Contrôle des allocataires du RSA : La “chasse aux fraudeurs” fait débat

sep article



FOCUS – Annoncée de longue date, la mise en place d’une cellule de “chasse aux fraudeurs” du RSA au sein du Conseil départemental de l’Isère ne fait pas l’unanimité du côté des bénéficiaires et des militants du secteur social… si ce n’est contre elle. Retour sur ces contrôles+ jugés systématiques par les uns, ciblés selon le Département. Et sur leurs tenants comme leurs aboutissants.

 

 

« Votre dos­sier fait l’ob­jet d’un exa­men appro­fondi. » C’est par ces mots que, depuis plu­sieurs semaines, des allo­ca­taires du RSA du dépar­te­ment de l’Isère se voient convo­qués pour des entre­tiens de contrôle sur leur situa­tion. Combien ont reçu la fameuse mis­sive ? Le Conseil dépar­te­men­tal ne donne pas encore d’in­di­ca­tions. Mais les remon­tées du ter­rain, de la part des mili­tants comme des tra­vailleurs sociaux, laissent entendre que le nombre est loin d’être ano­din.

 

Ces contrôles ont été annon­cés dès la créa­tion d’une cel­lule de lutte contre la fraude au RSA, au sein des ser­vices du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère. Sandrine Martin-Grand, vice-pré­si­dente du Département char­gée des actions de soli­da­rité et de l’in­ser­tion, en refait l’his­to­rique : « Nous avons recruté trois contrô­leurs sur les quatre ini­tia­le­ment pré­vus. Nous avons démarré à l’au­tomne 2016, puis­qu’il a fallu prendre le temps de for­mer ces per­sonnes, et nous avons donc les pre­miers résul­tats sur les per­sonnes qui sont convo­quées. »

 

Sandrine Martin-Grand durant la rencontre à la Chimère le 14 juin 2016. Un débat, déjà, sous forme de courtoise explications de texte. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Sandrine Martin-Grand durant la ren­contre à la Chimère le 14 juin 2016. Un débat, déjà, sous forme de cour­toises expli­ca­tions de texte. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quels résul­tats ? « Nous deman­dons aux per­sonnes de four­nir des élé­ments, parce qu’il y a sus­pi­cion de fraudes de diverses ori­gines, ou qu’il y a besoin de s’as­su­rer que les décla­ra­tions sont bien conformes et réelles. Et cela porte ses fruits, puisque nous avons déjà un cer­tain nombre de dos­siers de per­sonnes sus­pen­dues puis radiées parce que les décla­ra­tions four­nies étaient fausses », indique la vice-pré­si­dente. Qui ajoute qu’un bilan plus com­plet sera pré­senté à la ren­trée.

 

 

Des contrôles ciblés ou systématiques ?

 

 

Reste à savoir sur quels cri­tères se basent ces contrôles. Tandis que Sandrine Martin-Grand assure qu’ils sont ciblés, cer­tains acteurs sociaux évoquent des « contrôles sys­té­ma­tiques ». Le Département n’a pas sou­haité nous trans­mettre un exemple de cour­rier envoyé aux allo­ca­taires, arguant du res­pect de leur vie pri­vée. S’agirait-il donc d’un cour­rier per­son­na­lisé en fonc­tion du pro­fil de cha­cun ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
5211 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. L’Élysée le confirme : en trois mois, Macron a dépensé 26 000 euros en maquillage, pour être plus pré­sen­table à la télé ou ailleurs.
    Beaucoup de sala­riés ne gagnent pas autant en un an !
    Mais Macron ne maquille pas sa poli­tique : elle est antiou­vrière, sur le fond comme sur la façade.

    sep article
  2. Es qua­lité de contri­bu­teur direct à la soli­da­rité natio­nale via mes impôts et autres contri­bu­tions, j’ap­prouve ces contrôles. Que les béné­fi­ciaires et les tra­vailleurs sociaux ne soient pas contents d’être contrô­lés n’est très fran­che­ment pas impor­tant.

    sep article
    • vous trou­vez donc plus impor­tant que vos impôts servent à payer des sala­riés-contrô­leurs des béné­fi­ciaires du RSA plu­tôt que les contrôles de tout l’argent des gros finan­ciers et grosses for­tunes qui filent à l’é­tran­ger ? car ces contrôles-là il y en a fort peu, vu qu’il y a de moins en moins de contrô­leurs des finances.

      sep article
      • C’est bien de com­men­ter un post, cela s’ap­pelle un échange ; c’est beau­coup mieux de répondre à ce qu” exprime ledit post, et non à ce qu’il n” exprime pas, l’é­met­teur, alias mézigues, s’ex­pri­mant dans un fran­çais cor­rect et facile d’ac­cès!!! Donc Caro, HORS SUJET !
        RAPPEL : le sujet est : les contrôles du RSA ; vous suivez…jusque-là ?
        Que réponds-je!: « Es qua­lité de contri­bu­teur direct à la soli­da­rité natio­nale via mes impôts et autres contri­bu­tions, j’approuve ces contrôles. »
        Bin c’est à par­tir de là que Caro part en vrille !
        Inspirez/soufflez avant de réagir ! Thank you beau­coup!!!
        Have a good day quand-même !

        sep article
        • D’abord, vous êtes prié de res­pec­ter les contri­bu­teurs, même si vous trou­vez qu’ils sont hors sujet.
          Je parle fran­çais et je ne suis pas hors sujet. Vous approu­vez les contrôles, c’est votre choix. Vous approu­vez donc que votre argent, « via mes impôts et autres contri­bu­tions, » sert à payer le salaire des contrô­leurs. C’est votre choix aussi.
          En même temps, comme il n’y a plus assez d’argent, il y a de moins en moins de contrô­leurs des finances payés, puisque fonc­tion­naires « via mes impôts et autres contri­bu­tions ».
          C’est comme les vases com­mu­ni­cants : on rem­plit d’un côté (contrô­leurs de RSA), on baisse de l’autre (ins­pec­teurs des finances et donc contrô­leurs de l’argent qui fuite)
          D’après wiki­pe­dia concer­nant les ins­pec­teurs des finances publiques, 721 can­di­dats ont été décla­rés admis­sibles en 2011 – 2012 et seule­ment 244 en 2015 – 2016
          Pareil pour les ins­pec­teurs et contrô­leurs des impôts.
          Ce que j’ai écrit est donc une déduc­tion logique de ce que vous avez écrit. CQFD 😉
          Je vous sou­haite une bonne jour­née. Je suis fran­co­phone.

          sep article
        • Précision. Certes, c’est le Conseil Départemental qui lance la chasse aux frau­deurs … qui repré­sentent 1% des foyers béné­fi­ciaires d’a­près Public Sénat
          https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/rsa-seul-1-des-foyers-beneficiaires-fraude-1374093
          mais le sys­tème des vases com­mu­ni­cants est le même, payer les contrô­leurs, c’est enle­ver de l’argent ailleurs, comme aux asso­cia­tions qui ne lui plaisent pas ou aux familles qu’il devrait aider. J’écris « devrait » car je connais une famille de 5 per­sonnes, les parents et 3 enfants dont 1 han­di­capé, qui vient de rece­voir roya­le­ment 10 € comme aide pour le mois !!!!!

          sep article