NNuit Debout-Grenoble. Assemblée générale du mardi 19 avril 2016 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Nuit debout : forces et faiblesses d’un mouvement à la croisée des chemins

Nuit debout : forces et faiblesses d’un mouvement à la croisée des chemins

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Depuis le samedi 9 avril, Nuit debout Grenoble occupe sans discontinuer l’espace public devant la Maison de la culture. Le mouvement grenoblois s’est installé sur ce lieu emblématique, central et à proximité des quartiers Sud de la ville. Un choix pertinent ? Cela reste à voir. Mais qu’espère le mouvement au bout du compte ? Nombreux sont les militants convaincus que son avenir se jouera dans la grève générale du 28 avril prochain.

 

 

 

Nuit debout Grenoble. Assemblée générale du lundi 18 avril 2016. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Assemblée géné­rale de Nuit debout Grenoble, le lundi 18 avril 2016. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Le cam­pe­ment du mou­ve­ment Nuit debout Grenoble tient bon devant la MC2. Il devrait res­ter encore au moins jus­qu’au ven­dredi 22 avril, et pro­ba­ble­ment sera-t-il auto­risé à res­ter plus long­temps. « On ne peut pas perdre, parce qu’il y a des tas de gens qui nous regardent », mar­tèle un par­ti­ci­pant, dont l’in­ten­tion est de gal­va­ni­ser le moral des troupes, les­quelles com­mencent à mon­trer quelques signes de fatigue…

 

De 80 à 200 per­sonnes viennent tous les soirs aux assem­blées géné­rales citoyennes, mais elles sont moins nom­breuses à pré­pa­rer les actions et à y par­ti­ci­per, à assu­rer l’accueil des visi­teurs, la logis­tique (cui­sine, toi­lettes, etc.) ou encore l’animation en jour­née et en soi­rée. L’heure était d’ailleurs au chan­ge­ment de cap, dimanche soir : « L’organisation prend énor­mé­ment de temps, on perd un peu de vue la révo­lu­tion et la lutte. On est dans une occu­pa­tion hybride : évé­ne­ment poli­tique et fes­tif. On va se concen­trer sur le côté poli­tique, et aban­don­ner l’événementiel », a com­mencé par dire Thomas, l’un des lea­ders du mou­ve­ment Nuit debout Grenoble. Si tant est que l’on puisse par­ler de lea­der, dans la mesure où le mou­ve­ment se reven­dique “sans chef”.

 

Cette nou­velle orien­ta­tion de Nuit debout Grenoble sera-t-elle déter­mi­nante pour la suite ? Sans pré­sa­ger du deve­nir du mou­ve­ment, des forces et des fai­blesses de Nuit debout Grenoble se des­sinent d’ores et déjà.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 87 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Vendredi 13 décembre, les activistes d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé une "conférence de presse pirate" à la Société Générale, impliquée en première ligne dans le financement d'un projet d'exportation de gaz de schiste aux Etats Unis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Projet d’extraction de gaz de schiste : la Société générale ciblée par des activistes écologistes grenoblois

  EN BREF - Les militants d’Action non violente Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé, vendredi 13 décembre, une nouvelle opération Lire plus

Les militants d'ANV-Cop21 sont allés à la rencontre des salariés de la Société générale pour dénoncer le soutien de la banque au gaz de schiste.
Gaz de schiste : ANV-Cop21 à la rencontre des salariés de la Société générale de l’Isère

FIL INFO — ANV-Cop21 multiplie les actions en direction des agences de la Société générale, accusée de soutenir l'exploitation du gaz de schiste. Les vendredi Lire plus

Des militants du climat en remettent une couche dans trois agences grenobloises de la Société générale

FIL INFO – Après avoir symboliquement nettoyé trois agences de la Société générale, Alternatiba, les Amis de la Terre et Action non violente Cop21 ont Lire plus

UNE Opération de "nettoyage" de la banque Société Générale, samedi 8 septembre 2018, à l'occasion de la journée mondiale pour le climat, par Action non violente (ANV) Cop21, les Amis de la terre, et Alternatiba © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Action pour le climat : des activistes nettoient symboliquement des agences de la Société générale à Grenoble

FOCUS - À l'occasion de la journée mondiale du climat, une cinquantaine de militants d'Action non violente Cop21, de l'association Les Amis de la Terre Lire plus

Alternatiba Grenoble et ANV Cop21 ont mené une action dans deux agences de la Société générale à Grenoble pour dénoncer son soutien aux énergies fossiles.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Société générale : les mouvements pour le climat mettent de l’eau dans le gaz de schiste

REPORTAGE VIDÉO - Ce vendredi 9 mars, une quinzaine d'activistes des mouvements pour le climat Alternatiba Grenoble et ANV Cop21 ont mené une action non Lire plus

Le collectif « McDo passe à la caisse ! » a lancé ce 5 avril l'opération « Happy hours fiscales » en investissant le McDonald's du centre de Grenoble.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Évasion fiscale : l’enseigne McDonald’s du centre-ville de Grenoble prise d’assaut

REPORTAGE VIDÉO - Le collectif « McDo passe à la caisse ! » a lancé, ce mercredi 5 avril vers 18 heures, une opération coup Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin