Pour dénoncer la corruption des élus et réclamer plus de transparence, Stop corruption appelle à se rassembler chaque dimanche jusqu'au 23 avril.

3e ras­sem­ble­ment Stop cor­rup­tion : tenir jus­qu’à la présidentielle

3e ras­sem­ble­ment Stop cor­rup­tion : tenir jus­qu’à la présidentielle

Le 26 février der­nier, à l’i­ni­tia­tive de Nuit debout et Solidaires Isère, ils étaient une cen­taine à s’être ras­sem­blés place Victor-Hugo à Grenoble pour dénon­cer la cor­rup­tion des élus et récla­mer plus de trans­pa­rence et de mora­li­sa­tion dans la vie publique. Rebelote ce 5 mars où, sous une pluie bat­tante, sans avoir battu le rap­pel des troupes dans les médias ou par voie de tracts, une tren­taine de mili­tants se sont retrou­vés pour pro­lon­ger le mou­ve­ment Stop Corruption.

Pas ques­tion pour autant de bais­ser les bras. Rebelote donc ce dimanche 12 mars, tou­jours à 15 h 30, tou­jours place Victor Hugo. Avec un objec­tif : tenir le rythme heb­do­ma­daire jus­qu’au 23 avril et le pre­mier tour de la pré­si­den­tielle pour exi­ger, notam­ment, le retrait de l’a­men­de­ment assou­plis­sant les règles de pres­crip­tion pour les infrac­tions financières.

Mouvement Stop Corruption : lettre aux élus. Capture d'écran

Pour lire lire la lettre, cli­quer sur le document.

Dans le col­li­ma­teur de ce mou­ve­ment de citoyens enga­gés, qui se décrit comme « apar­ti­san », un amen­de­ment pré­senté par le Garde des Sceaux et voté par le Sénat qui modi­fie le délai de pres­crip­tion pénale pour les infrac­tions dites « occultes » ou « dissimulées ».

Alors que le délai de pres­crip­tion, de 12 ans maxi­mum, cou­rait jusque-là à par­tir de la décou­verte du délit, il courra désor­mais à par­tir du moment où le délit a été commis.

« Dès lors, il est évident que cet amen­de­ment a été adopté dans l’u­nique but de mettre à l’abri ceux d’entre vous qui se sont, au cours de leur man­dat, ren­dus cou­pables de détour­ne­ments de fonds publics, abus de biens sociaux, fraude fis­cale, prise illé­gale d’in­té­rêts et autres tra­fics d’in­fluence », sou­ligne la coor­di­na­tion natio­nale dans une lettre ouverte aux élus.

Outre le retrait de cet amen­de­ment, la coor­di­na­tion réclame plus de trans­pa­rence : « les élus devront jus­ti­fier de leurs dépenses et les publier sur le site inter­net des assem­blées concer­nées », sou­ligne le mou­ve­ment, qui réclame éga­le­ment le « retrait immé­diat et irré­ver­sible de la vie poli­tique de tous les élus condam­nés pour des infrac­tions occultes ou dissimulées ».

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !