C’est fait ici, ou comment valoriser et promouvoir l’artisanat d’art isérois

C’est fait ici, ou comment valoriser et promouvoir l’artisanat d’art isérois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – La 39e édition du salon des créateurs d’art Artisa et son jumeau Naturissima se déroulent depuis ce mercredi 30 novembre jusqu’au 4 décembre à Alpexpo. Sur les 8 000 m² réservés à Artisa, 200 artistes créateurs ou designers proposent au public de découvrir leurs créations originales et leur savoir-faire. Nichés au cœur du salon dans un village, les artisans du réseau C’est fait ici, se proposent quant à eux de valoriser l’artisanat local. De quoi limiter la vague de produits importés ou industriels qui déferle à Noël. 

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Tels des oiseaux migra­teurs, les ama­teurs d’ar­ti­sa­nat d’art et amou­reux des pro­duits natu­rels reviennent, à la même époque, sur les salons Artisa et Naturissima. Ces der­niers n’ont pas boudé leur plai­sir en cette fin de semaine, emplis­sant les allées, s’ar­rê­tant devant les nom­breux stands au gré de leur curiosité.

 

Beaucoup pensent déjà aux fêtes de fin d’an­née et sont venus là pour flai­rer la bonne aubaine ou encore déni­cher l’ob­jet ori­gi­nal qu’ils offri­ront bien­tôt à leurs proches.

 

 

 

Promouvoir et valoriser l’artisanat isérois

 

 

Au beau milieu du salon Artisa, l’es­pace réservé au vil­lage de l’as­so­cia­tion C’est fait ici n’est pas en reste ques­tion fré­quen­ta­tion. Promouvoir et valo­ri­ser l’ar­ti­sa­nat isé­rois tel est le chal­lenge que se sont fixé les deux fon­da­teurs Alexis Bedoin, coor­di­na­teur de l’as­so­cia­tion et Jacques Beaumier, son pré­sident, éga­le­ment artisan.

 

Adossée au site inter­net épo­nyme récem­ment mis en ligne, l’as­so­cia­tion regroupe déjà près d’une cin­quan­taine d’ar­ti­sans créa­teurs adhé­rents ainsi que quelques bou­tiques. L’idée ? Proposer des pro­duits locaux, durables dans la mesure du pos­sible, en alter­na­tive aux pro­duits indus­triels ou impor­tés éti­que­tés “made in Taïwan”.

 

Nous avons arpenté les quelques allées entou­rant les stands des treize arti­sans de l’as­so­cia­tion consti­tuant le vil­lage. L’occasion de col­lec­ter quelques images et d’in­ter­ro­ger les fon­da­teurs de l’association.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

La mutualisation, le maître mot

 

 

Quels inté­rêts ont les arti­sans à rejoindre le grou­pe­ment ? « Nous mutua­li­sons une grande par­tie de la com­mu­ni­ca­tion. Aujourd’hui, notam­ment, il y a une grosse plus-value pour chaque arti­san à être pré­sent au sein de l’es­pace C’est fait ici d’Artisa puis­qu’il y a une signa­lé­tique spé­ci­fique et que nous par­lons aux consom­ma­teurs de nos choix et des choix des arti­sans de faire ce métier et d’a­ni­mer ce ter­ri­toire », explique avec pas­sion Alexis Bedoin.

 

Alexis Bedoin et Jacques Beaumier. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alexis Bedoin et Jacques Beaumier. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une mutua­li­sa­tion qui se retrouve éga­le­ment au niveau du site inter­net. « Pour les arti­sans c’est un plus. Ils n’ont pas à subir toutes les contraintes tech­niques liées à inter­net et ils pro­fitent tous des évo­lu­tions fonc­tion­nelles », pour­suit le fon­da­teur de l’association.

 

Pour Jacques Beaumier, cette mutua­li­sa­tion est un des piliers du réseau. « Ce qui est très impor­tant, c’est l’es­prit de par­tage et de col­la­bo­ra­tion », sou­ligne le pré­sident. « Ça dépasse lar­ge­ment la ques­tion de la com­mu­ni­ca­tion puisque la pré­sence aujourd’­hui de treize arti­sans du réseau est liée aussi à notre capa­cité à créer des par­te­na­riats au nom du groupe C’est fait ici avec des orga­ni­sa­tions telles qu’Artisa », se féli­cite-t-il encore.

 

Une manière pour ces arti­sans, selon Jacques Beaumier, de béné­fi­cier d’une pré­sence bien iden­ti­fiée « dans cet ensemble de bou­tiques qu’est par exemple le mar­ché de Noël qui pro­pose des pro­duits “d’un peu par­tout”

 

En tout état de cause, cette mutua­li­sa­tion emporte mani­fes­te­ment l’adhé­sion des arti­sans, c’est du moins ce qu’ils nous confient face caméra.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

« Les institutions nous ont soutenus »

 

 

Quid du bud­get de fonc­tion­ne­ment de l’as­so­cia­tion ? « Très logi­que­ment, nous sommes allés cher­cher des par­te­naires dès le début du pro­jet. La Ville de Grenoble nous a sou­te­nus pour la créa­tion du site inter­net. Quant au Département de l’Isère et à la Métropole, ils nous ont attri­bué une sub­ven­tion à hau­teur de 11 000 euros tan­dis que les deux sala­riés sont en contrats aidés. Par ailleurs, le pôle entre­pre­neu­rial La Pousada nous accueille au milieu de pleins d’autres jolis pro­jets », expose, visi­ble­ment satis­fait, Alexis Bedoin.

 

L’avenir ? Les deux fon­da­teurs comptent bien ne pas en res­ter là. « Nous allons conti­nuer à tra­vailler en essayant de construire des par­te­na­riats qui peuvent aller jus­qu’à des bou­tiques phy­siques sur le ter­ri­toire et des espaces de tra­vail par­ta­gés », se prend à espé­rer le pré­sident de l’association.

 

 

Joël Kermabon

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

© SMTC
Un millier de personnes ont pris le tram la nuit de la Saint-Sylvestre à Grenoble : un « bilan positif » pour le SMTC

FIL INFO - Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) dresse un bilan positif de la circulation exceptionnelle des tramways durant la nuit de Lire plus

© Chloé Ponset - Place Gre'net
Des tramways toute la nuit de la Saint-Sylvestre : une première dans l’agglomération grenobloise

EN BREF - Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l'agglomération grenobloise prévoit de faire circuler des tramways durant toute la nuit du Lire plus

La librairie Chemain de Voiron placée en liquidation judiciaire, une pétition engage ses signataires à acheter local. Voire plus...
Un « speedbooking » pour découvrir les livres et les auteurs

Découvrir tous les livres de la 15e édition du Printemps du livre en 90 minutes ! Tel est l'objectif du « speedbooking » organisé le jeudi 23 Lire plus

“Nous sommes des explorateurs en politique”

 ENTRETIEN - Le réseau citoyen de Grenoble fête sa première année d’existence. Ce rassemblement, initialement informel, de plusieurs collectifs militants grenoblois s’est progressivement structuré avec Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin