Nouveau calendrier mais esprit inchangé pour la biennale arts sciences Experimenta

sep article



FOCUS – La biennale Experimenta, organisée par l’Hexagone scène nationale arts sciences de Meylan, a lieu cette année du 1er au 10 février. Stands, conférences et spectacles y croisent les sciences et les arts, selon le credo désormais bien identifié de la salle. Aperçu sélectif.

 

 

Experimenta (salon et spectacles) n'a plus lieu à l'automne mais du 1er au 10 février. Avis aux amateurs de croisement entre les arts et les sciences.Forecasting, jeudi 1er février au Pacifique. Spectacle fondé sur un recueil de vidéos amateurs puisées sur YouTube. ©Yelena Remetin

Forecasting, jeudi 1er février au Pacifique. Spectacle fondé sur un recueil de vidéos ama­teurs pui­sées sur YouTube. © Yelena Remetin

Sans doute avez-vous déjà repéré la bien­nale por­tée par l’Hexagone scène natio­nale arts sciences. De même que le salon Experimenta qui, lui, a lieu chaque année dans la Maison Minatec, au moment de la fête de la science. À l’automne donc.

 

Attention, en 2018, l’Hexagone rebat ses cartes et lance la bien­nale Experimenta – qui embrasse le salon du même nom, tou­jours à Minatec, une série de confé­rences et une dizaine de spec­tacles – non plus en octobre, comme à l’accoutumée, mais du 1er au 10 février.

 

Le credo de la bien­nale reste, lui, inchangé : pré­sen­ter des stands et des tables rondes (pour le salon) ainsi que des spec­tacles dans diverses salles de l’agglomération, dont l’Hexagone de Meylan, bien sûr. Ces temps, résul­tant de la ren­contre de scien­ti­fiques et d’artistes, débouchent le plus sou­vent sur des réflexions émi­nem­ment actuelles, la scène natio­nale ne se fai­sant pas le chantre du pro­grès tech­no­lo­gique à tout crin.

 

En témoigne notam­ment la confé­rence mali­cieu­se­ment nom­mée « Gafa vous ! », orga­ni­sée samedi 10 février à la Minatec. Les inter­ve­nants y évo­que­ront la brû­lante ques­tion des don­nées per­son­nelles exploi­tées par les quatre géants du web que sont Google, Apple, Facebook et Amazon (les fameux “Gafa”).

 

 

La noce des cultures ancestrales et technologiques

 

« Les rituels vau­dou ont été très gal­vau­dés. Dans le spec­tacle, on est au plus proche du rituel authen­tique », pré­vient Nicolas Ticot, qui signe la mise en scène de Digital Vaudou (jeudi 1er février à l’Hexagone). Le titre prend des allures d’oxymore.

 

Experimenta (salon et spectacles) n'a plus lieu à l'automne mais du 1er au 10 février. Avis aux amateurs de croisement entre les arts et les sciences.Digital vaudou © XLR Project

Digital vau­dou © XLR Project

Comment s’approcher des formes tra­di­tion­nelles de la culture vau­dou d’Afrique de l’Ouest en les frot­tant aux nou­velles tech­no­lo­gies ? Ces der­nières prennent ici la forme de pro­jec­tions à 360 degrés sur un tulle encer­clant le dan­seur et cho­ré­graphe Vincent Harisdo. Lui apporte sa connais­sance de la culture vau­dou et par là-même valide le pro­pos du met­teur en scène quant à l’authenticité du spec­tacle.

 

Des pro­po­si­tions d’artistes occi­den­taux ten­tant de repré­sen­ter les aspects les plus tra­di­tion­nels du culte vau­dou, ce dan­seur ori­gi­naire du Bénin en reçoit. S’il a accepté celle-ci, c’est bien à condi­tion de ne pas mys­ti­fier cette culture.

 

Digital Vaudou, jeudi 1er février à l'Hexagone. @ Philippe Somnolet

Digital Vaudou, jeudi 1er février à l’Hexagone. @ Philippe Somnolet

 

Comment s’explique-t-il, du reste, l’engouement que le monde occi­den­tal lui voue ? « Les Occidentaux sont bla­sés. Ils ont mais veulent être, au contraire des Africains qui sont mais veulent avoir », avance Vincent Harisdo, avant de citer la fameuse phrase que l’on attri­bue à André Malraux : « Le XXIe siècle sera spi­ri­tuel ou ne sera pas. »

 

Reste à voir si cette culture ances­trale trou­vera un ter­rain d’échange favo­rable avec les nou­velles tech­no­lo­gies qui émaillent la scé­no­gra­phie du spec­tacle.

 

 

Adèle Duminy

 

 

 

COUP DE CŒUR

 

Projet Stroh, vendredi 9 février au Déclic, à Claix © Jos Agasi

Projet Stroh, ven­dredi 9 février au Déclic, à Claix © Jos Agasi

Si vous ne connais­sez pas encore le nou­vel équi­pe­ment cultu­rel le Déclic, dont s’est dotée récem­ment la ville de Claix, c’est l’occasion d’y faire un tour.

 

Le Projet Stroh-Linden / Kolkowski – # 9, de la Fausse com­pa­gnie, y est pro­grammé ven­dredi 9 février. Voilà cinq ans que cette com­pa­gnie déve­loppe son pro­jet Stroh.

 

L’adjectif ren­voie aux ins­tru­ments du même nom, à savoir des ins­tru­ments à cordes et à pavillons. Ce sys­tème d’amplification méca­nique touche d’abord le vio­lon, créé par Mr Stroh à Londres à la fin du XIXe siècle, avant de s’étendre à d’autres ins­tru­ments à cordes comme la contre­basse ou le vio­lon­celle.

 

Le hic, c’est qu’on n’en trouve plus des masses en cir­cu­la­tion, ce qui rend ces ins­tru­ments ter­ri­ble­ment oné­reux. La Fausse com­pa­gnie s’est donc lan­cée dans une opé­ra­tion de recons­truc­tion, aidée en cela par dif­fé­rents luthiers. En résulte un Strohband inédit qui étonne autant par l’unicité de ses ins­tru­ments que par la beauté de ses expé­ri­men­ta­tions musi­cales et sonores. Pour les rétifs aux tech­no­lo­gies numé­riques, plus repré­sen­tées dans la pro­gram­ma­tion de la bien­nale, c’est le moment de prendre un bol d’air pur.

 

Le Déclic, Claix, à 19 heures – Tarifs : 5 ou 10 euros

 

Infos pratiques

 

EXPERIMENTA, LE SALON

du 8 au 10 février à la Maison Minatec – Entrée libre

 

EXPERIMENTA, LE FORUM

du 8 au 10 février – Entrée libre

Onze tables rondes

 

EXPERIMENTA, LES SPECTACLES

du 1er au 10 février

(toute la pro­gram­ma­tion sur le site de l’évènement)

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1630 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.