Catherine Brette, présidente EELV du parc naturel régional du Vercors, quitte son fauteuil et dénonce le chantage institutionnel et financier de Laurent Wauquiez. Crédit EELV

Parc natu­rel régio­nal du Vercors : la pré­si­dente jette l’éponge

Parc natu­rel régio­nal du Vercors : la pré­si­dente jette l’éponge

EN BREF – Catherine Brette quitte son fau­teuil de pré­si­dente du Parc natu­rel régio­nal du Vercors. Poussée par les nou­velles majo­ri­tés régio­nale et dépar­te­men­tales vers la sor­tie, l’élue EELV fus­tige le « chan­tage ins­ti­tu­tion­nel et finan­cier » de Laurent Wauquiez, pré­sident du conseil régio­nal d’Auvergne-Rhône-Alpes. 

Catherine Brette, présidente contestée du PNR du Vercors. Le parc a été placé sous tutelle de l'Etat en mai 2016. Crédit EELV

Catherine Brette, pré­si­dente contes­tée du PNR du Vercors qui a été placé sous tutelle de l’État en mai 2016. © EELV

Catherine Brette, la pré­si­dente du Parc natu­rel régio­nal du Vercors (PNRV), laisse son fau­teuil. Poussée vers la sor­tie depuis plu­sieurs mois, la pré­si­dente EELV vient de trans­mettre sa lettre de démis­sion au pré­fet de la Drôme. Elle devrait sans trop de sur­prise quit­ter ses fonc­tions le 1er sep­tembre 2016.

Une déci­sion qui met un terme à une crise qui cou­vait depuis plu­sieurs mois et qui a éclaté au grand jour au prin­temps der­nier, lorsque les dis­sen­sions internes ont abouti au non-vote du bud­get et à la mise sous tutelle de L’État du parc.

Fin du bras de fer

Les élus des nou­velles majo­ri­tés régio­nale et dépar­te­men­tales (LR) ne s’en cachaient plus. Et récla­maient la démis­sion sans condi­tions de Catherine Brette, dénon­çant des pro­blèmes de gou­ver­nance et un cer­tain défi­cit démo­cra­tique. Pour la pous­ser un peu plus vite vers la sor­tie, le Conseil régio­nal et le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère avaient même brandi la menace de cou­per les vivres.

Chose pro­mise, chose faite. Le 8 juillet 2016, la Région, pre­mier finan­ceur du PNRV avec 60 % du bud­get (2,2 mil­lions d’euros), fer­mait le robi­net et déci­dait de ne pas ver­ser le deuxième acompte. Dix jours après, le Parc étran­glé finan­ciè­re­ment, Catherine Brette jetait l’éponge, met­tant un terme au bras de fer. Mais celle-ci ne déco­lère pas et fus­tige dans un com­mu­ni­qué le « chan­tage ins­ti­tu­tion­nel et finan­cier infligé aux équipes en place par la nou­velle majo­rité régio­nale conduite par Monsieur Wauquiez ».

Dominique Gimelle, pre­mier vice-pré­sident, devrait assu­rer l’intérim de la pré­si­dence jusqu’au comité syn­di­cal prévu à la mi-octobre. Reste l’avenir du Parc… La nou­velle majo­rité régio­nale ne cache pas vou­loir redes­si­ner et, sur­tout, réduire ses mis­sions et les recen­trer sur le tou­risme, la pré­ser­va­tion des espaces remar­quables et l’ac­com­pa­gne­ment au déve­lop­pe­ment des communes.

Priorité numéro un : l’in­ves­tis­se­ment. L’environnement, lui, pas­sera après. Sans vision ni pro­jets, comme le craint Catherine Brette ? Début de la réponse cet automne.

Patricia Cerinsek

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble, ville amie des aînés... ou fuie par les personnes âgées? Le débat s'invite au conseil municipal
Grenoble, ville amie des aînés… ou fuie par les per­sonnes âgées ? Le débat s’est invité au conseil municipal

FOCUS - La politique en direction des personnes âgées, ou des "aîné-es" selon la terminologie de la Ville, était au programme du conseil municipal de Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Plusieurs propositions de sorties et d'animations en Isère à l'occasion de la Fête de la nature du 22 au 26 mai
Plusieurs pro­po­si­tions de sor­ties et d’a­ni­ma­tions en Isère à l’oc­ca­sion de la Fête de la nature

ÉVÉNEMENT - Plusieurs acteurs opérant dans les domaines de l'environnement et de la biodiversité se mobilisent à l'occasion de l'édition 2024 de la Fête de Lire plus

Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO
Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a adopté lors de son conseil municipal du 13 mai 2024 une convention avec la Ligue protectrice des Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !