Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Bienvenue sur le blog spectacle d’Adèle Duminy !

sep article

Qui suis-je ?

 

 

« Toujours la même question de la part de ces gens qui me font l’intrusion : Tu fais quoi dans la vie ? Tu fais quoi dans la vie ? », hurle Christophe Bell Œil sur des riffs de guitare énervés. Pour donner raison à cet artiste injustement méconnu, je ne dresserai pas là mon portrait professionnel, ni mon portrait personnel du reste.

 

Si la curiosité du lecteur ne se satisfait pas d’une telle pirouette, qu’elle fasse un tour sur mon blog personnel.

 

Adèle Duminy chroniqueuse pour le blog spectacle vivant de Place Gre'net

Adèle Duminy. DR

On y trouve ce document qui sait si bien dessiner les contours d’une personnalité : le CV. Peut-être le lecteur de ce blog y trouvera-t-il les raisons de valider, ou au contraire de rejeter en bloc, les opinions émises à l’endroit des spectacles vus ici et là.

 

Je porte en tout cas à votre connaissance le fait que j’aime bien aller au spectacle. Et comme je prends volontiers la plume, j’écris sur lesdits spectacles autant que possible.

 

 

 

Pourquoi ce blog spectacle ?

 

 

Eh bien pour partager avec vous de chouettes – et parfois moins chouettes – spectacles. J’en vois beaucoup et il faut dire que je suis bien souvent ravie. Il y aura donc des critiques qui éviteront autant la flagornerie douteuse que le lynchage en règle. Je traiterai de théâtre, de danse, de cirque, de musique et pourquoi pas, à l’occasion, d’expos, de bandes dessinées, de rencontres littéraires… Peut-être y aura-t-il aussi des entretiens et des portraits de ceux qui agitent joliment la culture grenobloise.

 

En somme, je ne m’interdis rien mais n’ai pas de temps pour tout. J’alimenterai donc ce blog en fonction du temps que me laisseront mes autres activités, les sérieuses !

 

 

Adèle Duminy

 

 

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3628 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Adèle Duminy
    Bonjour,
    Il y a cent ans, la « grande guerre »… Comme on l’appelait.
    Aujourd’hui, nous commémorons cette der des ders qui en a vu tant d’autres prolonger l’horreur des hommes.
    Après une reprise remarquable et remarquée au Théâtre en Rond de Sassenage où  » Le petit bal perdu a tenu sa promesse d’égayer et d’émouvoir  » (Dauphiné libéré, 23 octobre 2016), c’est la salle Olivier-Messiaen à Grenoble qui accueille notre spectacle de théâtre musical à la  » saveur incomparable  » et dans  » une complicité rare et précieuse  » entre les comédiens et le public (Dauphiné libéré, 13 novembre 2016).
    Nous sommes en 1917, dans une guinguette de l’arrière du front.
    Mais c’est aussi le public qui en parle avec efficacité :  » Excellent moment passé dans votre guinguette. Les voix sont claires, délicates, émouvantes, drôles. L’installation des spectateurs sur la scène à de petites tables de bistrot crée une intimité chaleureuse. J’ai adoré ce spectacle. Merci ! « . Ou encore ce :  » Très joli spectacle alliant poésie et musique, émotion et humour. Un grand plaisir de partager ce moment sur scène et en danse « .
    Dans le prolongement de ces premières représentations autour de la date symbolique du 11 novembre, nous proposons aux grenoblois et des communes alentour de revenir cent ans plus tôt pour rejoindre notre Petit bal perdu où se raconte et se partage la petite histoire de la grande.
    Bien entendu,votre soutien médiatique nous serait et ainsi votre plume, nous seraient particulièrement indispensable. C’est la raison pour laquelle nous venons vers vous afin de contribuer, si vous en êtes d’accord, à la promotion de ce moment commémoratif original, joyeux et émouvant de la fin de la der des ders.
    Pour rappel, Le Petit bal perdu (la der des ders) a été créé en 2002 par Michel Dibilio qui en signait déjà la mise en scène ; jusqu’en 2006 près de 400 représentations ont été présentées dans toute la France. Mise en scène qu’il reprend aujourd’hui avec une nouvelle belle équipe de comédiens composée de Laurène Giboreau, Simon Giroud, Aliette Gondouin, Génia Konstantinova, Benoît Kopniaeff et Claudine Sarzier, et les musiciens Fabrice Bon et Philippe Grorod avec qui nous serons de nouveau sur la scène de la salle Olivier-Messiaen à Grenoble les 26, 27, 29, 30 novembre et 1er décembre à 20h30, pour partager ce moment commémoratif original, joyeux et émouvant de la fin de la der des ders.
    Bien évidement, nous serions très heureux de vous accueillir à l’occasion de l’une de ces dates.
    Renseignements, réservations : 06 82 62 89 33 – theatre.falaise@laposte.net et sur Facebook cielafalaise.com/
    Restant à votre disposition et vous remerciant très chaleureusement.
    Luc Quinton, président de la Compagnie de La Falaise

    sep article