« Wanted » : des tracts concoctés par Les Républicains suscitent la polémique

« Wanted » : des tracts concoctés par Les Républicains suscitent la polémique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Les Républicains de Grenoble comptent diffuser, à compter de ce lundi 29 août, près de 80 000 tracts et 3 500 affichettes en forme d’avis de recherche « Wanted » visant 25 élus de gauche. Le visuel accuse ni plus ni moins ces personnalités d’avoir « ruiné Grenoble » au cours des « vingt-et-une années de gestion de la gauche ». Jugée agressive par la majorité municipale – pour qui « une ligne rouge a été franchie » –, cette campagne suscite d’ores et déjà une vive polémique.

 

 

 

 

Tracts Et Affiches Wanted

© Les Républicains

Après cette semaine de cani­cule, c’est la ren­trée poli­tique qui s’an­nonce chaude. Très chaude même. Et pour cause, les mili­tants gre­no­blois du parti Les Républicains vont col­ler et dif­fu­ser dans les boîtes à lettres près de 80 000 tracts et 3 500 affi­chettes, à comp­ter de ce lundi 29 août.

 

Sur les visuels, sur­mon­tés d’une men­tion « Wanted » (recher­chés) figurent, bien en évi­dence, les por­traits de vingt-cinq per­son­na­li­tés [1] poli­tiques gre­no­bloises ayant pré­sidé aux des­ti­nées de la ville au cours des dif­fé­rentes man­da­tures de ces vingt der­nières années. Le tout com­plété par la légende « Ils ont ruiné Grenoble ! »

 

 

 

« Wanted », un simple clin d’œil ?

 

 

Le tract et l’af­fiche – qua­li­fiés de « clin d’œil » par ses concep­teurs, des jeunes du parti – ne laisse pla­ner aucun doute sur les inten­tions des élus du comité de cir­cons­crip­tion Les Républicains de Grenoble à l’o­ri­gine de l’initiative.

 

Au nombre d’entre eux, l’an­cien maire de Grenoble, Alain Carignon. La cible est large et le spectre poli­tique inclut toutes les ten­dances de la gauche gre­no­bloise, allant de l’an­cien maire de Grenoble, Michel Destot, à Éric Piolle, l’ac­tuel pre­mier magis­trat, en pas­sant par Raymond Avrillier ou encore Geneviève Fioraso.

 

Recto de l'Affiche intitulée Wanted. © Les Républicains

© Les Républicains

Au verso des tracts, un argu­men­taire pour le moins mus­clé, accom­pa­gné d’un bor­de­reau d’adhé­sion, fus­tige avec véhé­mence les sup­po­sés man­que­ments dans la ges­tion des ancienne et actuelle muni­ci­pa­li­tés. Autant de griefs pour condam­ner une ges­tion débou­chant, selon Les Républicains, sur une impasse finan­cière qu’ils détaillent d’ailleurs plus lar­ge­ment sur leur site web et sur le site Grenoble le changement !

 

 

 

« Il n’y a aucune mise en cause personnelle »

 

 

L’attaque est fron­tale, faite pour mar­quer les esprits, occu­per le ter­rain et sus­ci­ter la contro­verse. Alain Carignon n’en réfute pas moins toute sus­pi­cion de vio­lence ou d’at­taques per­son­nelles que pour­rait véhi­cu­ler l’af­fiche brûlot.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Après ses Bols d’air, Grenoble Nouvel air lance une campagne d’affichage, toujours sans candidat déclaré

  FOCUS - Grenoble nouvel air, collectif constitué autour d'une candidature (en attente) d'Olivier Noblecourt aux municipales de Grenoble, lance une campagne d'affichage. Objectif : Lire plus

A Grenoble, le ralliement de la chef de file de l'opposition socialiste à Eric Piolle (EELV) fait bondir ses collègues de banc et ses camarades de parti.
Municipales : à Grenoble, le ralliement de socialistes à Eric Piolle attise un peu plus les divisions

  DÉCRYPTAGE - À Grenoble, le ralliement de Marie-José Salat, chef de file de l'opposition socialiste, au maire sortant Eric Piolle (EELV) fait bondir ses Lire plus

Paul Bron, Florence Hanff et David Ryboloviecz étaient présents lors de l'annonce de Go citoyenneté, . © Joël Kermabon - Place Gre'net
Municipales : le mouvement Go citoyenneté rejoint Grenoble Nouvel air… en posant ses conditions

  FOCUS - Le mouvement Go citoyenneté, ancré à gauche, a choisi de rallier Grenoble Nouvel air pour les municipales de 2020. Une alliance assortie Lire plus

La Ville de Grenoble adopte officiellement l’écriture inclusive

  FOCUS - L'écriture inclusive fait officiellement partie de la boîte à outils lexicographique de la Ville de Grenoble. Lundi 4 novembre, le conseil municipal Lire plus

De gauche à droite : David Ryboloviecz, Paul Bron et Juliette Brumelot. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Go citoyenneté propose d’impulser la démocratie métropolitaine et de “donner leur place aux citoyens”

FOCUS - En vue des municipales, le mouvement Go citoyenneté a élaboré un corpus de propositions afférentes à la démocratie citoyenne. Maison commune, assemblée constituante, Lire plus

Paul Bron et Carole Billon. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le groupe Génération.s de la Métro tire le bilan des européennes et veut unir la gauche dans un projet métropolitain

FOCUS - Le groupe Génération citoyenneté (Génération.s) de la Métropole fait le bilan après l'échec de la gauche aux élections européennes. Le constat ? Un Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin