Plus de bouchons, de pollution et de bruit avec CVCM… L”“autre bilan” de Grenoble à Cœur

sep article



FOCUS – Les bilans de Cœurs de ville, Cœurs de Métropole (CVCM) se suivent et ne se ressemblent pas… Alors que les résultats de l’observatoire maison des élus grenoblois et métropolitains s’avéraient très positifs, l’association Grenoble à cœur sort des chiffres bien moins reluisants. Embouteillage, pollution de l’air et bruit seraient en forte hausse depuis le nouveau plan de circulation. Côté commerce, là non plus, cela n’irait pas fort…

 

 

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence sur la contre-exper­tise du bilan à un an de CVCM par l’as­so­cia­tion Grenoble à Cœur, ven­dredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le 3 avril der­nier, les élus de Grenoble et de la Métropole ont pré­senté des résul­tats plu­tôt encou­ra­geants concer­nant la démarche Cœur de ville, cœur de Métropole (CVCM).

 

La pro­jet CVCM a pour objec­tif, rap­pe­lons-le, de jugu­ler la cir­cu­la­tion auto­mo­bile en centre-ville à la faveur d’un nou­veau plan de cir­cu­la­tion et via l’é­lar­gis­se­ment de l’espace pié­ton­nisé.

 

Ces bonnes nou­velles n’ont tou­te­fois pas convaincu l’association Grenoble à Cœur, qui taxe les­dits résul­tats de « par­tiaux », « biai­sés » et d”« incom­plets ». Il est vrai qu’é­tran­ge­ment les élus ne pipent mot, dans leur bilan, sur la pol­lu­tion de l’air, alors même que l’as­so­cia­tion avait réclamé des mesures à la Métropole, il y a six mois.

 

 

« Notre association s’est donné comme mission d’être la plus factuelle possible »

 

L’accusation por­tée par l’as­so­cia­tion Grenoble à Cœur est grave. Les mili­tants enfoncent pour­tant le clou et mettent fon­ciè­re­ment en cause la fia­bi­lité de l’ob­ser­va­toire, « qui n’est pas indé­pen­dant, puisque sous la tutelle des col­lec­ti­vi­tés », ren­ché­rissent-ils. Par ailleurs, les rive­rains et les com­mer­çants qui com­posent Grenoble à cœur disent se rendre bien compte, eux, qu’au contraire, sur le ter­rain, la situa­tion empire.

 

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence sur la contre-exper­tise du bilan à un an de CVCM par l’as­so­cia­tion Grenoble à Cœur, ven­dredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Depuis la mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion, les voi­tures seraient davan­tage engluées dans les bou­chons, et le com­merce ne se por­te­rait pas bien. Bien évi­dem­ment, ce constat au doigt mouillé n’a aucun poids face aux don­nées de l’ob­ser­va­toire de la Métropole.

 

C’est pour­quoi, comme l’as­so­cia­tion avait com­mencé à le faire pour la pol­lu­tion, elle a déve­loppé sa contre-exper­tise en fai­sant appel à des infor­ma­tions issues d’organismes exté­rieurs et dis­po­nibles pour tout un cha­cun. Les résul­tats que l’association met sur la table ont de quoi sur­prendre, tant ils sont aux anti­podes de ceux pré­sen­tés par les col­lec­ti­vi­tés.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4270 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Face à la clarté de cette démons­tra­tion, la mai­rie et la métro ont deux solu­tions : recon­naître les faits avé­rés, ou s’en­fon­cer dans encore plus de néga­tion du réel à coups de décla­ra­tions poli­tico-poli­ti­ciennes de plus en plus grosses. On va voir.

    sep article