Budget participatif 2018 : taux de participation en hausse à la veille de la date limite de vote

sep article



FIL INFO – Les habitants de Grenoble, français ou étrangers, à partir de 16 ans ont encore jusqu’à samedi 6 octobre 18 heures pour voter dans le cadre du budget participatif 2018. Une simple déclaration sur l’honneur du lieu de résidence autorise la participation au vote. Vingt-trois projets initiés par des habitants, des associations ou des collectifs sont à départager.

 

 

Bureau de vote à l'hôtel de Ville de Grenoble pour le budget participatif 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bureau de vote à l’hô­tel de Ville de Grenoble pour le bud­get par­ti­ci­pa­tif 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Depuis le début de la semaine, seize bureaux de vote sont mis à la dis­po­si­tion des habi­tants, à l’oc­ca­sion de la 4e édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif de la Ville de Grenoble.

 

Il est encore pos­sible de voter jus­qu’à ce samedi 6 octobre inclus dans les mai­sons des habi­tants (à l’ex­cep­tion des MDH Prémol et Bajatière) de 9 heures à 13 heures, à l’Hôtel de Ville, à la Maison de l’in­ter­na­tio­nal, à la Maison des asso­cia­tions de 11 heures à 18 heures, ainsi que dans les biblio­thèques Kateb Yacine, Eaux-Claires Mistral, Abbaye-les-Bains et Centre-ville de 14 heures à 18 heures. Pas le temps de se dépla­cer ? Le vote en ligne repré­sente une alter­na­tive pra­tique.

 

 

« Un système de vote simple et rigoureux »

 

La par­ti­ci­pa­tion au bud­get par­ti­ci­pa­tif 2018 de Grenoble serait pro­met­teuse, d’a­près les retours des bureaux de vote, recueillis ce ven­dredi 5 octobre. Première obser­va­tion : le vote en pré­sen­tiel se serait un peu reporté sur le vote en ligne, ce der­nier étant ouvert depuis le 6 sep­tembre der­nier.

 

Bureau de vote à l'hôtel de Ville de Grenoble pour le budget participatif 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

© Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Le bud­get par­ti­ci­pa­tif com­mence vrai­ment à être connu, com­mente Matthieu Warin, direc­teur de la mai­son des habi­tants Chorier-Berriat, mais il y a tou­jours des per­sonnes qui le découvrent. » Cette année, pour engran­ger des voix sup­plé­men­taires et tou­cher une popu­la­tion moins cap­tive, la Ville a fait cir­cu­ler toute la semaine un bureau de vote mobile dans dif­fé­rents sec­teurs de Grenoble.

 

Matthieu Warin a pu éga­le­ment obser­ver que « les gens appré­cient ce type de sys­tème de vote, à la fois simple et rigou­reux ». La base de don­nées récu­père le nom les votants en temps réel. Il est donc impos­sible de voter deux fois, en ligne et en pré­sen­tiel par exemple, comme nous avons pu le véri­fier.

 

 

Plusieurs facteurs contribuent à la hausse de la participation

 

Record de par­ti­ci­pa­tion à battre pour la Ville de Grenoble ? 3 500 votants dont un tiers en ligne, obtenu en 2017. Presque deux fois moins certes que lors de l’é­di­tion de 2016 qui avait recueilli 6 000 votes. Même si en 2016, le vote du bud­get par­ti­ci­pa­tif se cumu­lait à celui de la vota­tion citoyenne sur le sta­tion­ne­ment.

 

Jour de l'inauguration de Dracque, la dragonne, sur le square Saint Bruno, un jeu d'enfants réalisé dans le cadre du budget participatif 2015. Copyright Academie de Grenoble

Jour de l’i­nau­gu­ra­tion de Dracque, la dra­gonne, sur le square Saint-Bruno. Un jeu d’en­fants réa­lisé dans le cadre du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2015. © Académie de Grenoble

Selon une récente enquête sur les bud­gets par­ti­ci­pa­tifs de la Fondation Jean-Jaurès, par­tout où ces der­niers sont orga­ni­sés, la par­ti­ci­pa­tion des habi­tants tend à pro­gres­ser… Sans tou­te­fois atteindre des pour­cen­tages spec­ta­cu­laires.

 

Autre obser­va­tion : la par­ti­ci­pa­tion au bud­get par­ti­ci­pa­tif ne dépen­drait pas tant que cela du mon­tant du bud­get, d’a­près l’a­na­lyse d’Antoine Bézard, auteur de l’é­tude. Ce sont plu­tôt un ensemble de condi­tions qui par­ti­cipent à la hausse des suf­frages d’une année sur l’autre, telles que « la noto­riété du pro­gramme, son appro­pria­tion par les habi­tants, les élus et les agents, l’expérience accu­mu­lée, la concré­ti­sa­tion des pro­jets, la volonté poli­tique via des moyens humains et tech­niques ».

 

SC

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1691 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. @Gam, n’importe quoi : L’article dit lui-même qu’on ne peut pas voter deux fois, y com­pris par des méthodes dif­fé­rentes !
    Je suis allé ce matin dans la mai­son des habi­tants à côté de chez moi : pas d’attente, mais un pas­sage continu.

    sep article
  2. 100 000 comme à la pre­mière fêtes des tuiles ?
    Nan mais, les bureaux de vote, c’est une blague. Personne ne contrôle rien, per­sonne n’y va, et on plus on peut voter plu­sieurs fois – en allant dans un autre bureau de vote.
    Sérieux, non mais sérieux….

    sep article