Actualité

Un collectif d'habitants propose un projet sur la salle de la Magnanerie, lors d'une réunion sur le budget participatif de Grenoble le 20 juin 2015. © Union de quartier Île-Verte

Budget par­ti­ci­pa­tif : der­nière ligne droite pour les por­teurs de projet

Budget par­ti­ci­pa­tif : der­nière ligne droite pour les por­teurs de projet

REPORTAGE – A quelques jours de la vota­tion citoyenne, le bud­get par­ti­ci­pa­tif de la ville de Grenoble mobi­lise-t-il les foules ? Qui sont les par­ti­ci­pants ? Comment défendent-ils leur pro­jet ? Quelles sont leurs chances de convaincre les citoyens ? Autant de ques­tions aux­quelles nous avons voulu répondre en nous ren­dant ce lundi 14 sep­tembre à la soi­rée spé­ciale « bud­get participatif ».

RéunionBudgetParticipatifCreditSeverineCattiauxSalle poly­va­lente de la rue du Vieux Temple, lundi 14 sep­tembre, vers 19 heures 30 envi­ron. Après une intro­duc­tion des orga­ni­sa­teurs, la soi­rée “par­ti­ci­pa­tive” démarre enfin !

Les por­teurs de pro­jets fina­listes du bud­get par­ti­ci­pa­tif prennent la parole. En 10 minutes, ils vont devoir convaincre. En ligne de mire : la vota­tion ces ven­dredi et samedi de tous les habi­tants, dans le cadre du bud­get par­ti­ci­pa­tif de Grenoble (cf. enca­dré, en fin d’article).

La salle est rem­plie, mais pas pleine à cra­quer, puisqu’on compte une cin­quan­taine de per­sonnes. En reti­rant les por­teurs de pro­jet, on tombe à qua­rante habi­tants, en tout et pour tout…

Sur les 19 fina­listes, seuls 9 por­teurs de pro­jet ont répondu à l’appel du Conseil citoyen indé­pen­dant (CCI), l’organisateur de la soi­rée. Mais il est vrai que tous auront l’occasion de se pré­sen­ter, samedi 19 sep­tembre au matin, à l’Hôtel de ville, lieu de la vota­tion citoyenne.

Dominique Barberye, membre du CCI « Vieux Temple, Mutualité, Ile Verte, Saint-Laurent, Esplanade » et ani­ma­teur de la soi­rée, recon­naît que l’or­ga­ni­sa­tion de la réunion s’est faite à l’ar­ra­ché : « Nous n’avons pas pu com­mu­ni­quer très en amont, ni même eu le temps de pré­ve­nir les médias ». Néanmoins, le CCI a tenu son rôle : « sou­te­nir les habi­tants qui ont des pro­jets et qui veulent amé­lio­rer la ville et la vie des Grenoblois ».

Des por­teurs de pro­jet ultra-motivés

Point com­mun entre les por­teurs de pro­jet : leur envie sin­cère d’améliorer leur quar­tier ou la ville… A l’i­mage de Farid, habi­tant du quar­tier Mistral et ins­ti­ga­teur des « murs végé­ta­li­sés », dans les écoles notam­ment : « Je veux que les enfants apprennent le bien­fait des plantes qui amé­liorent, de plus, la qua­lité de l’air… ».

Un habi­tant dans la salle fait remar­quer qu’il existe des solu­tions moins oné­reuses, comme faire pous­ser des plantes grim­pantes ; ce qui n’a rien à voir, soit dit en pas­sant. Farid ne se démonte pas : « Ce pro­jet n’est pas pour moi. Ce n’est pas pour faire du gas­pillage. Je pense à l’avenir de nos enfants ». Coût du pro­jet : 95.000 euros.

Stéphane, lui, vit à Grenoble depuis seule­ment quatre ans. Il s’est pris d’intérêt pour l’escalade. Débutant lui-même, il a pensé aux novices comme lui, en pro­po­sant d’a­mé­na­ger trois sites, le long des berges de l’Isère. Un pro­jet qu’il a cou­plé avec la créa­tion de deux sen­tiers, éga­le­ment le long des berges, pour la course à pied.

« Je me suis impro­visé desi­gner de pas­se­relle », s’amuse-t-il, poin­tant un des­sin à l’écran. Après sa brève pré­sen­ta­tion, les ques­tions dans la salle portent sur la res­pon­sa­bi­lité en cas d’accident et sur l’animation de ces nou­veaux équi­pe­ments. Le por­teur de pro­jet a réponse à tout. Coût du pro­jet : 99.000 euros.

PorteurProjetSalleDeLaMagnanerieCreditSeverineCattiauxGilles se montre éga­le­ment enthou­siaste et convaincu par son pro­jet « Embellir et créer un espace col­lec­tif à La Magnanerie », une salle située dans le quar­tier Île verte.

L’idée cen­trale ? Que « les habi­tants pro­fitent un maxi­mum du jar­din » à côté de la salle. On y ins­tal­lera un four à pain, un ate­lier de répa­ra­tion de vélos, « bien utile entre l’université et le centre-ville ».

Il est aussi ques­tion d’un par­te­na­riat avec le Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas. La salle de la Magnanerie, hor­mis l’entrée, ne sera pas trans­for­mée. Une habi­tante sou­ligne que l’endroit est déjà bien investi par les asso­cia­tions. « On ne change rien : on ajoute, on étoffe ! », s’ex­clame Gilles. Coût de l’o­pé­ra­tion : 200.000 euros.

Des pro­jets… aux antipodes

Si tous les pro­jets sou­mis à la vota­tion revêtent une cer­taine uti­lité, ils sont par­fois dif­fi­ci­le­ment com­pa­rables, tels ceux de Michel et Jean-Marc aux anti­podes l’un de l’autre. Très pra­tico-pra­tique, le pro­jet de Michel vise à mettre en place des toi­lettes publiques. « Il y en a marre des pis­so­tières sau­vages… Cela fait dix ans que l’union de quar­tier demande des toi­lettes ». De fait, dans le centre-ville, où sont concen­trés les bars, beau­coup d’envies pres­santes finissent dans les pots de fleurs. Coût du pro­jet pour des toi­lettes publiques une place : 85 000 euros.

Le pro­jet de Jean-Marc consiste, quant à lui, à redo­rer le bla­son du maga­sin soli­daire L’Échoppe à Teisseire, dont le ravi­taille­ment béné­fi­cie à 120 familles et 50 étu­diants déshé­ri­tés. Le coût pour une nou­velle chambre froide et du mobi­lier neuf ? 20.000 euros.

Des pro­jets dyna­mi­sants pour les quartiers

Stéphane et Brahim Rajab, direc­teur du Prunier sau­vage, ont éga­le­ment répondu à l’invitation du Conseil citoyen indé­pen­dant. Pour eux, il y va de l’avenir du quar­tier Mistral… Leur pro­jet : un « théâtre de plein air », ins­tallé dans le stade Bachelard, qui aurait voca­tion à pro­lon­ger la dyna­mique du Prunier sau­vage, souffle de culture dans ce quar­tier quelque peu oublié.

SallePolyvalenteVieuxTempleBudgetParticipatifCreditSeverineCattiaux

« Ce théâtre per­met­tra de tou­cher encore plus de monde. Ce sera un lieu ouvert pour accueillir des petits groupes musi­caux, etc. », explique Stéphane. Coût : 65.000 euros.

Pour La Villeneuve, deux habi­tants sont venus pré­sen­ter en duo leur pro­jet de dyna­mi­sa­tion du Parc Verlhac : créa­tion d’un espace spor­tif (blocs d’escalade, équi­pe­ments de mus­cu­la­tion urbaine…), four à pain col­lec­tif, espace bar­be­cue. Le four à pain ferait l’objet d’un chan­tier par­ti­ci­pa­tif. Coût : 90.000 euros.

Clou de la soi­rée : pré­sen­ta­tion du pro­jet à 400.000 euros

Pour finir la soi­rée, deux jeunes gens sont venus repré­sen­ter les cou­leurs du pro­jet le plus coû­teux de la liste : la construc­tion d’un ska­te­park de 400.000 euros aux Sablons. « On essaye de com­pres­ser les coûts en s’appuyant sur les buttes », ont-ils assuré.

PorteurduProjetSkateparkCreditSeverineCattiauxEt ils ont plu­tôt bien défendu le pro­jet, appa­rem­ment très attendu des pra­ti­quants de trot­ti­nette, de BMX et de ska­te­board… « Nous vou­lons décons­truire les pré­ju­gés, en finir avec “les ska­ters dégradent le mobi­lier urbain et les ska­ters sont tous des délin­quants !” » Inclus dans le pro­jet : l’extension d’un pota­ger déjà en place et des espaces de convivialité.

L’exposé aura-t-il convaincu l’au­di­toire ? En tous cas, Dominique Barberye, ani­ma­teur de la soi­rée, estime pour sa part avoir mieux com­pris le pro­jet : « Je n’avais pas inté­gré la dimen­sion jar­din, alliée à la pra­tique du ska­te­park qui consti­tue un bon mix pour les sco­laires ».

Projet « hors sujet » ?

Est-il pos­sible qu’un pro­jet soit “hors sujet” ? Peut-être… Guillaume est un papa engagé. Au nom d’un col­lec­tif de parents d’élèves, il est venu pré­sen­ter son pro­jet d’aménagement des abords de l’é­cole Nicolas Chorier. Un pro­jet assez tech­nique qui répond à une pro­blé­ma­tique de circulation.

Nul doute que le pro­jet est néces­saire, puisqu’il est ques­tion de la sécu­rité des enfants et des pas­sants… Mais s’agit-il bien d’un pro­jet rele­vant du bud­get par­ti­ci­pa­tif ? Une remarque for­mu­lée par Marcello Brancaléone, membre de Go citoyen­neté (et poil-à-grat­ter de la soi­rée) : « C’est typi­que­ment un pro­jet qui est de la com­pé­tence directe de la Ville. Et qu’il ne fau­dra pas oublier, même s’il n’est pas retenu ! ».

Séverine Cattiaux

VotationBudgetParticipatif2015CreditSeverineCattiauxSur 19 pro­jets, il en res­tera… Surprise !

Sur les 150 pro­jets dépo­sés par des par­ti­cu­liers, col­lec­tifs, asso­cia­tions, etc. dans le cadre du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2015, 19 sont encore en lice, dont 16 « petits pro­jets » (moins de 100.000 euros) et 3 gros (entre 100.000 et 400.000 euros).

Les ser­vices muni­ci­paux ont éplu­ché, cet été, les 30 pro­jets res­sor­tis de la “ruche aux pro­jets” (pre­mière étape de sélec­tion en juin der­nier). Une bonne part a été écar­tée, notam­ment du fait de coûts trop éle­vés ou de dépenses à venir en fonc­tion­ne­ment esti­mées trop impor­tantes. Les 19 pro­jets fina­listes sont à l’in­verse tous tech­ni­que­ment fai­sables et éco­no­mi­que­ment approu­vés par la Ville.

A l’issue de la vota­tion des habi­tants, qui se déroule sur deux jours ces 18 et 19 sep­tembre, les pro­jets seront à l’é­vi­dence… moins nom­breux ! Impossible de fixer un nombre exact. Tout dépend des idées qui seront plé­bis­ci­tées. Une chose est sûre : les pro­jets fina­listes se par­ta­ge­ront l’enveloppe du bud­get par­ti­ci­pa­tif de 800.000 euros et seront concré­ti­sés en 2016.

Retrouvez :

- la liste des 19 pro­jets en compétition.

- la démarche pour voter ce ven­dredi 18 sep­tembre et ce samedi 19 septembre. 

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Flash Info

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

|

13/06

15h43

|

|

13/06

10h24

|

|

12/06

18h47

|

|

11/06

17h31

|

|

11/06

14h00

|

|

11/06

11h02

|

|

11/06

10h44

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Culture| Grenoble : la fête des Tuiles de retour sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération pour une hui­tième édition

Société| Grenoble : ras­sem­ble­ment le 15 juin 2024 à Alsace-Lorraine contre les fer­me­tures annon­cées de bureaux de poste

Agenda

Je partage !