Le fondeur haut-savoyard Maurice Manificat en bronze sur le sprint par équipes

sep article

FIL INFO – Associé à Richard Jouve, Maurice Manificat a décroché la médaille de bronze sur le sprint par équipes à PyeongChang, mercredi 21 février. Le fondeur de Agy remporte sa deuxième médaille lors de ces Jeux olympiques.

 

 

Déjà médaillé de bronze sur le relais 4 x 10 km en ski de fond le 18 février, Maurice Manificat a récidivé ce mercredi à PyeongChang sur le sprint par équipes. Le Haut-Savoyard et son partenaire Richard Jouve se classent derrière les Norvégiens Sundby-Klaebo et les athlètes olympiques russes Bouchounov-Spitsov. Les Suédois Hellner-Halfvarsson terminent au pied du podium.

 

Maurice Manificat et Richard Jouve, médaillés de bronze sur le sprint par équipes en ski de fond. © DR

Maurice Manificat et Richard Jouve, médaillés de bronze sur le sprint par équipes en ski de fond. © DR

« C’était assez difficile, il fallait se remobiliser pour ce team sprint [épreuve par équipes, ndlr]. Nous n’avons pas fait d’erreurs. Nous savions ce qu’il fallait faire et nous l’avons bien fait », s’est félicité Maurice Manificat, au micro de France Télévisions. « J’étais dans un bon jour », a réagi pour sa part Richard Jouve, le fondeur de Montgenèvre. « Dans la dernière ligne droite, je savais que la Suède ne pourrait pas me dépasser, j’ai pu savourer. »

 

 

La première fois que la France décroche deux médailles olympiques en ski de fond

 

Les deux Français ont également eu « une grosse pensée » pour Lucas Chanavat. Le fondeur du Grand-Bornand devait être associé à Richard Jouve, mais les entraîneurs tricolores lui ont finalement préféré Maurice Manificat. Pour illustrer cet esprit d’équipe, Richard Jouve ira jusqu’à dire qu’il est « à la fois super content [de la médaille] et super triste pour Lucas ».

 

C’est la première fois aux Jeux olympiques que la France décroche deux médailles en ski de fond. Pour Maurice Manificat, 31 ans, c’est même la troisième après déjà le bronze aux JO de Sotchi sur le relais 4 x 10 km.

 

Chez les femmes, les Françaises Aurore Jean et Coraline Thomas-Hugue n’ont pas réussi l’exploit de monter sur le podium. Elles terminent huitièmes d’une course remportée par les Etats-Unis devant la Suède et la Norvège.

 

 

La désillusion en skicross hommes

 

La grande déception de ce mercredi pour le clan tricolore est venue du skicross hommes. Alors qu’ils avaient trusté les trois places sur le podium à Sotchi, aucun Français ne s’est qualifié cette fois pour la grande finale.

 

Champion olympique il y a quatre ans, et favori de l’épreuve, le Savoyard Jean-Frédéric Chapuis a été éliminé dès les quarts de finale. Médaillé d’argent en Russie, Antoine Bovolenta, le skieur d’Arêches-Beaufort, a été sorti en demi-finales. C’est le Canadien Brady Leman qui l’emporte devant le Suisse Marcel Bischofberger et l’athlète olympique de Russie Sergey Ridzik.

 

Avec le bronze sur le sprint par équipes en ski de fond, la France totalise désormais quatorze médailles, à une unité du record de Sotchi.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
797 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.