« Nous voulons des coquelicots » : l’Appel des 100 soutenu (entre autres) par la LPO Isère et la Frapna Isère, Savoie et Haute-Savoie

sep article



FIL INFO — La LPO Isère et les sections Isère, Savoie et Haute-Savoie de la Frapna font partie des nombreuses associations environnementales relayant et soutenant l’Appel des 100 paru dans Charlie-Hebdo. Un appel réclamant l’interdiction totale des pesticides de synthèse, au nom de leurs dommages sur la faune et la flore autant que sur la santé humaine.

 

 

« Les pes­ti­cides sont des poi­sons qui détruisent tout ce qui est vivant ». Ainsi débute l’Appel des 100, éga­le­ment titré « Nous vou­lons des coque­li­cots » et publié, entre autres, dans un numéro « spé­cial pes­ti­cides » de Charlie-Hebdo en date du 12 sep­tembre 2018.

 

L'Appel des 100, titré « Nous voulons des coquelicots », est relayé et soutenu par nombre d'associations écologistes, dont la LPO Isère et la Frapna Isère.Visuel « Stop pesticides » en forme de coquelicot. DR

Visuel « Stop pes­ti­cides » en forme de coque­li­cot. DR

Un appel, et le lan­ce­ment d’un grand mou­ve­ment citoyen, auquel s’as­so­cient par leur relais la LPO Isère, ainsi que la Frapna Isère, Savoie et Haute-Savoie.

 

Dans un com­mu­ni­qué, la Frapna Isère relaye les objec­tifs de l’ap­pel : « unir toutes les forces dis­po­nibles, agir tout de suite ». « Un pays libre garde le droit de refu­ser ce qu’il ne sup­porte plus et de l’imposer à ses diri­geants, quels qu’ils soient », pour­suivent les pro­mo­teurs de l’ap­pel, qui gardent espoir en obser­vant des mil­lions de consom­ma­teurs se détour­ner, en par­tie, depuis vingt ans de « l’alimentation far­cie de pes­ti­cides ».

 

 

Rendre la beauté du monde

 

Réclamant l’in­ter­dic­tion de tous les pes­ti­cides de syn­thèse, le texte dénonce ainsi leur pro­li­fé­ra­tion indus­trielle et les menaces qu’ils repré­sentent pour la santé humaine comme l’en­vi­ron­ne­ment. « Quand un pes­ti­cide est inter­dit, dix autres prennent sa place. Il y en a des mil­liers », décrit l’Appel des 100, évo­quant un monde « devenu fou, qui a choisi la fuite en avant ».

 

L'Appel des 100, titré « Nous voulons des coquelicots », est relayé et soutenu par nombre d'associations écologistes, dont la LPO Isère et la Frapna Isère.Disparition des abeilles, de la flore... La nature a des soucis à se faire © H. Foglar - Frapna

Disparition de la flore, des abeilles, des oiseaux… Les asso­cia­tions tirent la son­nette d’a­larme. © H. Foglar – Frapna

 

« Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque cou­leur qui suc­combe, chaque lumière qui s’éteint est une dou­leur défi­ni­tive », pour­suit le texte en fai­sant réfé­rence à la dimi­nu­tion dras­tique du nombre d’oi­seaux, d’a­beilles, de papillons, de sau­te­relles… ou de coque­li­cots dans les pay­sages de France. « Rendez-nous la beauté du monde ! », concluent enfin les auteurs. Cinq jours après son lan­ce­ment, le lundi 17 sep­tembre, l’ap­pel avait été signé en ligne par plus de 140 000 per­sonnes.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2667 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Le pavot, c’est de la drogue !

    sep article