Catherine Brette, présidente EELV du parc naturel régional du Vercors, quitte son fauteuil et dénonce le chantage institutionnel et financier de Laurent Wauquiez. Crédit EELV

Parc naturel régional du Vercors : la présidente jette l’éponge

Parc naturel régional du Vercors : la présidente jette l’éponge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Catherine Brette quitte son fauteuil de présidente du Parc naturel régional du Vercors. Poussée par les nouvelles majorités régionale et départementales vers la sortie, l’élue EELV fustige le « chantage institutionnel et financier » de Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. 

 

 

 

Catherine Brette, présidente contestée du PNR du Vercors. Le parc a été placé sous tutelle de l'Etat en mai 2016. Crédit EELV

Catherine Brette, pré­si­dente contes­tée du PNR du Vercors qui a été placé sous tutelle de l’État en mai 2016. © EELV

Catherine Brette, la pré­si­dente du Parc natu­rel régio­nal du Vercors (PNRV), laisse son fau­teuil. Poussée vers la sor­tie depuis plu­sieurs mois, la pré­si­dente EELV vient de trans­mettre sa lettre de démis­sion au pré­fet de la Drôme. Elle devrait sans trop de sur­prise quit­ter ses fonc­tions le 1er sep­tembre 2016.

 

Une déci­sion qui met un terme à une crise qui cou­vait depuis plu­sieurs mois et qui a éclaté au grand jour au prin­temps der­nier, lorsque les dis­sen­sions internes ont abouti au non-vote du bud­get et à la mise sous tutelle de L’État du parc.

 

 

Fin du bras de fer

 

 

Les élus des nou­velles majo­ri­tés régio­nale et dépar­te­men­tales (LR) ne s’en cachaient plus. Et récla­maient la démis­sion sans condi­tions de Catherine Brette, dénon­çant des pro­blèmes de gou­ver­nance et un cer­tain défi­cit démo­cra­tique. Pour la pous­ser un peu plus vite vers la sor­tie, le Conseil régio­nal et le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère avaient même brandi la menace de cou­per les vivres.

 

Chose pro­mise, chose faite. Le 8 juillet 2016, la Région, pre­mier finan­ceur du PNRV avec 60 % du bud­get (2,2 mil­lions d’euros), fer­mait le robi­net et déci­dait de ne pas ver­ser le deuxième acompte. Dix jours après, le Parc étran­glé finan­ciè­re­ment, Catherine Brette jetait l’éponge, met­tant un terme au bras de fer. Mais celle-ci ne déco­lère pas et fus­tige dans un com­mu­ni­qué le « chan­tage ins­ti­tu­tion­nel et finan­cier infligé aux équipes en place par la nou­velle majo­rité régio­nale conduite par Monsieur Wauquiez ».

 

Dominique Gimelle, pre­mier vice-pré­sident, devrait assu­rer l’intérim de la pré­si­dence jusqu’au comité syn­di­cal prévu à la mi-octobre. Reste l’avenir du Parc… La nou­velle majo­rité régio­nale ne cache pas vou­loir redes­si­ner et, sur­tout, réduire ses mis­sions et les recen­trer sur le tou­risme, la pré­ser­va­tion des espaces remar­quables et l’ac­com­pa­gne­ment au déve­lop­pe­ment des communes.

 

Priorité numéro un : l’in­ves­tis­se­ment. L’environnement, lui, pas­sera après. Sans vision ni pro­jets, comme le craint Catherine Brette ? Début de la réponse cet automne.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La ville de Grenoble avait prévu de vendre ses actions Minatec à la Région, au nez et à la barbe de la Métro. Avant de rétropédaler lundi soir.
Vente des actions Minatec Entreprises à la Région : la Ville de Grenoble rétropédale

FOCUS - La Ville de Grenoble avait commencé à négocier les actions qu'elle détient dans la société Minatec Entreprises avec la Métro. Avant de décider Lire plus

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Tomorrowland à l’Alpe d’Huez : la Région Auvergne Rhône-Alpes met 400 000 euros sur la table

FIL INFO - La Région Auvergne Rhône-Alpes débourse 400 000 euros pour accueillir, en mars 2019, la version hivernale du festival de musique électronique belge Lire plus

Photo d'illustration tennis. Photo DR
La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit 4,5 millions d’euros dans le tennis

Auvergne Rhône-Alpes ambitionne de devenir la première région de France pour la pratique du tennis. Et Laurent Wauquiez y met les moyens. Il vient de Lire plus

La qualité de l'air préoccupe de plus en plus en Auvergne-Rhône-Alpes, selon une enquête d'Atmo
Pollution de l’air dans la région grenobloise : Laurent Wauquiez met 4 millions d’euros sur la table

  FIL INFO - Pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble mais aussi sur le Voironnais et le Grésivaudan, la Région Auvergne Rhône-Alpes Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin