© Joël Kermabon - Place Gre'net

Pierre Laurent aux salariés de GE Hydro : « Votre bataille est une bataille nationale ! »

Pierre Laurent aux salariés de GE Hydro : « Votre bataille est une bataille nationale ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, était à Grenoble ce mardi 17 octobre pour soutenir les salariés de GE Renewable Energy (GE Hydro) en lutte contre le plan social qui les menace. Le leader du PCF a dénoncé « un scandale d’État » et appelé à faire du combat des salariés une « question nationale ». Tout en sommant l’État de monter au capital du futur ensemble Alstom – Siemens. 

 

 

Pierre Laurent (PCF) s'adresse au salariés de GE Hydro à l'issue de leur manifestation. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Pierre Laurent (PCF) s’a­dresse au sala­riés de GE Hydro à l’is­sue de leur mani­fes­ta­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les per­son­na­li­tés poli­tiques – de gauche tout du moins – se bous­culent au por­tillon de GE Renewable Energy (GE Hydro). La cause de cette mobi­li­sa­tion ? Les sala­riés qui réclament encore et tou­jours la sus­pen­sion du plan social qui menace 345 emplois sur le site grenoblois.

 

Après Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Philippe Poutou (NPA), c’é­tait au tour, ce 17 octobre, de Pierre Laurent, secré­taire natio­nal du Parti com­mu­niste fran­çais (PCF), de venir à la ren­contre des sala­riés pour leur appor­ter le sou­tien « plein et entier » du Parti.

 

 

Un cortège de près de 350 personnes 

 

 

S’ils ont mis un terme à la grève et au blo­cage de l’u­sine ce ven­dredi 13 octobre, les sala­riés n’ont pour autant pas aban­donné la lutte. Ils ont ainsi débrayé sur le coup de 10 heures avant de mani­fes­ter jus­qu’à la pré­fec­ture de l’Isère, place de Verdun.

 

Si bien sûr dans le cor­tège qui a ras­sem­blé près de 350 per­sonnes figu­raient en bonne place les sala­riés gre­no­blois, leurs col­lègues de GE Greed de Villeurbanne et d’Aix-les-Bains les avaient rejoints. Tout comme l’ont fait nombre d’é­tu­diants, de retrai­tés, de mili­tants LFI ou NPA et – a for­tiori – communistes.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

« Le gouvernement ne dit pas tout sur le contenu de ces accords ! »

 

 

« Il y a un scan­dale dans cette affaire ! », a déclaré devant les sala­riés Pierre Laurent, qui demande la vérité sur les accords pas­sés entre Alstom et Siemens et ceux concer­nant l’a­chat de la branche hydro d’Alstom par General Electric. « Le gou­ver­ne­ment ne dit pas tout sur le contenu de ces accords ! », lance le lea­der com­mu­niste convaincu qu’ils com­portent « des clause cachées » et que le gou­ver­ne­ment ment.

 

De gauche à droite : Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et Annie David (PCF). © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Guillaume Gontard, séna­teur de l’Isère, Pierre Laurent, secré­taire natio­nal du PCF et Annie David (PCF). © Joël Kermabon – Place Gre’net

Pierre Laurent rap­pelle éga­le­ment que l’exé­cu­tif ne fait pas res­pec­ter l’en­ga­ge­ment pris par General Electric de créer les 1 000 emplois, comme le conglo­mé­rat amé­ri­cain en avait fait la pro­messe lors de l’a­chat de la filiale d’Alstom.

 

Le chef de file du PCF qui ne mâche pas ses mots n’hé­site pas à évo­quer un « lâchage du gou­ver­ne­ment, un gâchis ». Pour ce der­nier il est vital de ne pas lais­ser faire. « Si on laisse faire, après l’ac­cord General Electric et après l’ac­cord Siemens, il ne res­tera rien de la maî­trise natio­nale », alerte le secré­taire national.

 

 

« Bouygues va s’en mettre plein les poches ! »

 

 

Autre motif de dis­corde : la réponse faite par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, qui a confirmé que le gou­ver­ne­ment n’u­ti­li­se­rait pas l’option d’a­chat expi­rant ce mardi 17 octobre. En cause, les 20 % d’ac­tions prê­tées par Bouygues au capi­tal d’Alstom. Pierre Laurent s’est offus­qué du fait que Christophe Castaner, le porte-parole du gou­ver­ne­ment, ait avoué devant le Sénat que ce renon­ce­ment était « une condi­tion posée par Siemens pour rache­ter Alstom Transports ».

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

De quoi irri­ter Pierre Laurent dont on connaît la sym­pa­thie pour le capi­tal. « La plus-value que va réa­li­ser Bouygues du fait de ce rachat c’est huit fois le bud­get de recherche et déve­lop­pe­ment annuel d’Alstom ! », a‑t-il vitu­péré, déplo­rant que « [seul] Bouygues va s’en mettre plein les poches ».

 

« Vous avez rai­son de vous battre […], lance-t-il aux sala­riés, si nous avons un rôle à jouer, c’est jus­te­ment celui de vous aider à faire de cette affaire une affaire natio­nale. Nous ne lais­se­rons pas bra­der tous les atouts indus­triels de General Electric et d’Alstom », a tonné Pierre Laurent en guise de conclusion.

 

 

Une entrevue à Bercy décevante

 

 

Dans le même temps, Émilie Chalas, dépu­tée La République en marche de la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère, n’est pas res­tée les bras croi­sés. L’élue, qui s’é­tait déses­pé­rée des récu­pé­ra­tions poli­tiques, avait obtenu que les repré­sen­tants des sala­riés de GE Hydro soient reçus ce jeudi 12 octobre à Bercy. Une entre­vue que les sala­riés avaient qua­li­fiée de « déce­vante », déplo­rant un manque « d’a­van­cées signi­fi­ca­tives ».

 

Pas de quoi arrê­ter l’é­lue qui a inter­pellé publi­que­ment, ce mardi 17 octobre lors d’une séance de ques­tions à l’Assemblée natio­nale, le secré­taire d’État à l’é­co­no­mie, Benjamin Griveaux. Son objec­tif ? Lui deman­der qu’il pré­cise « com­ment le gou­ver­ne­ment entend s’as­su­rer que le plan social pro­posé par la direc­tion de l’en­tre­prise soit hono­rable, tant pour les sala­riés que pour la France ».

 

 

https://​www​.face​book​.com/​e​m​i​l​i​e​c​h​a​l​a​s​o​f​f​i​c​i​e​l​/​v​i​d​e​o​s​/​2​0​7​8​7​7​2​5​2​2​3​5​1​8​44/

 

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Entre 1400 et 3000 personnes ont manifesté ce mardi 5 octobre 2021 à Grenoble dans le cadre de la journée de grève nationale. © Paul Turenne - Place Gre'net
Entre 1400 et 3000 manifestants à Grenoble pour l’emploi et les salaires et contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage

REPORTAGE - De 1400 (selon la police) à 3000 (selon les organisateurs) manifestants ont défilé, ce mardi 5 octobre 2021, dans les rues de Grenoble Lire plus

Démissions, licenciements, procès… en Isère, le long fleuve pas tranquille de la fédération de pêche

  ENQUÊTE - En Isère, cela fait des années que la fédération de pêche va à vau-l'eau. Après une gestion financière défaillante, a suivi une Lire plus

De 2 000 à 3 000 personnes ont manifesté ce 9 octobre à Grenoble contre ce qu'elles considèrent comme la casse du modèle social par le gouvernement Philippe© Joël Kermabon - Place Gre'net
Deux à trois mille personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ”contre la casse du modèle social”

REPORTAGE VIDÉO - Retraités, salariés des services publics, étudiants, lycéens… Ils étaient entre 2 000 et 3 000, ce mardi 9 octobre, à manifester dans Lire plus

Pendant des années, Ecopla a servi de vache à lait à Bawtry Investisment. Asséchée, la société iséroise a été liquidée. Et est aujourd'hui condamnée.
Ecopla condamnée pour licenciement injustifié ou l’histoire d’une vache à lait, asséchée puis liquidée

FOCUS - Ecopla et sa maison-mère Nicholl Food Packaging ont été condamnées par le tribunal des Prud'hommes de Grenoble à payer 2,2 millions d'euros de dommages Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grève à Carrefour : forte mobilisation dans les hypermarchés de l’agglomération grenobloise

REPORTAGE VIDÉO - L'appel à la grève lancé par l'intersyndicale du groupe Carrefour, en réaction au plan « Carrefour 2022 » menaçant 2 400 emplois, Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Sursis pour les salariés de GE Hydro à Grenoble : la Direccte refuse d’homologuer le plan social

FOCUS - La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a refusé, ce vendredi 12 janvier, Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin