“La bibliothèque Alliance va bien fermer !”, assure le collectif Touchez pas à nos bibliothèques

sep article



EN BREF – En dépit de l’annonce faite par le maire de Grenoble, Eric Piolle, vendredi 2 décembre, de non-fermeture de la bibliothèque Alliance, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques poursuit sa lutte… comme si aucune annonce n’avait eu lieu. Le collectif ne changera pas une ligne à sa pétition déposée le 9 novembre dernier, laquelle exige la réouverture des trois bibliothèques Prémol, Hauquelin et… le maintien d’Alliance. 

 

 

 

collectifbibliothequespetition29novembrecreditsc

Le col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques » mani­fes­tait mardi 29 novembre der­nier devant la mai­rie, la vali­da­tion du texte de sa péti­tion traî­nant à son goût. Le texte a fina­le­ment été validé le ven­dredi 2 décembre, jour où Eric Piolle a fait savoir qu’il ne fer­mait pas la biblio­thèque Alliance. Mais les péti­tion­naires pour­suivent le com­bat. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La Ville s’est fen­due, ven­dredi 2 décembre, d’un com­mu­ni­qué de presse affir­mant que la biblio­thèque Alliance ne fer­mera pas ? Pas de quoi faire bou­ger le col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques qui a décidé de conti­nuer à dif­fu­ser sa péti­tion.

 

Objectif ? Demander à la Ville la réou­ver­ture des biblio­thèques Prémol et Hauquelin (res­pec­ti­ve­ment fer­mées depuis le 15 et le 30 juillet der­niers). Et exi­ger le main­tien de la biblio­thèque Alliance. Sous-entendu, de toutes les mis­sions qui en font une biblio­thèque.

 

 

 

« L’Alliance va bien fermer en tant que bibliothèque ! »

 

 

La Ville de Grenoble n’a-t-elle pas annoncé qu’Alliance ne fer­me­rait pas en 2017 ? Stratégie habile, consi­dèrent les péti­tion­naires, qui ne sont pas des « lapins de l’an­née », selon l’ex­pres­sion de l’une d’entre eux.

 

philippecandegabefopetitionbibliothequealliancecreditsc

Philippe Candegabe, syn­di­ca­liste FO et l’un des porte-paroles du col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques ». © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Philippe Candegabe, syn­di­ca­liste FO, l’un des portes paroles des péti­tion­naires, ne cache pas son aga­ce­ment : « L’Alliance va bien fer­mer en tant que biblio­thèque ! On ne sait pas ce qui va réou­vrir : juste un point lec­ture ? C’est pour cette rai­son que per­sonne n’a l’in­ten­tion de bais­ser les armes. Au contraire, la séquence qui vient de se dérou­ler depuis ven­dredi après-midi a eu le don d’exas­pé­rer tout le monde… »

 

 

 

« Continuer à faire pression sur la mairie »

 

 

En clair, les péti­tion­naires entendent par cette péti­tion conti­nuer à faire pres­sion sur la mai­rie, afin que soient bel et bien pré­ser­vées les mis­sions de la biblio­thèque l’Alliance autour du livre : prêts, accueil des sco­laires, ani­ma­tions autour du livre, etc.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le futur pro­jet esquissé par la Ville, ce ven­dredi 2 décembre, est loin de ras­su­rer plei­ne­ment les membres du col­lec­tif. La pro­po­si­tion de bâtir « un tiers-lieu » au sein de la biblio­thèque sus­cite ainsi une cer­taine méfiance…

 

Céline Metton-Gayon, autre porte-parole du col­lec­tif, en témoigne : « Qu’est-ce qu’un tiers lieu ? La Ville ne sait pas, nous non plus ! Avec moins d’a­gents, on risque d’a­bou­tir à une salle poly­va­lente, dans laquelle sont ins­tal­lées des éta­gères de livres, dans un coin. » La péti­tion­naire est déter­mi­née : « La Ville a fait un pas de côté, on veut un vrai pas en avant. »

 

Une fois le seuil des 2 000 signa­tures atteint, les péti­tion­naires pour­ront faire entendre leur voix en conseil muni­ci­pal. Si le maire ne sou­haite pas satis­faire leur demande, le thème de la péti­tion sera sou­mis au vote popu­laire, confor­mé­ment au méca­nisme du dis­po­si­tif d’inter­pel­la­tion et de vota­tion citoyenne.

 

 

Séverine Cattiaux

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4949 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. On apprend avec ravis­se­ment sur le site de l’ADES ( qui est devenu aussi rigolo et fan­tai­siste que la Pravda des années 50..) que c’est une « scop » qui va accom­pa­gner la réflexion sur le deve­nir de la future-ex biblio­thèque de l’Alliance : « La nou­velle orga­ni­sa­tion du lieu entre biblio­thèque et d’autres acti­vi­tés sera débat­tue avec les habi­tants et les biblio­thé­caires dans un pro­ces­sus de concer­ta­tion qui va démar­rer avec l’appui d’un média­teur externe (une SCOP). »
    On est content que ce soient de jeunes copains durables, for­ce­ment durables qui puissent se payer des huitres à Noël et non pas d’af­freux consul­tants capi­ta­listes.
    Plaudite, cives !

    sep article