Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.

Center parcs : sommé de transmettre ses échanges avec Pierre & Vacances, l’ONF fait appel

Center parcs : sommé de transmettre ses échanges avec Pierre & Vacances, l’ONF fait appel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’Office national des forêts avait quatre mois pour communiquer à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) ses échanges avec le groupe Pierre & Vacances sur les mesures compensatoires à mettre en œuvre “en échange” de la construction

d’un Center parcs dans la forêt des Chambarans, en Isère. La Frapna devra peut-être encore patienter…

 

 

Vue aérienne Center Parcs Roybon Pierre et Vacances Forêt des Avenières Chambarans Isère

Vue aérienne du Center Parcs de Roybon prévu par le groupe Pierre et Vacances, dans la forêt des Avenières. DR

Sommé de trans­mettre ces infor­ma­tions, d’a­bord par la com­mis­sion d’ac­cès aux docu­ments admi­nis­tra­tifs (Cada) puis par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon le 3 avril 2017, l’ONF freine des quatre fers. L’établissement public a en effet fait appel de la déci­sion admi­nis­tra­tive et demandé un sur­sis à exécution.

 

Au cœur de ces échanges entre le pro­mo­teur immo­bi­lier et l’Office natio­nal des forêts : les mesures com­pen­sa­toires. C’est en effet l’é­ta­blis­se­ment public qui s’est vu char­ger, dans le cadre de ses mis­sions com­mer­ciales, de recen­ser les zones humides à res­tau­rer en échange de la des­truc­tion de 76 hec­tares de ces terres dans les Chambarans.

 

 

la Frapna réclame en vain la transparence

 

 

La loi obli­geant à com­pen­ser selon la règle du “un pour deux”, ce sont 150 hec­tares que Pierre & Vacances doit aller res­tau­rer… plus loin. D’après nos infor­ma­tions, l’ONF serait allé les cher­cher en Isère mais aussi en Haute-Savoie, en Ardèche et jusque dans l’Ain. Une ving­taine de sites auraient été recen­sés. Selon quels critères ?

 

Depuis 2015, la Frapna réclame la trans­pa­rence autour de ces infor­ma­tions. Des infor­ma­tions que l’ONF a tou­jours refusé de com­mu­ni­quer, jus­ti­fiant que celles-ci, recueillies dans le cadre de ses acti­vi­tés com­mer­ciales, ne rele­vaient pas de ses mis­sions de ser­vice public.

 

 

Les zones humides redéfinies par le Conseil d’État

 

 

Le pour­voi formé, il doit encore être admis pour être exa­miné par le Conseil d’État. Si c’est le cas, la Frapna devra encore attendre un à deux ans. Le temps que la plus haute juri­dic­tion se pro­nonce sur le gros mor­ceau du dossier ?

 

Pierre & Vacances s’est éga­le­ment pourvu en cas­sa­tion suite à la déci­sion de la cour d’ap­pel de Lyon qui a déclaré son pro­jet de Center parcs illé­gal, poin­tant… l’in­suf­fi­sance des mesures de com­pen­sa­tion. Combien d’hec­tares de zones humides vont être effec­ti­ve­ment détruits dans les Chambarans ? Et com­bien d’hec­tares de zones humides Pierre & Vacances devra-t-il fina­le­ment s’en­ga­ger à res­tau­rer pour pou­voir construire son Center parcs ?

 

Le 22 février 2017, dans un arrêt, le Conseil d’État s’est pen­ché sur la défi­ni­tion de ces milieux. Désormais, pour pou­voir pré­tendre à la qua­lité de zone humide, un milieu doit cumu­ler les cri­tères d’eau et de végé­ta­tion. L’un et l’autre et non l’un ou l’autre…

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La cour administrative d'appel de Lyon a ordonné une nouvelle expertise afin de réévaluer les zones humides détruites, par le Center parcs de Roybon.
Une nouvelle expertise pour le Center parcs de Roybon ? Délibéré le 21 mai

FIL INFO - La cour administrative d'appel de Lyon dira le 21 mai si elle ordonne ou non une expertise afin d'y voir plus clair Lire plus

Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.
Center parcs de Roybon : les zones humides, enjeu des nouveaux recours

  DÉCRYPTAGE - Les recours en justice continuent de pleuvoir sur le Center parcs de Roybon, en Isère. Au cœur du dossier : les zones Lire plus

Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.
L’ONF obligé de communiquer ses échanges avec Center parcs ? L’arrêt du Conseil d’État attendu début mars

FIL INFO - L'Office national des forêts refuse depuis trois ans de communiquer à la fédération régionale des associations de protection de la nature (Frapna) Lire plus

L'Agence de l'eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan
L’Agence de l’eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan

FLASH INFO - L'Agence de l'eau a investi 27,1 millions d’euros entre avril et juin 2020 sur 357 projets dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.   L’agence de Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin