Olivier Bertrand, conseiller municipal délégué à l'Animation, aux Évènements et Temps festifs de la Ville de Grenoble © Nils Louna / placegrenet.fr

Lutte contre l’alcoolisation massive dans l’espace public : « Nous devons tirer les conclusions des expériences passées »

Lutte contre l’alcoolisation massive dans l’espace public : « Nous devons tirer les conclusions des expériences passées »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À – La Ville de Grenoble va lancer une action pour lutter contre l’alcoolisation massive dans l’espace public, observée lors d’événements festifs… Ce qui n’empêche en rien, explique en substance Olivier Bertrand, conseiller municipal délégué à l’Animation, aux Évènements et Temps festif, la tenue d’événements autour de la bière, comme « le Bal des Bulles », ce dimanche 10 septembre au Jardin de Ville ou le Grenoble beer week sur l’Esplanade fin septembre. « Il ne s’agit pas du même public », affirme l’élu EELV. Qui met aussi les choses au clair en ce qui concerne les autorisations d’ouverture de terrasses des bars et restaurants.

 

 

 

Place Gre’net – La Ville semble parfois avoir du mal à arbitrer entre la préservation de la tranquillité des riverains et le désir d’avoir une ville animée en soirée. Alors que plusieurs événements publics sur le thème de l’alcool sont prévus (Bal à bulles, Grenoble beer week, Millésime etc.), comment comptez-vous concilier ces deux objectifs ?

 

 

Olivier Bertrand, conseiller municipal délégué à l'Animation, aux Évènements et Temps festifs de la Ville de Grenoble DR

Olivier Bertrand, conseiller muni­ci­pal délé­gué à l’Animation, aux Évènements et Temps fes­tifs de la Ville de Grenoble DR

Olivier Bertrand - En ce qui concerne Le Millésime, cet évé­ne­ment autour des vins et de la musique clas­sique en est à sa 23e édi­tion. Il n’y a jamais eu de souci car on y croise des consom­ma­teurs éclairés.

Autour de la bière, se montent en effet de nou­veaux évé­ne­ments fes­tifs, phé­no­mène révé­la­teur d’un réel engoue­ment, qui est bien plus qu’une mode, à mon avis. J’ai par­ti­cipé à quelques évé­ne­ments de ce type-là car je suis moi-même ama­teur de bières, et on voit un public qui vient pour dégus­ter, et pas pico­ler… Ce sont en effet des temps pro­pices pour décou­vrir les bières, leurs sub­ti­li­tés et non s’al­coo­li­ser à l’excès.

 

D’ailleurs, un exemple concret : lors de l’événement beau­coup plus grand que celui de ce dimanche, qui s’est tenu au Palais des sports [le fes­ti­val de la bière ndlr], en avril der­nier… on a eu zéro souci, car le public consomme avec modération.

 

Bref, ces fes­ti­vi­tés autour de la bière n’ont donc stric­te­ment rien à voir avec des soi­rées arro­sées, de type soi­rées étu­diantes. Il ne s’agit pas d’un évé­ne­ment sus­cep­tible de cau­ser des troubles à l’ordre public ou qui serait gênant pour les rive­rains, les habi­tants du centre ville…

 

Sans commentaires... © Joël Kermabon - Place Gre'net

Au fes­ti­val du Cabaret Frappé  © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

S’agissant de la mani­fes­ta­tion de ce dimanche au jar­din de Ville, le der­nier concert se ter­mine vers 22 heures. Donc, pas de nui­sances pos­sibles… J’ajoute que, pour tout type d’é­vé­ne­ment sur l’es­pace public, la police muni­ci­pale est dans la boucle, fait des rondes, et une per­sonne du ser­vice évé­ne­men­tiel est aussi sur le pont…

 

 

Dans le même temps, la Ville semble limiter de plus en plus les autorisations de terrasses ouvertes le soir. Y a‑t-il aujourd’hui un problème avec les débits de boisson à Grenoble ?

Continuez la lecture

Il vous reste 53 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble va toucher 1,425 million d’euros sur trois ans de la Ville de Grenoble et de la Métro

EN BREF - Pendant trois ans, la Métro va verser chaque année 375 000 euros à TéléGrenoble, la Ville de Grenoble près de 100 000 Lire plus

Conférence de presse premier bilan Coupe du monde féminine - stade des Alpes 4 juillet 2019. © Laurent Genin
Taux de remplissage du stade des Alpes et des hôtels, image… la métropole grenobloise a tiré profit de la Coupe du monde

  FOCUS - Élus métropolitains et professionnels de l’hôtellerie et du commerce viennent de dresser un premier bilan très positif de l’accueil de la Coupe Lire plus

Les élus d'opposition du groupe RCSE du Département veulent faire inscrire l'environnement dans la charte du label territorial agroalimentaire Is(h)ere.
L’opposition écologiste du Département veut inscrire l’environnement dans la charte du label Is(h)ere

FIL INFO – Les élus du groupe d'opposition du Département RCSE vont déposer un vœu et un amendement durant la séance publique du Conseil départemental Lire plus

Le Département de l’Isère va devoir ouvrir ses réseaux sociaux à l’opposition

  FOCUS - Victoire juridique pour les élus d'opposition du groupe RCSE du Département de l'Isère : le tribunal administratif de Grenoble estime qu'ils ont Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin