Devant la fin de non-recevoir du rectorat, l'équipe éducative du collège Vercors entament ce lundi 25 septembre une troisième semaine de grève.

L’équipe édu­ca­tive du col­lège Vercors s’en­gage dans une troi­sième semaine de grève

L’équipe édu­ca­tive du col­lège Vercors s’en­gage dans une troi­sième semaine de grève

Le rec­to­rat de l’a­ca­dé­mie de Grenoble conti­nuant à leur oppo­ser une fin de non-rece­voir pour l’oc­troi de 1,5 temps plein de sur­veillance sup­plé­men­taire, les per­son­nels du col­lège Vercors entament ce lundi 25 sep­tembre une troi­sième semaine de grève

L'équipe éducative du collège Vercors en grève. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’équipe édu­ca­tive du col­lège Vercors en grève, pré­sente lors du ras­sem­ble­ment du 12 sep­tembre au Jardin de ville de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Trois sala­riés tra­vaillant vingt-quatre heures par semaine ont été reti­rés de la vie sco­laire du col­lège Vercors à quelques jours de la ren­trée, soit l’équivalent de deux sur­veillants par jour. « Une consé­quence directe de la sup­pres­sion pro­gres­sive des emplois aidés déci­dée au cou­rant de l’été par le gou­ver­ne­ment Macron », sou­ligne l’é­quipe éducative.

Qui rap­pelle que, lors de la ren­trée 2016, elle avait du faire face au même pro­blème. L’issue à l’é­poque ? Après neuf jours de grève, le rec­to­rat avait réta­bli les moyens de sur­veillance qui venaient d’être reti­rés. « Il nous avait été assuré alors que ces moyens seraient garan­tis cette année. Cette parole, pour­tant redon­née au mois de juin, n’a pas été res­pec­tée », dénoncent les grévistes

« Les contrats aidés n’existent plus, ils ont été sup­pri­més. On ne peut rien pour vous… », leur auraient répondu les ser­vices aca­dé­miques. « Ces contrats, d’ailleurs, n’ont jamais vrai­ment existé pour le rec­to­rat, qui conti­nue à faire comme si leur pré­sence dans les éta­blis­se­ments sco­laires n’é­tait pas essen­tielle, et nous oppose des sta­tis­tiques qui les éli­minent », rétorque, quant à elle, l’é­quipe éducative.

« Faire pareil avec moins, ce n’est pas possible ! »

La solu­tion pré­co­ni­sée par le rec­to­rat ? Ni plus ni moins qu’une réor­ga­ni­sa­tion. Ce que ne peut pas entendre le per­son­nel en grève, jugeant ces pro­pos culpa­bi­li­sants. « Le chef d’établissement, la vie sco­laire, les ensei­gnants… Tous cou­pables. Contorsionnez-vous, et dans tous les sens s’il vous plaît, faites aussi bien avec moins ! », iro­nise l’é­quipe du collège.

Petit déjeuner de la petite équipe qui a campé aux abords du rectorat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Petit déjeu­ner de l’é­quipe édu­ca­tive qui a campé aux abords du rec­to­rat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous refu­sons de voir les élèves de notre col­lège, situé dans le sec­teur le plus pré­ca­risé de la ville de Grenoble, pâtir de déci­sions irré­flé­chies qui vont accen­tuer les inéga­li­tés. Nous refu­sons que notre tra­vail, que nous aimons, soit dégradé pour des éco­no­mies de bouts de chan­delle. L’école de la confiance débute par la confiance aux pro­fes­sion­nels de ter­rain que nous sommes ! Faire pareil avec moins, ce n’est pas pos­sible ! », se révoltent les per­son­nels en grève.

« Rétablissez les moyens supprimés »

Les per­son­nels du col­lège ne manquent pas de rap­pe­ler à Olivier Véran, le député de la cir­cons­crip­tion, son enga­ge­ment « à por­ter une action de tous les ins­tants, diri­gée vers les habi­tants des quar­tiers popu­laires de Grenoble ». En déses­poir de cause, ils inter­pellent l’élu. « Aujourd’hui, votre enga­ge­ment doit se tra­duire en actes pour le col­lège, au cœur du quar­tier : réta­blis­sez les moyens sup­pri­més ! », l’implorent-ils.

Les recours de l’é­quipe ne s’ar­rêtent pas là pour autant. Cette der­nière adresse exac­te­ment la même requête de réta­blis­se­ment des moyens sup­pri­més à Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère qui a la res­pon­sa­bi­lité des col­lèges et gère les contrats aidés. Tout autant qu’à Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation natio­nale, « pour une école de la confiance ».

JK

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !