Le pacte financier entre État et collectivités veut limiter la hausse des dépenses à 1,2 % par an. Sept Départements de Rhône-Alpes refusent le texte.

Le Conseil d’État renvoie le Département de l’Isère à ses obligations quant aux mineurs isolés étrangers

Le Conseil d’État renvoie le Département de l’Isère à ses obligations quant aux mineurs isolés étrangers

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le Conseil départemental de l’Isère avait, le 30 juin 2017, décidé de suspendre la prise en charge des mineurs isolés étrangers, arguant de l’insuffisance de ses moyens financiers pour faire face à l’afflux des demandes. Dans une ordonnance rendue le 25 août, le Conseil d’État a, dans un dossier opposant le Département à un jeune Angolais, renvoyé la collectivité à ses obligations, balayant les arguments financiers.

 

 

Depuis le 10 juillet der­nier et son arri­vée sur le ter­ri­toire fran­çais, un jeune Angolais de 16 ans, sans famille et sans res­sources vit dans la rue. Celui-ci s’est pré­senté à plu­sieurs reprises mais sans suc­cès devant les bureaux de l’as­so­cia­tion dépar­te­men­tale d’ac­cueil des tra­vailleurs étran­gers (Adate). Cette struc­ture est char­gée par le Département en Isère d’or­ga­ni­ser l’ac­cueil d’ur­gence et l’é­va­lua­tion des mineurs iso­lés étran­gers comme le veut la loi.

 

« Il est constant que ni l’ac­cueil pro­vi­soire, ni l’é­va­lua­tion de M. A. [le jeune Angolais, ndlr] ten­dant à déter­mi­ner son éli­gi­bi­lité à un pla­ce­ment au ser­vice d’aide sociale à l’en­fance n’ont été réa­li­sés par l’Adate », note le juge. Le refus opposé à une telle prise en charge porte « une atteinte grave et mani­fes­te­ment illé­gale à une liberté fon­da­men­tale », sou­ligne le juge des réfé­rés dans son ordonnance.

 

 

Des mesures déjà demandées par le tribunal administratif

 

 

Le Conseil d’État suit en cela la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Le 4 août 2017, le juge des réfé­rés gre­no­blois, saisi par la Cimade, avait enjoint le pré­sident du Département de l’Isère de prendre les mesures adé­quates. Ordonnance dont avait fait appel Jean-Pierre Barbier.

 

« Si le dépar­te­ment fait état d’une aug­men­ta­tion sen­sible des moyens consa­crés en 2017 à cette mis­sion [l’ac­cueil des mineurs iso­lés, ndlr], à hau­teur de 9,5 mil­lions d’eu­ros, alors que le nombre de places d’hé­ber­ge­ment dédiées à cet accueil d’ur­gence atteint envi­ron 300, cette col­lec­ti­vité, dont le bud­get pour 2017 s’é­ta­blit à plus de 1,5 mil­liard d’eu­ros, n’ap­porte pas d’élé­ment per­met­tant d’é­ta­blir que l’aug­men­ta­tion de ces capa­ci­tés d’hé­ber­ge­ment et l’ac­cé­lé­ra­tion des pro­cé­dures d’é­va­lua­tion, en vue de res­pec­ter les obli­ga­tions qui pèsent sur elle en appli­ca­tion des articles L. 223 – 2 et R. 221 – 1 du code de l’ac­tion sociale et des familles, excè­de­rait ses moyens dans une mesure qui jus­ti­fie­rait son refus d’exer­cer cette res­pon­sa­bi­lité, alors d’ailleurs que le coût des cinq pre­miers jours de prise en charge et d’é­va­lua­tion de chaque mineur lui est rem­boursé par le Fonds natio­nal de la pro­tec­tion de l’en­fance », assène le Conseil d’État.

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Le tribunal administratif suspend le projet d’extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce lundi 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, Lire plus

Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures
Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures

FLASH INFO — Quatrième édition de la Nuit du Droit à Grenoble comme sur l'ensemble de la France, lundi 4 octobre. L'occasion de nombreux rendez-vous Lire plus

Philippe Cinquin : "la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française"
Université Grenoble Alpes : le Pr Cinquin réclame la démission du conseil d’administration pour manquements à la déontologie

  FOCUS – Dans une lettre ouverte, le professeur Philippe Cinquin réclame la démission collective du conseil d'administration de l'Université Grenoble Alpes. En cause ? Lire plus

Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d'aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En Lire plus

La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez. Et bloqué la construction de 4 600 nouveaux lits.
A L’Alpe d’Huez, les annulations de permis de construire se suivent, les recours en justice aussi

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble confirme le coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez en annulant la construction de 4 Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.
Coup de frein à des projets d’extension de domaines skiables en Savoie

  FLASH INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a mis provisoirement à l'arrêt plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.   [caption id="attachment_445063" Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin