Lahcen Benmaza lance sa Charte citoyenne pour réformer la politique française

sep article



Lahcen Benmaza, le fondateur du Mouvement citoyen et solidaire (MCS), également candidat aux élections municipales de Grenoble en 2014 et à l’élection départementale de 2015, a entamé, ce samedi 10 décembre, un tour de France pour présenter sa Charte citoyenne dans le cadre de l’élection présidentielle de 2017.

 

 

 

© Véronique Serre

Lahcen Benmaza. © Véronique Serre

« Réformer la poli­tique fran­çaise grâce à une charte citoyenne et la pro­mo­tion du citoyen », telle est l’am­bi­tion affi­chée de cette charte qui sera remise à tous les can­di­dats à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle*.

 

Mais pas seule­ment puis­qu’elle s’a­dresse aussi aux citoyens et aux hommes poli­tiques de tous bord.

 

Cette der­nière, éga­le­ment décli­née sous la forme d’une péti­tion, com­pile « douze points essen­tiels pour valo­ri­ser et sen­si­bi­li­ser sur la place du citoyen en France », est-il indi­qué sur la page Facebook qui lui est dédiée.

 

 

« Stop à la politique populiste »

 

 

Au nombre de ces douze items, la pro­mo­tion de la citoyen­neté « dans les écoles dès le plus jeune âge », l’o­bli­ga­tion qui serait faite aux dépu­tés « d’or­ga­ni­ser cinq réunions publiques par an » ou encore « rendre inéli­gibles les per­sonnes mises en exa­men » et  « consti­tu­tion­na­li­ser la révo­ca­tion du maire à mi-mandat »… Un sur­saut citoyen ? C’est bien ce que compte sus­ci­ter Lahcen Benmaza. « Il est temps pour nous de réagir, et de dire stop à la course au buzz, stop à la phrase choc, stop à la poli­tique popu­liste », conclut le rédac­teur de la charte.

 

Après Grenoble, quid des pro­chaines étapes ? Le lea­der du MCS se ren­dra suc­ces­si­ve­ment à Lyon, Chambéry, Valence, Marseille, Montpellier,Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Lille, Metz, Strasbourg et enfin à Paris.

 

JK

 

 

* Lahcen Benmaza a déclaré à nos confrères du Dauphiné libéré qu’il ne remet­trait pas cette charte à Marine Le Pen, la pré­si­dente du Front natio­nal, consi­dé­rant « qu’elle n’est pas une can­di­date répu­bli­caine ».

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3124 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.