GE Hydro : y a‑t-il eu détournement de biens publics ? Le CCE dépose plainte contre X

sep article



FOCUS – Le Comité central d’entreprise de GE Hydro a déposé, ce vendredi 2 mars, une plainte contre X auprès du pôle financier du TGI de Paris pour « détournement de biens publics par négligence ». En cause ? Un préjudice de 350 millions d’euros occasionné, estime le CCE, par la renonciation de l’État à lever l’option d’achat dont il disposait sur les titres d’Alstom prêtés par Bouygues. Une inaction qui a favorisé « des décisions qui ont eu un impact décisif sur le sort de l’entreprise et de ses salariés ».

 

 

Les salariés de GE Hydro reconnaissables à leur casquette GE - 345. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les sala­riés de GE Hydro lors de l’oc­cu­pa­tion de leur usine. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Des faits sus­cep­tibles de carac­té­ri­ser un délit de « détour­ne­ment de biens publics par négli­gence » d’un dépo­si­taire de l’autorité publique. Tels sont les termes de la plainte contre X dépo­sée, ce ven­dredi 2 mars, par le Comité cen­tral d’en­tre­prise (CCE) de GE Renewable Energy (GE Hydro) auprès du pôle finan­cier du tri­bu­nal de grande ins­tance (TGI) de Paris.

 

Une action en jus­tice qui inter­vient juste après celle dépo­sée le 30 jan­vier der­nier par l’as­so­cia­tion de lutte contre le cor­rup­tion Anticor pour exac­te­ment les mêmes rai­sons. Au cœur de cette plainte, les actions Alstom que Bouygues a prê­tées à l’État en 2014, au moment de la ces­sion des acti­vi­tés éner­gie d’Alstom au géant amé­ri­cain General Electric.

 

De fait, jus­qu’au 17 octobre der­nier, l’État pou­vait exer­cer le droit d’achat dont il dis­po­sait sur ces fameuses actions. Ce qu’il n’a pas fait, se pri­vant ainsi d’un gain poten­tiel de 350 mil­lions d’eu­ros qui, du coup, res­tent dans l’es­car­celle de Bouygues. Le lait qui était sur le feu depuis le 17 octobre der­nier – date d’ex­pi­ra­tion de l’op­tion d’a­chat – a fini par débor­der. Les sala­riés de GE Hydro qui luttent depuis l’été der­nier contre un plan social qui menace 345 emplois reprennent donc la main. Mais pour com­bien de temps ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1882 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.