L’équipe éducative du collège Vercors s’engage dans une troisième semaine de grève

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

Le rectorat de l’académie de Grenoble continuant à leur opposer une fin de non-recevoir pour l’octroi de 1,5 temps plein de surveillance supplémentaire, les personnels du collège Vercors entament ce lundi 25 septembre une troisième semaine de grève

 

 

L'équipe éducative du collège Vercors en grève. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’équipe édu­ca­tive du col­lège Vercors en grève, pré­sente lors du ras­sem­ble­ment du 12 sep­tembre au Jardin de ville de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Trois sala­riés tra­vaillant vingt-quatre heures par semaine ont été reti­rés de la vie sco­laire du col­lège Vercors à quelques jours de la ren­trée, soit l’équivalent de deux sur­veillants par jour. « Une consé­quence directe de la sup­pres­sion pro­gres­sive des emplois aidés déci­dée au cou­rant de l’été par le gou­ver­ne­ment Macron », sou­ligne l’é­quipe édu­ca­tive.

 

Qui rap­pelle que, lors de la ren­trée 2016, elle avait du faire face au même pro­blème. L’issue à l’é­poque ? Après neuf jours de grève, le rec­to­rat avait réta­bli les moyens de sur­veillance qui venaient d’être reti­rés. « Il nous avait été assuré alors que ces moyens seraient garan­tis cette année. Cette parole, pour­tant redon­née au mois de juin, n’a pas été res­pec­tée », dénoncent les gré­vistes

 

« Les contrats aidés n’existent plus, ils ont été sup­pri­més. On ne peut rien pour vous… », leur auraient répondu les ser­vices aca­dé­miques. « Ces contrats, d’ailleurs, n’ont jamais vrai­ment existé pour le rec­to­rat, qui conti­nue à faire comme si leur pré­sence dans les éta­blis­se­ments sco­laires n’é­tait pas essen­tielle, et nous oppose des sta­tis­tiques qui les éli­minent », rétorque, quant à elle, l’é­quipe édu­ca­tive.

 

 

« Faire pareil avec moins, ce n’est pas possible ! »

 

 

La solu­tion pré­co­ni­sée par le rec­to­rat ? Ni plus ni moins qu’une réor­ga­ni­sa­tion. Ce que ne peut pas entendre le per­son­nel en grève, jugeant ces pro­pos culpa­bi­li­sants. « Le chef d’établissement, la vie sco­laire, les ensei­gnants… Tous cou­pables. Contorsionnez-vous, et dans tous les sens s’il vous plaît, faites aussi bien avec moins ! », iro­nise l’é­quipe du col­lège.

 

Petit déjeuner de la petite équipe qui a campé aux abords du rectorat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Petit déjeu­ner de l’é­quipe édu­ca­tive qui a campé aux abords du rec­to­rat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Nous refu­sons de voir les élèves de notre col­lège, situé dans le sec­teur le plus pré­ca­risé de la ville de Grenoble, pâtir de déci­sions irré­flé­chies qui vont accen­tuer les inéga­li­tés. Nous refu­sons que notre tra­vail, que nous aimons, soit dégradé pour des éco­no­mies de bouts de chan­delle. L’école de la confiance débute par la confiance aux pro­fes­sion­nels de ter­rain que nous sommes ! Faire pareil avec moins, ce n’est pas pos­sible ! », se révoltent les per­son­nels en grève.

 

 

« Rétablissez les moyens supprimés »

 

 

Les per­son­nels du col­lège ne manquent pas de rap­pe­ler à Olivier Véran, le député de la cir­cons­crip­tion, son enga­ge­ment « à por­ter une action de tous les ins­tants, diri­gée vers les habi­tants des quar­tiers popu­laires de Grenoble ». En déses­poir de cause, ils inter­pellent l’élu. « Aujourd’hui, votre enga­ge­ment doit se tra­duire en actes pour le col­lège, au cœur du quar­tier : réta­blis­sez les moyens sup­pri­més ! », l’im­plorent-ils.

 

Les recours de l’é­quipe ne s’ar­rêtent pas là pour autant. Cette der­nière adresse exac­te­ment la même requête de réta­blis­se­ment des moyens sup­pri­més à Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère qui a la res­pon­sa­bi­lité des col­lèges et gère les contrats aidés. Tout autant qu’à Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation natio­nale, « pour une école de la confiance ».

 

JK

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2525 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.