Actualité

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Le cercle « Grenoble nous ras­semble » s’é­toffe et planche sur les grands équi­pe­ments et infrastructures

Le cercle « Grenoble nous ras­semble » s’é­toffe et planche sur les grands équi­pe­ments et infrastructures

FOCUS – Le cercle de réflexion Grenoble nous ras­semble mené par Matthieu Chamussy, conseiller muni­ci­pal Les Républicains, a pré­senté ce samedi 28 avril ses pro­po­si­tions en matière de grands équi­pe­ments et d’in­fra­struc­tures. Le troi­sième volet d’un cycle de res­ti­tu­tions visant à « ali­men­ter le débat public » avec des sen­si­bi­li­tés « répu­bli­caines et modé­rées » sou­cieuses de rompre avec les pos­tures par­ti­sanes. Une manière, aussi, de pré­pa­rer le ter­rain dans la pers­pec­tive – le groupe ne s’en cache pas – des élec­tions muni­ci­pales de 2020.

Les melbres du cerle de réflexion lors de la présentation des propositions sur les grandes infrastructures et équipements. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Membres du cercle de réflexion © Joël Kermabon – Place Gre’net

Après ses pre­mières pro­po­si­tions sur la démo­cra­tie locale et les dépla­ce­ments puis la vie quo­ti­dienne et les espaces publics, le cercle de réflexion Grenoble nous ras­semble a pré­senté, ce samedi 28 avril ses pro­po­si­tions concer­nant les grands équi­pe­ments et infra­struc­tures de Grenoble.

Fondé en février 2017, ce groupe, qui dénonce la « rudesse du contexte poli­tique gre­no­blois », vise à « ali­men­ter posi­ti­ve­ment le débat public ». L’objectif ? « Que les Grenoblois puissent mesu­rer qu’il y a aussi des gens qui réflé­chissent sur des idées, des pro­jets et qui dressent des pers­pec­tives pour la ville », explique Matthieu Chamussy. L’élu de droite en est convaincu : « Dans ce rude cli­mat poli­tique, si en plus nos conci­toyens avaient le sen­ti­ment qu’il n’y a pas de pers­pec­tives, on ris­que­rait la déses­pé­rance. »

Un cercle de réflexion qui s’é­lar­git progressivement

Au fil des ate­liers, des ren­contres et des res­ti­tu­tions, le cercle s’est pro­gres­si­ve­ment étoffé de per­son­na­li­tés pro­ve­nant de dif­fé­rents hori­zons poli­tiques. Au noyau ini­tial – que consti­tuaient Matthieu Chamussy, Sylvie Drulhon, ancienne adjointe de l’é­quipe Destot, et Guy Waltispserger ancien pré­sident du Comité de liai­son des unions de quar­tier (Cluq) – se sont ral­liés, en février der­nier, Christian Bec (Les Républicains) et Marie-Claire Nepi (Modem), elle aussi ancienne adjointe sous l’ère Destot.

Les membres de Grenoble nous rassemble au grand complet. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les membres de Grenoble nous ras­semble au grand com­plet. © Joël Kermabon – Place Gre’net

À l’oc­ca­sion de cette nou­velle res­ti­tu­tion, « une étape impor­tante » sou­ligne Matthieu Chamussy, deux autres per­son­na­li­tés ont encore inté­gré le cercle. Sylvie Pellat-Finet, qui siège aux côtés de Matthieu Chamussy sur les bancs de l’op­po­si­tion muni­ci­pale, se féli­cite ainsi de « pou­voir contri­buer à l’é­cri­ture d’un pro­jet pour Grenoble ». Se décla­rant « pas­sion­née d’é­co­no­mie au sens large », cette der­nière affirme n’a­voir pas beau­coup hésité avant de ral­lier le cercle de réflexion. « Grenobloise de souche », elle confie avoir « beau­coup de mal à voir se dégra­der la ville ».

« Je n’emmène pas avec moi La République en marche » pré­cise Pascal Garcia

Mais le ral­lie­ment sur­prise est bien celui de Pascal Garcia, de sen­si­bi­lité centre-gauche, adhé­rent de… La République en marche (LREM) et ancien membre de l’é­quipe Destot. Celui-ci se déclare séduit par « le tra­vail concret de réflexion dans un esprit de ras­sem­ble­ment dans le res­pect des dif­fé­rentes sen­si­bi­li­tés » pro­posé par Matthieu Chamussy.

de Gauche à droite : Sylvie Pellat-Finet, Mattheiu Chamussy, Pascal Garcia et Sylvie Drulhon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite, Sylvie Pellat-Finet, Matthieu Chamussy, Pascal Garcia et Sylvie Drulhon. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une démarche « qui res­semble à ce qui se passe au niveau natio­nal, dans l’es­prit du temps, estime Pascal Garcia, pour moins de poli­tique poli­ti­cienne, moins d’idéologie sté­rile, moins de pos­tures et plus de prag­ma­tisme et d’ef­fi­ca­cité dans les pro­po­si­tions ». Celui-ci, flai­rant sans doute l’é­ven­tua­lité d’une embus­cade, démine le terrain :

« Je viens dans ce ras­sem­ble­ment mais à titre per­son­nel […] Je ne suis man­daté par per­sonne, je n’emmène pas avec moi La République en marche ! », se défend pru­dem­ment Pascal Garcia.

Donner un nou­vel élan à Grenoble

Quid de cette nou­velle res­ti­tu­tion, fruit de cinq ate­liers por­tant sur les grands équi­pe­ments et infra­struc­tures gre­no­blois ? Tout d’a­bord, un constat. De nom­breuses “friches” cultu­relles ou patri­mo­niales demeurent inex­ploi­tées, explique le cercle de réflexion. Défaut d’en­tre­tien des équi­pe­ments, inves­tis­se­ments insuf­fi­sants, pro­gram­ma­tion de grands évé­ne­ments res­tant à dynamiser…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 63 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Réserve natu­relle des Hauts de Chartreuse : un iti­né­raire de ran­don­née auto­risé sur les terres pri­vées du marquis

FOCUS - Après un an de conflit opposant les randonneurs au marquis Bruno de Quinsonas-Oudinot, propriétaire d'une partie de la Réserve naturelle des Hauts de Lire plus

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Flash Info

|

17/07

19h01

|

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

A écouter| La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

Agenda

Je partage !