La pollution de l'air au dioxyde d'azote à Grenoble, c'est (preque) fini en 2025 ? Pour l'association Grenoble à cœur, c'est l'aveu de dix ans de retard.

CVCM : le collectif Grenoble à cœur réclame le rétablissement d’une voie de circulation sur Sembat-Rey

CVCM : le collectif Grenoble à cœur réclame le rétablissement d’une voie de circulation sur Sembat-Rey

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – S’appuyant sur la décision de la Commission européenne de déferrer la France devant la Cour de justice, le collectif Grenoble à cœur demande le rétablissement d’une voie de circulation sur l’axe Sembat-Rey. Pour ce collectif de commerçants et d’habitants opposé à l’opération Cœurs de ville, cœurs de métropole, le nouveau plan de circulation est directement responsable de la hausse de la pollution qu’il a constatée.

 

 

Commerçants et unions de quartier réunis dans le collectif Grenoble à cœur contestent le projet de piétonnisation de CVCM et proposent des alternatives. crédit Patricia Cerinsek

Commerçants et unions de quar­tier réunis dans le col­lec­tif Grenoble à cœur contestent le pro­jet de pié­ton­ni­sa­tion de CVCM et pro­posent des alter­na­tives © Patricia Cerinsek

Alors que la Commission euro­péenne a décidé de défer­rer la France devant la Cour de jus­tice de l’Union euro­péenne pour son inca­pa­cité à lut­ter contre la pol­lu­tion de l’air, Grenoble à cœur remonte au créneau.

 

Le col­lec­tif de com­mer­çants et d’ha­bi­tants opposé à l’o­pé­ra­tion Cœurs de ville, cœurs de métro­pole rebon­dit sur la déci­sion de Bruxelles pour remettre CVCM sur le tapis et deman­der que ses pro­mo­teurs retouchent le nou­veau plan de cir­cu­la­tion. « Nous deman­dons qu’une voie de cir­cu­la­tion soit immédiatement rétablie sur l’axe Sembat – Rey et que la borne de la rue de la République ne soit fermée que les week-ends et jours fériés », sou­ligne-t-il dans un communiqué.

 

Les bou­le­vards Sembat et Rey, cou­pés à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile depuis la mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion, sont la colonne ver­té­brale de Cœurs de ville, cœurs de métro­pole. Pourquoi CVCM revient-il sur la table à la faveur de la déci­sion de la Commission euro­péenne ? Parce qu’un des pre­miers objec­tifs du pro­jet était de réduire les nui­sances et la pollution.

 

 

Pour Grenoble à cœur, CVCM est responsable de la hausse de la pollution

 

Depuis, l’o­pé­ra­tion est dans le col­li­ma­teur de ce col­lec­tif comme de groupes d’é­lus d’op­po­si­tion à la Ville de Grenoble et à la Métropole. Pour Grenoble à cœur, qui a fait ses propres ana­lyses sur la base des mesures d’Atmo,« la pol­lu­tion direc­te­ment liée au tra­fic, le NO2, s’est mise à aug­men­ter de façon tota­le­ment anor­male dès les pre­miers jours du nou­veau plan de (non-) cir­cu­la­tion, en mai 2017 ».

 

Le juge des référés a pour la 2e fois rejeté une demande de suspension du projet Cœurs de ville, cœurs de métropole. A Grenoble, les travaux se poursuivent.

L’axe Sembat-Rey est désor­mais fermé à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile © Patricia Cerinsek

 

« Les douze pre­miers mois de CVCM ont confirmé cela, avec une aug­men­ta­tion de 12,5 % de cette pol­lu­tion. Le dépas­se­ment du niveau maxi­mal fixé par l’Organisation mon­diale de la santé (OMS), ce que Bruxelles observe, a été mul­ti­plié par 2,3 .»

 

Grenoble à cœur a déposé un recours au fond devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif pour faire annu­ler l’o­pé­ra­tion. Recours tou­jours à l’ins­truc­tion alors que les pro­cé­dures en référé ont été reje­tées par la justice.

 

« Il n’est jamais trop tard pour reve­nir au bon sens et rien n’est irré­ver­sible, sou­ligne le col­lec­tif Ce qui a été fait en deux jours les 18 et 19 avril 2017 peut aussi bien être défait en deux jours. » Grenoble à cœur réclame éga­le­ment la mise en place d’un obser­va­toire indé­pen­dant, de même que soit étu­diée sa contre-pro­po­si­tion.

 

 

PC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'État condamné à verser 10 millions d'euros pour lutte insuffisante contre la pollution, notamment sur le territoire grenoblois
L’État condamné à verser 10 millions d’euros pour lutte insuffisante contre la pollution de l’air, notamment sur le territoire grenoblois

FIL INFO - Le Conseil d'État condamne l'État à une astreinte de 10 millions d'euros pour insuffisances dans la lutte contre la pollution de l'air. Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Particules fines : pas seulement une question de quantité révèle une étude

  FLASH INFO - Toutes les particules fines ne se valent pas. Certaines sont plus nocives que d'autres. C'est ce que montre une étude, à laquelle Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air : la Métropole de Grenoble et le Smmag dénoncent le manque d’ambition de l’État

  EN BREF- Après la sortie d'une étude révélant le coût très élevé de la pollution de l'air en Europe et pour les villes, la Lire plus

La qualité de l'air préoccupe de plus en plus en Auvergne-Rhône-Alpes, selon une enquête d'Atmo
À Grenoble, la pollution de l’air baisse mais peu, moins qu’avant et moins qu’ailleurs dans la région

  DÉCRYPTAGE - À Grenoble, la pollution de l'air est en baisse. Mais une baisse encore insuffisante au regard des valeurs réglementaires et inférieure à Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air : l’État français lourdement condamné, Grenoble parmi les mauvais élèves

  FIL INFO - La feuille de route tracée dans l'agglomération grenobloise pour lutter contre la pollution de l'air n'a pas convaincu le Conseil d'État. Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
La France en passe d’être mise à l’amende par le Conseil d’Etat pour son incapacité à lutter contre la pollution de l’air

FLASH INFO - Les dépassements des valeurs limites de particules fines et dioxyde d'azote dans l'air vont-ils valoir à la France d'être sanctionnée par la Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin