Le fondeur haut-savoyard Maurice Manificat en bronze sur le sprint par équipes

sep article



FIL INFO – Associé à Richard Jouve, Maurice Manificat a décroché la médaille de bronze sur le sprint par équipes à PyeongChang, mercredi 21 février. Le fondeur de Agy remporte sa deuxième médaille lors de ces Jeux olympiques.

 

 

Déjà médaillé de bronze sur le relais 4 x 10 km en ski de fond le 18 février, Maurice Manificat a réci­divé ce mer­credi à PyeongChang sur le sprint par équipes. Le Haut-Savoyard et son par­te­naire Richard Jouve se classent der­rière les Norvégiens Sundby-Klaebo et les ath­lètes olym­piques russes Bouchounov-Spitsov. Les Suédois Hellner-Halfvarsson ter­minent au pied du podium.

 

Maurice Manificat et Richard Jouve, médaillés de bronze sur le sprint par équipes en ski de fond. © DR

Maurice Manificat et Richard Jouve, médaillés de bronze sur le sprint par équipes en ski de fond. © DR

« C’était assez dif­fi­cile, il fal­lait se remo­bi­li­ser pour ce team sprint [épreuve par équipes, ndlr]. Nous n’a­vons pas fait d’er­reurs. Nous savions ce qu’il fal­lait faire et nous l’a­vons bien fait », s’est féli­cité Maurice Manificat, au micro de France Télévisions. « J’étais dans un bon jour », a réagi pour sa part Richard Jouve, le fon­deur de Montgenèvre. « Dans la der­nière ligne droite, je savais que la Suède ne pour­rait pas me dépas­ser, j’ai pu savou­rer. »

 

 

La première fois que la France décroche deux médailles olympiques en ski de fond

 

Les deux Français ont éga­le­ment eu « une grosse pen­sée » pour Lucas Chanavat. Le fon­deur du Grand-Bornand devait être asso­cié à Richard Jouve, mais les entraî­neurs tri­co­lores lui ont fina­le­ment pré­féré Maurice Manificat. Pour illus­trer cet esprit d’é­quipe, Richard Jouve ira jus­qu’à dire qu’il est « à la fois super content [de la médaille] et super triste pour Lucas ».

 

C’est la pre­mière fois aux Jeux olym­piques que la France décroche deux médailles en ski de fond. Pour Maurice Manificat, 31 ans, c’est même la troi­sième après déjà le bronze aux JO de Sotchi sur le relais 4 x 10 km.

 

Chez les femmes, les Françaises Aurore Jean et Coraline Thomas-Hugue n’ont pas réussi l’ex­ploit de mon­ter sur le podium. Elles ter­minent hui­tièmes d’une course rem­por­tée par les Etats-Unis devant la Suède et la Norvège.

 

 

La désillusion en skicross hommes

 

La grande décep­tion de ce mer­credi pour le clan tri­co­lore est venue du ski­cross hommes. Alors qu’ils avaient trusté les trois places sur le podium à Sotchi, aucun Français ne s’est qua­li­fié cette fois pour la grande finale.

 

Champion olym­pique il y a quatre ans, et favori de l’é­preuve, le Savoyard Jean-Frédéric Chapuis a été éli­miné dès les quarts de finale. Médaillé d’argent en Russie, Antoine Bovolenta, le skieur d’Arêches-Beaufort, a été sorti en demi-finales. C’est le Canadien Brady Leman qui l’emporte devant le Suisse Marcel Bischofberger et l’ath­lète olym­pique de Russie Sergey Ridzik.

 

Avec le bronze sur le sprint par équipes en ski de fond, la France tota­lise désor­mais qua­torze médailles, à une unité du record de Sotchi.

 

LG

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1462 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.