Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La Métropole de Grenoble distinguée par le prix Intermodalité pour sa nouvelle gare

sep article

Après le Pass d’or des mobilités 2016, la Métropole de Grenoble a reçu le prix Intermodalité 2017 du magazine Ville, Rail et Transports. Une récompense saluant les travaux de réaménagement de la gare de Grenoble, devenue Pôle d’échange multimodal après plus de deux ans de travaux.

 

 

Le « magazine des nouvelles mobilités » Ville, Rail et Transports a décerné à Grenoble-Alpes Métropole le prix Intermodalité 2017, après lui avoir décerné le Pass d’or du palmarès des mobilités en 2016. Remis au président de La Métro Christophe Ferrari, ce prix récompense la réalisation du Pôle d’échange multimodal de la gare de Grenoble.

 

La Métropole de Grenoble a reçu du magazine Ville, Rail et Transports le prix Intermodalité 2017 suite à la mise en service du Pôle d'échange multimodal.Entrée de la gare SNCF de Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Entrée de la gare SNCF de Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Après plus de deux ans de travaux, la gare s’affirme en effet comme un lieu où se côtoient toutes les options de déplacement, depuis les trains TER ou TGV aux lignes de tramway A et B, en passant par les cars Transisère, les taxis, l’autopartage ou le vélo. Sans oublier la concentration de la vente des différents titres de transport en un seul point .

 

 

La « porte d’entrée » de la ville

 

La gare de Grenoble propose de nouvelles places pour garer les vélos © Chloé Ponset - Place Gre'net

La gare de Grenoble propose de nouvelles places pour garer les vélos. © Chloé Ponset – Place Gre’net

« Je me réjouis de l’obtention de ce prix qui vient récompenser ainsi un projet partenarial de grande ampleur entre la Ville de Grenoble, la Métropole, le Conseil régional, la SNCF, le Conseil départemental et l’État », écrit le maire de Grenoble Éric Piolle dans un communiqué. Y voyant presque un « clin d’œil » au cinquantenaire des Jeux olympiques d’hiver de 1968, étape importante dans le renforcement ferroviaire de la ville.

 

Pour Éric Piolle, « la multimodalité, et notamment les liaisons par car avec les stations de montagne, permet d’agir pour la qualité de l’air dans les Alpes ». Mais compte aussi pour l’image même de la capitale des Alpes, tant la gare est bien souvent la « porte d’entrée vers la ville, son agglomération et ses montagnes environnantes ».

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
564 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.