La pollution de l'air au dioxyde d'azote à Grenoble, c'est (preque) fini en 2025 ? Pour l'association Grenoble à cœur, c'est l'aveu de dix ans de retard.

CVCM : le col­lec­tif Grenoble à cœur réclame le réta­blis­se­ment d’une voie de cir­cu­la­tion sur Sembat-Rey

CVCM : le col­lec­tif Grenoble à cœur réclame le réta­blis­se­ment d’une voie de cir­cu­la­tion sur Sembat-Rey

FIL INFO – S’appuyant sur la déci­sion de la Commission euro­péenne de défer­rer la France devant la Cour de jus­tice, le col­lec­tif Grenoble à cœur demande le réta­blis­se­ment d’une voie de cir­cu­la­tion sur l’axe Sembat-Rey. Pour ce col­lec­tif de com­mer­çants et d’ha­bi­tants opposé à l’o­pé­ra­tion Cœurs de ville, cœurs de métro­pole, le nou­veau plan de cir­cu­la­tion est direc­te­ment res­pon­sable de la hausse de la pol­lu­tion qu’il a constatée.

Commerçants et unions de quartier réunis dans le collectif Grenoble à cœur contestent le projet de piétonnisation de CVCM et proposent des alternatives. crédit Patricia Cerinsek

Commerçants et unions de quar­tier réunis dans le col­lec­tif Grenoble à cœur contestent le pro­jet de pié­ton­ni­sa­tion de CVCM et pro­posent des alter­na­tives © Patricia Cerinsek

Alors que la Commission euro­péenne a décidé de défer­rer la France devant la Cour de jus­tice de l’Union euro­péenne pour son inca­pa­cité à lut­ter contre la pol­lu­tion de l’air, Grenoble à cœur remonte au créneau.

Le col­lec­tif de com­mer­çants et d’ha­bi­tants opposé à l’o­pé­ra­tion Cœurs de ville, cœurs de métro­pole rebon­dit sur la déci­sion de Bruxelles pour remettre CVCM sur le tapis et deman­der que ses pro­mo­teurs retouchent le nou­veau plan de cir­cu­la­tion. « Nous deman­dons qu’une voie de cir­cu­la­tion soit immédiatement rétablie sur l’axe Sembat – Rey et que la borne de la rue de la République ne soit fermée que les week-ends et jours fériés », sou­ligne-t-il dans un communiqué.

Les bou­le­vards Sembat et Rey, cou­pés à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile depuis la mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion, sont la colonne ver­té­brale de Cœurs de ville, cœurs de métro­pole. Pourquoi CVCM revient-il sur la table à la faveur de la déci­sion de la Commission euro­péenne ? Parce qu’un des pre­miers objec­tifs du pro­jet était de réduire les nui­sances et la pollution.

Pour Grenoble à cœur, CVCM est res­pon­sable de la hausse de la pollution

Depuis, l’o­pé­ra­tion est dans le col­li­ma­teur de ce col­lec­tif comme de groupes d’é­lus d’op­po­si­tion à la Ville de Grenoble et à la Métropole. Pour Grenoble à cœur, qui a fait ses propres ana­lyses sur la base des mesures d’Atmo,« la pol­lu­tion direc­te­ment liée au tra­fic, le NO2, s’est mise à aug­men­ter de façon tota­le­ment anor­male dès les pre­miers jours du nou­veau plan de (non-) cir­cu­la­tion, en mai 2017 ».

Le juge des référés a pour la 2e fois rejeté une demande de suspension du projet Cœurs de ville, cœurs de métropole. A Grenoble, les travaux se poursuivent.

L’axe Sembat-Rey est désor­mais fermé à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile © Patricia Cerinsek

« Les douze pre­miers mois de CVCM ont confirmé cela, avec une aug­men­ta­tion de 12,5 % de cette pol­lu­tion. Le dépas­se­ment du niveau maxi­mal fixé par l’Organisation mon­diale de la santé (OMS), ce que Bruxelles observe, a été mul­ti­plié par 2,3 .»

Grenoble à cœur a déposé un recours au fond devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif pour faire annu­ler l’o­pé­ra­tion. Recours tou­jours à l’ins­truc­tion alors que les pro­cé­dures en référé ont été reje­tées par la justice.

« Il n’est jamais trop tard pour reve­nir au bon sens et rien n’est irré­ver­sible, sou­ligne le col­lec­tif Ce qui a été fait en deux jours les 18 et 19 avril 2017 peut aussi bien être défait en deux jours. » Grenoble à cœur réclame éga­le­ment la mise en place d’un obser­va­toire indé­pen­dant, de même que soit étu­diée sa contre-pro­po­si­tion.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !