Un rapport publié le 26 juin par l'Insee constate une progression importante du nombre de logements vacants, qui s'observe au niveau national et régional.

Auvergne-Rhône-Alpes : tou­jours plus de loge­ments vacants selon l’Insee

Auvergne-Rhône-Alpes : tou­jours plus de loge­ments vacants selon l’Insee

FIL INFO – Un rap­port de l’Insee publié le 26 juin der­nier constate une aug­men­ta­tion du nombre de loge­ments supé­rieure à la crois­sance de la popu­la­tion fran­çaise, d’où une pro­gres­sion impor­tante du nombre de loge­ments vacants. Un phé­no­mène qui s’ob­serve au niveau natio­nal comme au niveau régional.

Une grue au dessus d'un bâtiment en construction avec un ouvrier à Grenoble. © Sidonie Hadoux

Grue sur un bâti­ment en construc­tion à Grenoble. © Sidonie Hadoux – pla​ce​gre​net​.fr

« En Auvergne-Rhône-Alpes, comme en France métro­po­li­taine, le nombre de loge­ments pro­gresse plus vite que le nombre d’habitants » : tel est le constat au cœur du der­nier rap­port de l’Institut natio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques (Insee), publié mardi 26 juin. Il met en lumière l’ac­cé­lé­ra­tion d’un phé­no­mène remar­quable depuis plu­sieurs années déjà, celui de la vacance des logements.

L’Insee défi­nit comme vacant un loge­ment inoc­cupé ayant été pro­posé à la vente, à la loca­tion ou déjà attri­bué à un ache­teur ou un loca­taire en attente d’oc­cu­pa­tion, ou encore en attente de règle­ment de suc­ces­sion, ou enfin gardé vacant et sans affec­ta­tion pré­cise par le pro­prié­taire. En 2015, la France tota­li­sait 2,8 mil­lions de loge­ments vacants sur son ter­ri­toire, soit 8 % de son parc (contre 7,2 % en 2010).

8,4 % des loge­ments de la région sont vacants

La région Auvergne-Rhône-Alpes est, elle aussi, concer­née. Son ter­ri­toire comp­tait 363 000 appar­te­ments inoc­cu­pés (8,4 % du parc de loge­ments) en 2015, essen­tiel­le­ment dans l’ouest et en par­ti­cu­lier dans l’Allier, qui affi­chait un taux de 14 %. Avec un score de 7,2 %, l’Isère se situait elle en-des­sous de la moyenne nationale.

Rue Servan. © Véronique Magnin – pla​ce​gre​net​.fr

Plusieurs élé­ments expliquent la crois­sance du nombre de loge­ments vacants. Le fac­teur clef que pointe l’Insee ren­voie à une aug­men­ta­tion du nombre de loge­ments plus que pro­por­tion­nelle à celle de la popu­la­tion régio­nale, qui a récem­ment passé le cap des 8 mil­lions d’ha­bi­tants.

Entre 2010 et 2015, le parc de loge­ments s’est en effet accru de 1,3 % chaque année, alors que la crois­sance démo­gra­phique annuelle était de 0,8 % seule­ment. Une situa­tion que l’on retrouve à l’é­chelle de l’Hexagone.

La popu­la­tion régio­nale pro­gresse notam­ment dans les cou­ronnes des grandes aires urbaines, des familles à la recherche de loge­ments plus spa­cieux s’ins­tal­lant en péri­phé­rie des villes. La construc­tion de nou­veaux habi­tats est par­ti­cu­liè­re­ment forte sur cer­tains ter­ri­toires comme la ville d’Annemasse ou les aires de Lyon, Annecy ou encore Montélimar.

De plus en plus de rési­dences secondaires

Autre phé­no­mène : le boom du parc de rési­dences secon­daires ou occa­sion­nelles, que l’Insee dis­tingue des loge­ments vacants. Elle les défi­nit comme des loge­ments uti­li­sés pour les week-ends, les loi­sirs ou les vacances ou bien habi­tés occa­sion­nel­le­ment pour des rai­sons professionnelles.

Meribel – DR

Les rési­dences secon­daires repré­sentent 12 % du parc natio­nal et 14 % du parc régio­nal en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles sont par­ti­cu­liè­re­ment pri­sées en mon­tagne, où se mul­ti­plient les cha­lets occu­pés de temps à autre par de riches vacan­ciers. Ainsi la Savoie fait-elle par­tie des quatre dépar­te­ments métro­po­li­tains où plus d’un loge­ment sur trois est une rési­dence secondaire.

Dans le même temps, faut-il le rap­pe­ler, 143 00 per­sonnes dorment chaque soir à la rue, selon la Fondation Abbé Pierre.

SR

SR

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La prise de rendez-vous avec la police nationale en commissariat désormais possible via Internet en Isère
La prise de ren­dez-vous avec la police natio­nale en com­mis­sa­riat désor­mais pos­sible via Internet en Isère

FLASH INFO - Depuis le lundi 20 mai 2024, la prise de rendez-vous dans les commissariats de police nationale est possible via Internet pour l'ensemble Lire plus

Simone, une exposition itinérante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la bibliothèque Mi-Plaine de Meylan
Simone, une expo­si­tion iti­né­rante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la biblio­thèque Mi-Plaine de Meylan

ÉVÉNEMENT - La bibliothèque Simone-Lagrange/Mi-Plaine de Meylan accueille du mercredi 22 mai au samedi 29 juin 2024 la première étape de l'exposition itinérante Simone, organisée Lire plus

L'Alliance citoyenne se mobilise contre la panne prolongée d'un ascenseur "essentiel" à Grand-Place
L’Alliance citoyenne se mobi­lise contre la panne pro­lon­gée d’un ascen­seur « essen­tiel » à Grand’Place

FLASH INFO - Après une première action le samedi 4 mai 2024, les associations Alliance citoyenne de l'agglomération grenobloise, Grenoble Habitants et Handi-citoyens ont organisé Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !