Me Bernard Ripert lors du procès de la rixe d'Échirolles. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Internement de l’a­vo­cat Bernard Ripert : ses sou­tiens dénoncent une cabale

Internement de l’a­vo­cat Bernard Ripert : ses sou­tiens dénoncent une cabale

FOCUS - Figure bien connue du barreau grenoblois, défenseur du groupe terroriste Action directe, Me Bernard Ripert, 65 ans, a été interné d'office à l'hôpital psychiatrique de Bassens le 23 mai dernier, suite à une garde à vue pour “intimidation envers un magistrat”. Un internement, levé deux jours plus tard, qui a suscité une vague d'indignation. Alors que l'avocat risque la radiation du barreau ce jeudi 2 juin, nombreux sont ceux qui dénoncent une cabale visant à le faire taire.

 

 

 

Me Bernard Ripert lors du procès de la rixe d'Échirolles. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Me Bernard Ripert lors du procès de la rixe d'Échirolles. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Ils sont entrés dans la maison, l'ont menotté et l'ont amené comme un malfrat au commissariat de police de Grenoble pour le mettre en garde à vue », dénonce, scandalisée, Rose-Marie Ripert, l'épouse de Maître Bernard Ripert, avocat au barreau de Grenoble.

 

Cette dernière relate une interpellation digne d'un roman policier.

 

« On aurait pu croire que c'était un djihadiste qui était dans la maison. Tout cela était très impressionnant et m'a vraiment beaucoup choquée », nous confie-t-elle, révoltée.

 

 

 

De l'hypertension aux troubles psychiatriques

 

 

Lundi 23 mai à l'aube, Bernard Ripert – l'avocat historique du groupe Action directe, bien connu pour ses coups d'éclat et sa combativité – est interpellé à son domicile situé à Détrier, en Savoie. Les policiers, qui lui signifient alors sa mise en garde à vue, agissent dans le cadre d'une procédure : le ténor du barreau est poursuivi pour « intimidation envers un magistrat en vue d’influencer son comportement dans l’exercice de ses fonctions ». Des faits passibles d'une peine de trois ans d’emprisonnement, assortis d'une amende de 45.000 euros.

 

C'est au cours de sa garde à vue que Me Ripert est hospitalisé, sur sa demande, au CHU de Grenoble pour un problème d'hypertension. A partir de là, les choses prennent une tout autre tournure…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !