Manifestation du 1er mai à Grenoble : de forts enjeux de mobilisation sur fond de divisions syndicales

sep article



FIL INFO – Comme tous les ans, une manifestation marquera la Fête du travail du 1er mai. À Grenoble, le départ du cortège sera donné à 10 heures place de la gare. Dans le contexte de mobilisation et de contestation sociale importantes contre les orientations du gouvernement, ce défilé s’avère primordial pour les organisations syndicales… qui avancent toutefois en ordre dispersé.

 

 

À Grenoble, le cor­tège se met­tra en branle à 10 heures du matin place de la gare.

La tra­di­tion­nelle mani­fes­ta­tion qui accom­pagne chaque Fête du tra­vail le 1er mai aura de quoi atti­rer les regards en cette année de com­mé­mo­ra­tion du cin­quan­te­naire de mai 68. Après un défilé de « conver­gence des luttes » réussi le 19 avril et une « Fête à Macron » pro­gram­mée le 5 mai, la mani­fes­ta­tion du mardi 1er mai 2018 s’ins­crit de fait dans un contexte de forte contes­ta­tion sociale…

 

Manifestation des fonctionnaires en mars 2018 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation des fonc­tion­naires en mars 2018 © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Si la conver­gence des luttes est (presque) sur toutes les lèvres, cette année encore l’u­nité syn­di­cale n’est pas au ren­dez-vous. Pas de com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal, mais des appels à mani­fes­ter épars. La CGT et Sud soli­daires entendent ainsi bien faire entendre leurs reven­di­ca­tions, mais Force ouvrière Isère n’a pas émis de com­mu­ni­ca­tion spé­ci­fique à cette jour­née de mobi­li­sa­tion. Pas plus que la CFDT.

 

 

Les lycéens et les féministes attendus dans le cortège

 

La ten­sion qui règne sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères, entre blo­cages et déblo­cages, assem­blées géné­rales et vote élec­tro­nique, va-t-elle favo­ri­ser la pré­sence d’é­tu­diants parmi les rangs des mani­fes­tants ? Une chose est sûre : les mili­tants de l’Unef comme de l’UNL (Union natio­nale des lycéens) appellent à rejoindre le cor­tège. Tout comme les fémi­nistes de l’Isère, qui ont mar­qué leur sou­tien au mou­ve­ment de contes­ta­tion sociale.

 

La manifestation grenobloise du 1er mai s'inscrit dans un contexte de contestation sociale très prononcée… sans que l'union des syndicats ne se réalise.

Manifestation du 19 avril 2018 à Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La CGT a dif­fusé l’i­ti­né­raire de la mani­fes­ta­tion gre­no­bloise : le cor­tège sui­vra l’a­ve­nue Alsace-Lorraine, les cours Jean-Jaurès puis Berriat, avant de prendre la rue Lesdiguières et le bou­le­vard Agutte-Sembat. Ensuite, les mani­fes­tants sui­vront les rues Félix-Poulat, Raoul-Blanchard, Alohand et République, avant de s’en­ga­ger dans la Grande-Rue, de prendre la rue Diodore-Rahoult et de pas­ser par la place de Gordes pour conclure le défilé au Jardin de Ville.

 

Dernier rap­pel : comme tous les 1er mai de chaque année, aucun bus ni tram­way ne cir­cu­lera sur le réseau de la Tag.

 

FM

 

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
3173 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.