Finies les motoneiges sur les circuits des Ménuires et Val Thorens ? La justice a une nouvelle fois de donné raison aux associations de défense de la nature

La justice met un (nouveau) coup d’arrêt aux motoneiges des Ménuires

La justice met un (nouveau) coup d’arrêt aux motoneiges des Ménuires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Fin de la bataille judiciaire ? Voilà des années que la Frapna et Mountain Wilderness ferraillent pour que les motoneiges n’empruntent plus deux circuits aménagés aux Ménuires et à Val Thorens. Le tribunal administratif de Grenoble vient de leur donner raison. Une nouvelle fois…

 

 

Les moto­neiges aux Ménuires et à Val Thorens, c’est fini ? Des années que des asso­cia­tions de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment se battent pour faire res­pec­ter la loi dans ces deux sta­tions de ski savoyardes. La jus­tice vient une nou­velle fois de leur don­ner raison.

 

DR

Saisi en 2015 par la Frapna Savoie et Mountain Wilderness, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble a, le 3 octobre der­nier, annulé le per­mis d’a­mé­na­ger déli­vré en février 2009 par le maire de Saint-Martin de Belleville, com­mune sup­port des deux sta­tions de ski.

 

L’autorisation muni­ci­pale per­met­tait jus­qu’a­lors aux moto­neiges de cir­cu­ler sur des iti­né­raires amé­na­gés sur 9,5 et 8 kilo­mètres. « Ces cir­cuits consti­tuent des iti­né­raires bali­sés au cœur d’es­paces natu­rels, et non des ter­rains au sens des dis­po­si­tions du code de l’en­vi­ron­ne­ment », sou­ligne le juge admi­nis­tra­tif. Bref, contraires à la loi.

 

Depuis 1991 en effet, « l’u­ti­li­sa­tion à des fins de loi­sirs d’en­gins moto­ri­sés conçus pour la pro­gres­sion sur neige est inter­dite », excep­tion faite sur les voies ouvertes à la cir­cu­la­tion publique des véhi­cules à moteur. Ou à moins que cette pra­tique se fasse, moyen­nant auto­ri­sa­tion, sur un ter­rain adapté à cet effet.

 

 

Une bataille juridique qui dure depuis dix ans…

 

Bref, le maire de Belleville-Saint-Martin ne pou­vait auto­ri­ser l’a­mé­na­ge­ment de ces deux cir­cuits. Mais il n’a visi­ble­ment pas fait grand cas des déci­sions déjà ren­dues par la jus­tice. Car la loca­tion de moto­neiges, c’est une vieille his­toire aux Ménuires. Qui remonte aux années quatre-vingt dix.

 

Depuis plus de vingt ans, trois loueurs se par­tagent ce mar­ché. Le pre­mier coup de semonce est tombé en 2007 avec la condam­na­tion des trois exploi­tants par le tri­bu­nal de police de Moutiers. Deux ans plus tard, le maire de Saint-Martin-de-Belleville décro­chait une auto­ri­sa­tion dans le cadre d’une unité tou­ris­tique nou­velle lui per­met­tant de faire cir­cu­ler les moto­neiges sur les deux circuits.

 

Autorisation reto­quée par la jus­tice. D’abord par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble puis par la cour d’ap­pel de Lyon et, enfin, par le Conseil d’État en 2014. Le per­mis d’a­mé­na­ger désor­mais annulé, les deux asso­cia­tions se disent en par­tie satis­faites. « Ces déci­sions de jus­tice […] per­met­tront la bonne appli­ca­tion de la loi et donc contri­bue­ront au retour du silence en mon­tagne », sou­lignent-elles dans un com­mu­ni­qué com­mun, tout en sou­li­gnant « la dif­fi­culté et le temps néces­saire à faire appli­quer les textes régle­men­taires dans le domaine des loi­sirs motorisés ».

 

 

PC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Mairie d'Eybens @Patafisik
Recours en annulation contre les élections municipales à Eybens : les requérants perdent leur procès

  FIL INFO - Le tribunal administratif a donné tort aux trois colistiers de Vivre Eybens qui réclamaient l'annulation des élections municipales à Eybens. Selon Lire plus

UNE Tribunal administratif @ Eléonore Bayrou
L’expulsion de l’aide-soignante béninoise validée par le tribunal administratif de Grenoble

  FLASH INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a le 23 novembre validé l'expulsion de Lydia Veyrat, une aide-soignante béninoise résidant en Savoie. Employée Lire plus

Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d'aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En Lire plus

Lionel Beffre et Eric Piolle étudient les résultats du premier tour de la présidentielle. Soirée électorale à la Préfecture de Grenoble. 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
L’arrêté anti-expulsions du maire de Grenoble étant annulé par la justice, Éric Piolle contre-attaque

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a, dans une décision rendue ce 19 janvier 2021, annulé l'arrêté anti-expulsions du maire de la Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin