Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Center parcs de Roybon : Pierre & Vacances devra se (re)pencher sur ses eaux usées

sep article

EN BREF – Pierre & Vacances va devoir revoir l’évacuation des eaux usées de son Center parcs s’il veut que son projet prévu dans la forêt des Chambarans voit le jour. Mais si le Conseil d’État a mis un point final à ce contentieux, la plus haute juridiction administrative doit encore se prononcer sur la légalité du centre de vacances au titre de la loi sur l’eau. Sachant que l’Office national des forêts, chargé de recenser les mesures compensatoires, rechigne toujours à rendre publics ses échanges avec le promoteur immobilier…

 

 

Défrichage sur le chantier du Center Parcs de Roybon dans la forêt des Avenières en Chambaran compensation zones humides © Zad Roybon

Défrichage sur le chantier du Center Parcs de Roybon dans la forêt des Chambarans. © Zad Roybon

Pierre & Vacances va devoir revoir en partie sa copie. Le Conseil d’État a, le 13 octobre dernier, conforté la décision de la cour d’appel de Lyon. Celle-ci avait enterré le projet de canalisation prévu sur vingt-sept kilomètres entre Roybon et Saint-Sauveur pour évacuer les eaux usées du Center parcs des Chambarans en Isère.

 

Le pourvoi en cassation du syndicat intercommunal des eaux de la Galaure, qui entendait casser la décision du juge lyonnais, n’a pas été admis par la plus haute juridiction administrative. Le préfet de l’Isère avait pourtant donné son feu vert le 15 octobre 2012, autorisation rapidement contestée par l’association pour les Chambarans sans Center parcs (PCSCP).

 

En cause ? Vingt-sept kilomètres de tuyaux traversant des terrains instables et des zones humides et ce, sans qu’aucune étude d’impact n’ait été diligentée. Alors même qu’elle avait été demandée par les services de la Dreal.

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3186 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : Center parcs de Roybon : Pierre & Vacances devra se (re)pencher sur ses eaux usées. | Anor Environnement

  2. avec la sécheresse actuelle, comment peut-on encore vouloir construire une bulle tropicale ? c’est une pure aberration environnementale. Il n’y a plus compensation possible de zones humides. Et ne parlons pas de l’aberration économique, ce n’est pas le sujet.

    sep article
    • Tout à fait, et en implantant le complexe sur des aires d’alimentation d’un aquifère qui fournit de l’eau potable (et très pure !) qui sont à protéger de toute « anthropisation » suite aux études hydrogéologiques réalisées entre 2006 et 2011 par deux scientifiques.
      Un vrai scandale sur l’eau potable qui couve, masqué par la CLE (commission locale de l’eau) du SAGE de la Molasse miocène du Bas Dauphiné, rien ne transparaît de leur volonté de faire disparaître des cartes le site d’implantation qui doit être protégé par le règlement du SAGE qu’ils préparent…entre eux et les cabinets d’études (plus d’info auprès de PCSCP).

      sep article