Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Des Grenoblois lancent Ino, un jus de fruits bio à base d’algues en vente dès le 5 septembre

sep article

Trois Grenoblois nous promettent la mer à boire, ou plutôt « la mer en bouteille ». Diplômés de Gem (Grenoble École de management), Jérémy, Kevin et Benoît se sont lancés dans l’aventure Ino, une gamme de jus de fruits à base d’algues. Un concept audacieux à découvrir à compter du mardi 5 septembre.

 

 

L’idée est venue aux trois jeunes gens durant leur passage à Gem, ainsi qu’ils le narrent eux-mêmes sur la page de financement participatif de leur projet. « Nous devions étudier le marché des étudiants et imaginer le lancement d’un produit à base d’algues. […] L’idée d’une boisson à base d’algues est alors apparue naturellement lorsque nous avons réussi à dégager le potentiel qui découlait du concept/produit », écrivent-ils.

 

 

De Algo à Ino

 

 

« Des fruits, des algues, rien d’autre » promettent aujourd’hui les fondateurs d’Ino, qui jouent la carte du bio et du local et comptent bien écouler leurs jus de fruits en ligne, mais aussi dans les magasins bio, les épiceries haut de gamme ou les restaurants végétaliens. Verdict le 5 septembre, pour le démarrage officiel de la commercialisation des bouteilles.

 

Encore en précommande, le jus de fruits bio à base d'algues Ino, créé par trois anciens de Gem, doit être lancé officiellement le 5 septembre.Jamais sans mon algue en salle de sport ? DR

Jamais sans mon algue en salle de sport ? DR

 

Des bouteilles qui, toutefois, ont évolué dans leur design, la page KissKissBankBank du projet montrant des étiquettes où le caractère algal du produit était bien plus mis en valeur. Quant à l’appellation initiale, “Algo”, elle a également évolué vers un plus neutre “Ino”. L’algue pourrait-elle donc rebuter un public non averti ?

 

 

Des formules “bien-être”, “sport“ et “essentiel”

 

 

Ino propose pour le moment trois formules. « Ino bien être », au pamplemousse, orange, citron et wakamé (ou fougère de mer), un produit « coupe-faim » et « anti-oxydant », censé encore stimuler la croissance ou améliorer la circulation sanguine. « Ino sport », de son côté, promet récupération et endurance avec son cocktail raisin, myrtille, spiruline et agar-agar.

 

Dernière formule : « Ino essentiel », à base de fraise, de framboise et de dulse, une variété d’algue rouge. Stimulation du système immunitaire, lutte contre l’anémie ou la fatigue, peau qui resplendit, prévention des rides ou des cernes et fort apport en énergie grâce à la vitamine C, le mélange « résout (presque) tous vos problèmes », promettent les jeunes entrepreneurs.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
2040 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Si c’est à base d’algues, ce n’est pas un jus de fruit.
    Premier et très gros problème réglementaire, qui est en infraction avec la réglementation européenne…

    sep article