Paysage→Paysages Saison 2 : 200 rendez-vous pour découvrir le “biotope culturel” de l’Isère

Paysage→Paysages Saison 2 : 200 rendez-vous pour découvrir le “biotope culturel” de l’Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le Département de l’Isère a profité du solstice d’hiver pour lancer, le 21 décembre, la deuxième saison de Paysage→Paysages consacrée à l’hiver. Cet événement culturel transversal placé sous le thème du « paysage en mouvement » sera déployé dans différents lieux répartis sur cinq territoires isérois. L’idée sous-jacente ? Promouvoir le « biotope culturel » de l’Isère en embarquant le public au cœur des paysages « grâce à des propositions singulières et sensibles ».

 

 

Affiche de la saison 2 de Paysage→Paysages. © Département de l'Isère

Affiche de la sai­son 2 de Paysage→Paysages. © Département de l’Isère

Non, ce n’est pas la deuxième sai­son d’une série télé­vi­sée qu’a inau­gu­rée le Département de l’Isère, ce jeudi 21 décembre dans les jar­dins du musée de l’Ancien Évêché, mais bien l’acte deux de Paysage→Paysages, l’é­vé­ne­ment phare de sa sai­son cultu­relle 2017 – 2018.

 

« L’année der­nière, quand on a lancé Paysage→Paysages, nous avions dit que ça par­tait sur quatre sai­sons. Il fal­lait donc tenir la pro­messe. L’année der­nière, c’é­tait l’au­tomne et, cette année, nous atta­quons l’hi­ver jus­qu’à la mi-mars », explique Patrick Curtaud, vice-pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère en charge du patri­moine et de la culture.

 

Une rota­tion calen­daire qui illustre l’i­dée du pay­sage en mou­ve­ment – décliné en cinq thèmes – sous le signe duquel le Département et ses par­te­naires ont sou­haité pla­cer cette deuxième édition.

 

Les Isérois, tout autant que les visi­teurs de pas­sage, sont ainsi conviés à près de 200 ren­dez-vous cultu­rels, répar­tis un peu par­tout dans le dépar­te­ment, jus­qu’au 20 mars pro­chain. Des évé­ne­ments pour la plu­part gra­tuits, ludiques et très lar­ge­ment collaboratifs.

 

 

Découvrir le biotope culturel isérois grâce à des propositions singulières

 

Au pro­gramme ? Des expo­si­tions, des concerts, des spec­tacles, des pro­jec­tions et des per­for­mances. Mais aussi des visites, des excur­sions inso­lites, des ate­liers et des par­cours. Un évé­ne­ment pro­téi­forme pour mieux connaître le « bio­tope cultu­rel » de l’Isère et « embar­quer très lar­ge­ment le public au cœur des pay­sages grâce à des pro­po­si­tions sin­gu­lières et sen­sibles », pro­met le Département.

 

Patrick Curtaud, vice président du département de l'Isère en charge du patrimoine et de la culture. et Isabelle Lazier directrice du musée de l'Ancien Évêché. ©Lisa Dulac - Place Gre'net

Patrick Curtaud, vice-pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère en charge du patri­moine et de la culture, et Isabelle Lazier, direc­trice du musée de l’Ancien Évêché. © Lisa Dulac – Place Gre’net

De fait, cette deuxième sai­son se dérou­lera prin­ci­pa­le­ment dans les struc­tures de cinq ter­ri­toires de l’Isère : l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, le mas­sif de l’Oisans, le Vercors, la Porte des Alpes et, enfin, l’Isère rho­da­nienne. « Nous vou­lions faire prendre conscience aux habi­tants de notre vaste dépar­te­ment qu’il est très riche en pay­sages, en met­tant le focus durant tout un week-end sur cha­cun d’entre eux », pour­suit Patrick Curtaud.

 

 

Animations et spectacles dans des lieux inédits et insolites

 

Au total, qua­rante-huit com­munes de l’Isère seront inves­ties tour à tour par les 150 par­te­naires et artistes qui assurent la pro­gram­ma­tion. Le tout concocté sous l’im­pul­sion artis­tique du Laboratoire, une struc­ture ani­mée par les plas­ti­ciens Maryvonne Arnaud et Philippe Mouillon.

 

Événement culturel porté par le Département de l’Isère sur une proposition artistique de LABORATOIRE,

Événement cultu­rel porté par le Département de l’Isère sur une pro­po­si­tion artis­tique de Laboratoire.

Diversité des ter­ri­toires mais aussi des lieux, avec des ani­ma­tions et spec­tacles s’emparant d’es­paces hété­ro­clites, inédits et insolites.

 

Des équi­pe­ments cultu­rels, un centre d’en­tre­tien rou­tier, un bateau sur le Rhône ou encore des espaces natu­rels sen­sibles… Autant de lieux d’ex­pres­sion ori­gi­naux reflé­tant la « richesse des patri­moines natu­rel et cultu­rel de l’Isère », assure le Département.

 

 

« Un voyage détonnant en bus au cœur de chaque territoire »

 

Outre le foi­son­ne­ment d’é­vé­ne­ments pro­gram­més au fil de la sai­son, quatre grands ren­dez-vous vont ryth­mer – mou­ve­ment oblige – cette deuxième sai­son de Paysage→Paysages. Le prin­cipe ? Transformer en « camps de base », le temps d’un week-end, des struc­tures telles que le foyer muni­ci­pal de Bourg-d’Oisans, le Cairn à Lans-en-Vercors, la salle Daniel Balavoine et le théâtre du Vellein à Villefontaine ainsi que le col­lège Ponsard à Vienne.

 

© Département de l'Isère

© Département de l’Isère

Que trou­vera-t-on dans ces camps de base ? Des expo­si­tions iti­né­rantes, des concerts et bien d’autres ani­ma­tions. Mais sur­tout, deux grands évé­ne­ments taillés sur mesure pour cha­cun des ter­ri­toires investis.

 

C’est ainsi que tous les same­dis, la com­pa­gnie de théâtre de rue Délices Dada pro­po­sera Arrêt sur image, « un voyage déton­nant en bus au cœur de chaque ter­ri­toire », affirme, un brin lyrique, le Département.

 

Tandis que, tous les dimanches, se dérou­lera « une grande jour­née créa­tive et par­ti­ci­pa­tive » dédiée aux pay­sages. Le public sera alors invité à expri­mer sa créa­ti­vité au cours d’a­te­liers de des­sin, d’é­cri­ture, de pho­to­gra­phie et de jeux vidéos.

 

 

Un grand nombre de manifestations prévues dans l’agglomération grenobloise

 

Bien sûr, Paysage→Paysages ne se limi­tera pas à ces seuls quatre grands ren­dez-vous. Une nuée d’autres évé­ne­ments vont être dis­sé­mi­nés tout au long de la sai­son sur les cinq ter­ri­toires choi­sis. L’agglomération gre­no­bloise ne fera pas figure de parent pauvre, loin s’en faut, puis­qu’elle concen­trera un grand nombre de manifestations.

 

Ne serait-ce qu’a­vec la grande expo­si­tion col­lec­tive Atlas des dépla­ce­ments au musée Hébert de La Tronche. Ou bien l’exposition Montagne défaite, dans les jar­dins du musée de l’Ancien Évêché et le « constat impla­cable » et très inquié­tant du pho­to­graphe Olivier de Sépibus sur la fonte des gla­ciers. Ou encore à l’es­pace Jules Vallès de Saint-Martin-d’Hères, Y Ci Ou Vers, une « folie gra­phique » du typo­graphe David Poullard.

 

Le photographe Olivier De Sépibus présentant l'exposition Montagne défaite. © Lisa Dulac - Place Gre'net

Olivier De Sépibus pré­sen­tant l’ex­po­si­tion Montagne défaite. © Lisa Dulac – Place Gre’net

 

Citons encore, pêle-mêle, l’ex­po­si­tion sur une ligne de bus ima­gi­naire cir­cu­lant dans une ville tout aussi ima­gi­naire, La ville bleue, au Couvent Sainte-Cécile, L’intimité des rives, une explo­ra­tion de la rivière Isère pro­po­sée par la Maison de l’ar­chi­tec­ture, ou bien encore les Graphies du dépla­ce­ment, « car­to­gra­phie éton­nante » du plas­ti­cien Matthias Poisson au Vog de Fontaine.

 

Enfin, en cette année 2018 qui com­mé­more les 50 ans des Jeux olym­piques d’hi­ver de Grenoble, le musée Dauphinois pro­pose de por­ter un regard his­to­rique sur l’im­pact des sports d’hi­ver sur nos pay­sages. Notamment avec l’expo­si­tion Grenoble 1968 – Les Jeux olym­piques qui ont changé l’Isère.

 

Joël Kermabon

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier officiellement réélu président du conseil départemental de l’Isère

EN BREF - Sans surprise, Jean-Pierre Barbier a retrouvé son poste de président du conseil départemental de l'Isère, avec 42 voix pour et 16 votes Lire plus

Le groupe Jaipur Maharaja Brass Band sera à Fort Barraux. DR
Troisième saison de Paysage > Paysages : un printemps culturel et festif pour (re)découvrir l’Isère

FOCUS - Après l'automne et l'hiver les années précédentes, Paysage > Paysages, l'événement culturel phare du département de l'Isère a entamé, avec le printemps, sa Lire plus

L’Insee révèle les différents enjeux de développement durable des territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes

EN BREF - Dans une récente étude intitulée « Les territoires de la région face au défi du développement durable », l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes se penche sur les Lire plus

La Banque des territoires inaugurée à Grenoble pour soutenir les projets de développement des collectivités

EN BREF – La Banque des territoires Auvergne-Rhône-Alpes a inauguré son antenne grenobloise le 3 juillet dernier. Avec cette nouvelle marque, déployée progressivement partout en Lire plus

Le Conseil départemental de l’Isère va voter, ces 14 et 15 décembre, un budget de 1,5 milliard d'euros dans la continuité du plan de relance engagé en 2015
Budget 2018 de l’Isère : les solidarités sociales et territoriales au premier plan

FOCUS - Le Conseil départemental de l'Isère vote, ces 14 et 15 décembre, son troisième budget depuis que l'équipe de Jean-Pierre Barbier est aux manettes. Lire plus

Le Fab lab de la Casemate détruit par le feu : un incendie criminel contre un symbole ?

REPORTAGE VIDÉO - Le premier étage de la Casemate a été entièrement ravagé par les flammes, dans la nuit du 20 au 21 novembre 2017. Lire plus

Flash Info

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin