Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Rassemblement contre les fermetures des bureaux de Poste, quartier Championnet à Grenoble le 21 avril

sep article

FIL INFO – Face aux fermetures annoncées des bureaux de Poste Championnet et Grand’Place, le collectif J’aime ma poste à Grenoble appelle à un rassemblement des usagers, commerçants, personnels et élus, le samedi 21 avril à 10 heures 30 devant le bureau de Poste du quartier Championnet.

 

 

Le collectif J’aime ma Poste à Grenoble n’a pas l’intention de rester sans réagir face à l’annonce de fermeture des bureaux de poste grenoblois Grand’Place et Championnet, respectivement les 29 mai et 4 juin 2018. Les militants appellent ainsi à un « rassemblement des usagers, des commerçants, des élus et des personnels » samedi 21 avril à 10 heures 30 devant la Poste Championnet.

 

 

Les bureaux Championnet et Grand’Place condamnés

 

« La messe est dite : La Poste se soucie du service public comme de sa première chemise », juge le collectif dans un communiqué. Le cas du bureau de poste Championnet le choque d’autant plus que la Poste n’a, à ce jour, trouvé aucun commerce pour assurer un point relais. Un « coup de force » à ses yeux. « Les usagers, notamment les personnes âgées, (…) devront se déplacer à Chavant », décrit le collectif.

 

Distribution de tracts devant la Poste Championnet mercredi du collectif J'aime ma Poste à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Distribution de tracts devant la Poste Championnet mercredi du collectif J’aime ma Poste à Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Dans le cas de Grand’Place, le scepticisme est de mise face aux raisons de sécurité invoquées pour fermer le bureau. Un « prétexte », estiment les opposants aux fermetures, « pénalisant des centaines d’usagers venant notamment de Grenoble et d’Échirolles ». Quant au vocabulaire employé par la Poste, il hérisse le poil des militants : « La Poste a mis une affiche disant que le bureau de Grand Place était “transféré” à Lionel-Terray. C’est faux ! Il ferme purement et simplement ».

 

 

Le gouvernement jugé « complice »

 

La stratégie générale de la Poste est, elle aussi, largement contestée. Dans son communiqué, le collectif J’aime ma Poste à Grenoble dénonce ainsi des emplois « précarisés » et un métier de facteur devenu « dur et éprouvant ». Quant au gouvernement, il est jugé « complice » de la situation : « On voit bien en ce moment l’intérêt qu’il porte aux services publics, à la SNCF, dans les hôpitaux », écrit encore le collectif.

 

Le bureau de poste Championnet, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Le bureau de poste Championnet, à Grenoble. © Léa Raymond – placegrenet.fr

 

Autant de messages qu’il entend faire passer, une nouvelle fois, le samedi 21 avril, en comptant sur la présence d’élus locaux, et notamment des premiers signataires de son appel contre la fermeture. Parmi lesquels le sénateur de l’Isère Guillaume Gontard, les maires de Saint-Martin-d’Hères et d’Échirolles David Queiros et Renzo Sulli, ou les conseillers municipaux de Grenoble Pascal Clouaire ou Maryvonne Boileau.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
873 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Caro, vous croyez que les personnes âgées, invalides, etc. ne vont pas devoir marcher davantage pour aller chercher un bouquin? Et vous croyez que ledit bouquin vole par internet? Vous avez du mal à comprendre. La preuve en est que je n’ai jamais dit que j’étais pour la fermeture des bureaux de poste. J’attire seulement l’attention sur le fait que certains élus grenoblois font preuve d’une indignation plus prononcée lorsque la fermeture de services publics touche leur enclave bobo qui vote Piolle à 60% (ici, championnet) et non plus seulement les quartiers populaires situés au sud des boulevards.

    sep article
  2. « ou les conseillers municipaux de Grenoble Pascal Clouaire ou Maryvonne Boileau. »

    Pourtant, ces élus appliquent la même politique que La Poste en fermant des bibliothèques…

    sep article
    • Excusez-moi, mais je trouve qu’envoyer une lettre ou un paquet, retirer de l’argent, gérer son CCP, recevoir des recommandés etc ce sont des services vitaux pour les habitants du quartier. En ce qui concerne les bibliothèques, il y a des bibliothèques voisines, des bibliobus ou des services internet. Même si je n’ai pas apprécié la fermeture des bibliothèques, il n’y a aucune comparaison possible entre la fermeture des bureaux de poste et la fermeture des bibliothèques.
      Bonne journée

      sep article
      • Excusez-moi, mais votre argument de la proximité ne tient pas: en effet, Championnet n’est pas très éloigné de Chavant (700 mètres à pied).

        Vous savez très bien, mais ne voulez pas le reconnaître car cela met en cause vos amis politiques, que c’est la même logique financière qui préside à la fermetures de bibliothèques ou de bureaux de poste.

        Pour les bibliothèques, vous évoquez les services internet: pensez-vous vraiment que le web s’est arrêté à l’entrée des bureaux de poste?

        Quant à la fermeture d’une bibliothèque dans un quartier populaire (Village olympique), il ne faut pas venir pleurer après en disant que lesdits quartiers sont « délaissés ».

        sep article
        • C’est vrai que 700 m à pied quand on est âgé, handicapé, quand on a du mal à marcher pour une raison ou une autre, ce n’est rien. La marche, c’est bon pour la santé. Si un.e Habitant.e du quartier ne peut porter son colis à envoyer jusque là-bas, ce sera l’occasion de faire la connaissance de voisins sympas qui ne manqueront certainement pas de se proposer à effectuer cette course … Jusqu’à preuve du contraire, on ne peut envoyer de colis pas internet et tout le monde ne peut gérer son compte CCP par internet.
          J’ai déjà donné le lien vers cet article de France bleu à propos des fermetures de bibliothèques
          https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/quoi-ressemble-le-maillage-des-bibliotheques-de-grenoble-1487944041
          Déjà avant la fermeture du VO les habitants allaient déjà à la bibliothèque de l’Arlequin distante de 200 m. C’est même écrit dans l’article.
          Je réécris ce que j’ai écrit dans mon premier commentaire : j’étais contre la fermeture des bibliothèques, mais il me semble que le fermeture de 2 bibliothèques n’ont rien à voir avec la fermeture de 2 bureaux de poste.

          sep article