Deux ans que la Compagnie des Alpes espère faire rentrer le Chinois Fosun, propriétaire du Club Med, dans son capital. Avec le coup de pouce de Macron ?

Compagnie des Alpes : la France va-t-elle laisser filer l’un de ses fleurons touristiques ?

Compagnie des Alpes : la France va-t-elle laisser filer l’un de ses fleurons touristiques ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENQUÊTE – Le plus gros opérateur de domaines skiables au monde est-il à vendre ? Voilà bientôt deux ans que la Compagnie des Alpes espère ouvrir son capital aux investisseurs étrangers. Sur les rangs, le conglomérat chinois Fosun, déjà propriétaire du Club Med. Mais dans les Alpes, des élus font de la résistance, craignant qu’Emmanuel Macron ne fasse sauter le dernier verrou et accélère le désengagement de la Caisse des dépôts du secteur du tourisme. Et que se rejoue avec ce fleuron de l’économie touristique le scénario d’Alstom…

 

 

Vanoise Express © Paradiski- Les Arcs

Va-t-il se jouer avec la Compagnie des Alpes (CDA) le même scé­na­rio qu’avec Alstom ? Après avoir bradé son patri­moine indus­triel, la France se pré­pare-t-elle à lais­ser filer les rênes d’un de ses fleu­rons de l’économie tou­ris­tique aux mains de capi­taux étrangers ?

 

Deux ans que le numéro un mon­dial de la ges­tion des domaines skiables (La Plagne, Tignes, Val d’Isère, Les 2 Alpes, Les Ménuires et Les Arcs) a bon espoir d’ouvrir son capi­tal, notam­ment au Chinois Fosun, pour pou­voir se déve­lop­per à l’international.

 

L’entreprise a des atouts à revendre : un chiffre d’affaires annuel de plus de 762 mil­lions d’euros, en hausse de 6,6 % ; une crois­sance dépas­sant les 31 % sur les quatre der­niers exer­cices ; des résul­tats cumu­lés dans ses onze sta­tions de ski qui atteignent 325 mil­lions d’euros dont un peu moins de 150 mil­lions d’euros redis­tri­bués en divi­dendes à ses actionnaires.

 

Tous les signaux à des­ti­na­tion de poten­tiels inves­tis­seurs sont ainsi au vert. Que ce soit dans le sec­teur des domaines skiables, sa pre­mière acti­vité, ou dans celui des parcs de loi­sirs (parc Astérix, Futuroscope, Grévin), où la société s’est diver­si­fiée depuis 2002 et où elle est deve­nue le qua­trième opé­ra­teur européen.

 

 

Le développement à l’étranger, un devoir impérieux pour la CDA

 

Déjà lea­der euro­péen des loi­sirs, la com­pa­gnie des Alpes affiche de forte ambi­tions inter­na­tio­nales. « Le déve­lop­pe­ment à l’étranger est un devoir impé­rieux, sou­li­gnait très clai­re­ment Dominique Marcel en octobre der­nier à l’AFP. Il faut aller cher­cher des clients à l’étranger pour déve­lop­per nos Alpes fran­çaises. Nous n’avons pas d’autres choix pour assu­rer notre développement. »

 

Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes

Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes. DR

Pour assu­rer la pros­pé­rité de sa société, le PDG de la Compagnie des Alpes pros­pecte et notam­ment dans les pays émer­gents à forte crois­sance, comme la Chine, où l’industrie du tou­risme est en plein boum. Un mar­ché juteux où la société savoyarde a déjà mis un pied.

 

Elle y a signé des contrats d’assistance à l’exploitation de sta­tions de ski – comme à Thaiwoo, qui accueillera les Jeux olym­piques de Pékin en 2022 – ou à la construc­tion d’un ski Dôme à Shanghaï. Un pre­mier pas avant d’aller plus loin.

 

« L’idée est de pas­ser à un deuxième stade, de ne plus être dans le conseil mais d’investir, soit par de nou­veaux pro­jets, soit par des acqui­si­tions en nouant des par­te­na­riats », sou­li­gnait déjà Dominique Marcel en novembre 2015 dans Les Échos. Un pas­sage obligé pour le PDG. « Dans ce pays, on ne peut pas se déve­lop­per tout seul. Il faut pas­ser par des socié­tés com­munes et avoir, si pos­sible, des par­te­naires chi­nois à son capital. »

 

En Chine, la CDA y met­trait bien le deuxième pied, comme elle aime­rait bien ouvrir la porte aux capi­taux asia­tiques. Donnant-don­nant ? Le pas semble dif­fi­cile à fran­chir. Qu’est-ce qui coince ? La struc­ture de l’actionnariat de la société et, der­rière, le poids de la poli­tique inté­rieure fran­çaise. Jusque-là. Car Emmanuel Macron pour­rait bien faire sau­ter le verrou…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le site de l'usine FerroPem en Savoie. Photo DR
Fermetures d’usines Ferropem en Isère et Savoie : 352 emplois menacés, des élus montent au créneau

  FOCUS - Le comité d'entreprise européen de FerroGlobe, dont FerroPem est une filiale, a détaillé son plan de restructuration, le 20 mars 2021. Les usines Lire plus

Jacques Fournier du CEA-Leti : “Le piratage informatique ce n’est plus le cliché du pirate à capuche dans son garage”

  TROIS QUESTIONS À... Jacques Fournier, chef du laboratoire de sécurisation des objets et systèmes physiques du CEA-Leti à Grenoble, analyse cet enjeu stratégique face Lire plus

L214 à Grenoble samedi 16 janvier pour dénoncer les liens entre pandémies et élevages intensifs

  FLASH INFO — "On subit les conséquences, mais qui agit sur les causes?". Tel est le mot d'ordre de la nouvelle campagne nationale lancée Lire plus

Colère dans la police : 180 fonctionnaires prêts à déposer leur démission en Isère dont 130 à Grenoble

  FOCUS – Les propos d'Emmanuel Macron lors de l'interview accordée au média Brut ne passent pas auprès des policiers. S'estimant désavoués, 180 d'entre eux Lire plus

L'Eurostar ne desservira plus les stations de ski en hiver. Jeudi 29 et vendredi 30 mars, l'Alpe d'Huez accueille pour la troisième année d'affilée le championnat de France universitaire de ski alpin.Ski Alpe d'Huez Ophélie David. © Archive Nils Louna
L’Eurostar ne desservira plus les destinations montagne l’hiver, les élus locaux se mobilisent

  FLASH INFO - L’entreprise ferroviaire franco-britannique Eurostar a annoncé, ce mercredi 8 juillet, que seules les villes de Lille et de Paris seraient désormais desservies Lire plus

Le nombre de loups en France devrait dépasser le chiffre de cinq cents. Et donc le seuil de viabilité de l'espèce que s'était fixé le gouvernement.
Loups hybrides : l’État accepte de confronter ses analyses génétiques à d’autres mesures

Un groupe d'éleveurs emmené par le maire de Chichiliane en Isère conteste les analyses génétiques officielles menées sur le loup. Celles-ci vont donc être confrontées Lire plus

Flash Info

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin