Témoignage de Karamba, à l'occasion du bilan de la Plateforme migrants.

La Plateforme migrants de la Ville de Grenoble à l’heure du bilan

La Plateforme migrants de la Ville de Grenoble à l’heure du bilan

DROIT DE SUITE – Quel bilan pour la « pla­te­forme migrants » ins­tau­rée par la Ville de Grenoble en sep­tembre 2015, et quelles actions de soli­da­rité en faveur des réfu­giés sur le ter­ri­toire gre­no­blois ? La Ville et les asso­cia­tions ont pu appor­ter des élé­ments de réponse à l’oc­ca­sion d’une ren­contre publique, le jeudi 23 juin à la Maison de l’international de Grenoble.

« Nous n’a­vons pas voulu faire de dif­fé­rences entre les réfu­giés, ou ins­tau­rer une hié­rar­chie. Chaque être humain a droit à sa place. » Bernard Macret, adjoint à la mai­rie de Grenoble en charge des soli­da­ri­tés inter­na­tio­nales, a ainsi rap­pelé le prin­cipe de la « Plateforme migrants », à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion d’un pre­mier bilan, jeudi 23 juin à la Maison de l’international de Grenoble.

Bernard Macret, adjoint aux Solidarités Internationales, et Monique Vuaillat, du collectif Migrants en Isère, à l'occasion du bilan de la Plateforme migrants. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Bernard Macret, adjoint aux soli­da­ri­tés inter­na­tio­nales, et Monique Vuaillat, du col­lec­tif Migrants en Isère. © Florent Mathieu – Place Gre’net

La Ville a mis en place cette pla­te­forme voilà plus de six mois. L’émotion était alors à son comble après la paru­tion de la pho­to­gra­phie du petit Aylan, réfu­gié syrien d’à peine trois ans, mort noyé au cours d’une ten­ta­tive de tra­ver­sée de la Méditerranée. De nom­breuses villes fran­çaises s’é­taient enga­gées dans la fou­lée à accueillir les réfu­giés fuyant la guerre en Syrie, cer­taines créant même le scan­dale en spé­ci­fiant n’ac­cep­ter que des familles chrétiennes.

La Ville de Grenoble avait choisi, pour sa part, de faire appel à la soli­da­rité de cha­cun et de coor­don­ner les pro­po­si­tions citoyennes à tra­vers une pla­te­forme en ligne. « Nous n’a­vons pas voulu tra­vailler seuls », a pré­cisé Bernard Macret, met­tant en avant la tren­taine d’as­so­cia­tions qui ont par­ti­cipé à la mise œuvre du dispositif.

Au total, ce sont 350 per­sonnes qui ont contacté la pla­te­forme sur l’en­semble de la région gre­no­bloise, afin de pro­po­ser dif­fé­rents modes d’en­ga­ge­ments (volon­ta­riat, aide au sou­tien sco­laire, etc.) « Nous avons reçu 52 pro­po­si­tions d’hé­ber­ge­ment, détaille Monique Vuaillat, du col­lec­tif Migrants en Isère. Nous avons pu loger de 25 à 30 per­sonnes. C’est loin du compte, mais c’est tou­jours un plus que nous avons pu appor­ter ! »

Solidarité pour tous

Si l’é­lan de soli­da­rité concer­nait ini­tia­le­ment les réfu­giés syriens ou ira­kiens, il a béné­fi­cié à l’en­semble des migrants ou réfu­giés arri­vant sur le ter­ri­toire. « Je me suis pro­po­sée. On m’a dit qu’il n’y avait pas besoin de moi pour les Syriens, mais pour cette famille venant de Guinée-Conakry », résume ainsi Maryvonne, qui a hébergé durant six mois Karamba, sa com­pagne enceinte et leur pre­mier enfant.

La famille de Karamba, de Guinée-Conakry, a pu être hébergée durant six mois via la plateforme Migrants. © Florent Mathieu - Place Gre'net

La famille de Karamba, de Guinée-Conakry, a pu être héber­gée durant six mois via la pla­te­forme migrants. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Il est vrai que la majo­rité des deman­deurs d’a­sile venant en France sont ori­gi­naires d’Afrique. Et prin­ci­pa­le­ment de la République démo­cra­tique du Congo, ainsi que ne cesse de le rap­pe­ler Jacques Leininger, de l’as­so­cia­tion Accueil deman­deur d’a­sile (Ada). Seuls 1,3 % des réfu­giés syriens demandent en réa­lité l’a­sile poli­tique en France, selon l’Union européenne.

Bernard Macret insiste : la pla­te­forme doit per­du­rer. « Il ne faut pas en res­ter là. Il faut conti­nuer et ampli­fier ! », a‑t-il affirmé, avant de saluer les dif­fé­rentes actions de soli­da­rité orga­ni­sées sur la région, par exemple par l’Université Grenoble-Alpes ou à tra­vers les par­rai­nages répu­bli­cains de deman­deurs d’asile.

Monique Vuaillat n’a, de son côté, pas man­qué de dénon­cer une fois encore les orien­ta­tions sociales prises par la nou­velle majo­rité du Conseil dépar­te­men­tal en direc­tion des migrants, avant d’es­ti­mer que l’État ne joue pas non plus son rôle et de consi­dé­rer qu’il faut « main­te­nir la pres­sion ».

« Pour sor­tir de ce marasme, il faut aussi gagner l’o­pi­nion. Nous avons entre­pris des ini­tia­tives en direc­tion de l’o­pi­nion des non-convain­cus, de façon à expli­quer la réa­lité des choses, car c’est sou­vent la connais­sance qui manque ! », pré­cise-t-elle encore, avant d’an­non­cer la tenue « d’é­tats géné­raux de l’im­mi­gra­tion » à la MC2 de Grenoble, le 3 décembre prochain.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !