’ai pas sou­ve­nir que ni vous ni Madame Battistel n’ayez fait quoique ce soit sur cette ques­tion », per­sifle-t-il. Avant de conclure : « Il faut pas­ser de la parole aux actes ! »

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2081 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. L” Histoire ne dit jamais que le bon Peuple peut être dans l’er­reur … pour­tant sur ce coup (mou­ve­ment contre la hausse des taxes pétro­lières qui n’est, en fait que le début du fameux  » chan­ge­ment de para­digme  ») il y est.
    Oui, c’est dif­fi­cile de renon­cer au confort. Ce n’est pas un acte volon­taire, aujourd’­hui, ça sera (de toute manière) de façon subie et vio­lente, demain.

    sep article
  2. sep article