Appel Forêt -
Le projet de Center parcs a-t-il grevé les comptes de la commune de Roybon ? Pour les magistrats financiers, la situation est critique.

Henri Mora : “la redynamisation des territoires est un leurre”

Henri Mora : “la redynamisation des territoires est un leurre”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENTRETIEN – Opposant de la première heure au Center Parcs des Chambarans et auteur en 2011 d’un ouvrage sur le sujet, Henri Mora revient sur la genèse de la mobilisation autour du projet porté par Pierre & Vacances. Des rassemblements informels de Quelques opposants au Center Parcs (QoCP) à la structuration de l’opposition autour de Pour les Chambarans Sans Center Parcs (PCSCP) et jusqu’aux mouvements zadistes, Henri Mora porte, par-delà les atteintes à l’environnement, un regard acéré sur les questions sociales, la société industrielle et la marchandisation des territoires. Entretien avec un citoyen grenoblois discret et engagé.

 

 

 

 

" Chambard dans les Chambarans", livre d'Henri Mora. Center Parcs de Roybon

Chambard dans les Chambarans, livre d’Henri Mora. Center Parcs de Roybon

Vous êtes un oppo­sant de la pre­mière heure au Center Parcs des Chambarans. D’abord au sein de QoCP (Quelques oppo­sants au Center Parcs) puis de PCSCP (Pour les Chambarans Sans Center Parcs) que vous avez quitté depuis. Pouvez-vous reve­nir sur cet engagement ?
 
 
Le groupe infor­mel QoCP auquel je par­ti­ci­pais exis­tait depuis le prin­temps 2009 avant la créa­tion de l’association  PCSCP. C’est d’ailleurs après une pro­me­nade orga­ni­sée par QoCP, le 11 novembre 2009, dans le bois des Avenières que la plu­part des pro­me­neurs à cette balade ont décidé de créer PCSCP un peu plus tard. 
QoCP était un groupe affi­ni­taire. Ceux qui le com­po­saient par­ta­geaient cer­taines cri­tiques, cer­taines idées et agis­saient essen­tiel­le­ment dans la réflexion, l’écriture et la publi­ca­tion de textes, de lettres ouvertes et d’affiches, avec une qua­ran­taine de publi­ca­tions au total. Mais aussi dans la dis­tri­bu­tion de ces textes dans les boîtes aux lettres et sur les mar­chés, ainsi que dans l’organisation de la pre­mière promenade.Certains d’entre eux sont inter­ve­nus dans plu­sieurs radios locales. Les édi­tions Le Monde à l’envers ont publié en 2011 Chambard dans les Chambarans, un recueil avec tous les textes de QoCP ; recueil que j’ai pré­senté publi­que­ment avec la mai­son d’édition à plu­sieurs reprises.

 

 

 

Votre position rejoint aujourd’hui davantage celle des « zadistes »…

 

 

Les « zadistes » n’ont pas une iden­tité propre et unique. Ils occupent un ter­ri­toire qu’ils défendent contre son sac­cage et s’en emparent pour expé­ri­men­ter d’autres rela­tions sociales et humaines en dehors de l’utilitarisme économique.

 

QoCP n’a jamais occupé de Zad. Mais ce groupe défen­dait des idées que les asso­cia­tions offi­cielles ne par­ta­geaient pas : QoCP s’opposait à la des­truc­tion d’une zone humide, au ravage de l’en­vi­ron­ne­ment et de sa bio­di­ver­sité, à la mise en dan­ger de la nappe phréa­tique et au gas­pillage d’eau et d’éner­gie, comme ces asso­cia­tions envi­ron­ne­men­ta­listes. Et, tout comme elles, QoCP s’opposait à la des­truc­tion du bois des Avenières et à l’a­bat­tage des 92 hec­tares d’arbres annoncé.

 

Les zadistes appellent à la mobilisation dimanche 30 novembre contre le Center Parcs des Chambarans. DR

Les zadistes mobi­li­sés ce dimanche 30 novembre contre le Center Parcs des Chambarans. DR

 

Mais nous nous oppo­sions aussi à la pri­va­ti­sa­tion d’un bien com­mun. Nous refu­sions de voir les ter­ri­toires conti­nuel­le­ment trans­for­més et détruits par cette fuite en avant impo­sée par les besoins de la société mar­chande. Nous nous oppo­sions à la mar­chan­di­sa­tion des ter­ri­toires. Nous nous oppo­sions à ce pro­jet d’in­té­rêt privé qui est financé par la col­lec­ti­vité qui ne béné­fi­ciera d’au­cun avantage.

 

Nous nous oppo­sions à l’i­dée même de ces parcs à nature asep­ti­sée où se joue une repré­sen­ta­tion cari­ca­tu­rale et folk­lo­ri­sée de vie que les tou­ristes viennent consom­mer en masse. Nous nous oppo­sions à cette idée qui vou­drait que la société accepte des pro­jets sans aucune uti­lité sociale, seule­ment parce qu’ils sont cen­sés créer des emplois ; emplois dont la plu­part – dans le cas de ce Center Parcs – sont mal rému­né­rés et avec de mau­vaises condi­tions de tra­vail. On l’a vu avec les dif­fé­rentes grèves qui ont eu lieu dans les Center Parcs déjà ouverts…

 

 

 

L’opposition au Center Parcs des Chambarans semble se radicaliser avec la multiplication des actions de désobéissance civile et la mobilisation des zadistes. Est-ce une bonne chose, alors que le risque de dérapage et d’actions violentes peut susciter un certain rejet de la part d’une grande partie des citoyens, pourtant opposés au projet ?

 

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Réactions scandalisées de la classe politique après les actes de vandalisme qui ont frappé la commune de Roybon

  FOCUS - Les dégradations commises à Roybon par un groupe d'individus dans la nuit du 3 au 4 décembre 2020 ont sidéré les habitants Lire plus

Opposants au Center parcs devant la cour administrative d'appel de Lyon mardi 30 avril © Patricia Cerinsek
Pierre & Vacances jette l’éponge et abandonne son projet de Center parcs en Isère

  EN BREF - Après dix ans de procédures judiciaires et six ans d'occupation du site par les zadistes, Pierre & Vacances annonce renoncer à Lire plus

Manifestation contre la construction du Center Parcs de Roybon dans la forêt de Chambaran avec les zadistes le dimanche 30 novembre 2014
Tribune : soutien aux perquisitionnés du 26 novembre en Isère, « face au climat de peur »

  TRIBUNE LIBRE - Plusieurs associations, collectifs et organisations syndicales locales de l'Isère ont rédigé un texte collectif pour soutenir six lieux perquisitionnés le 26 Lire plus

Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.
Center parcs de Roybon : les zones humides, enjeu des nouveaux recours

  DÉCRYPTAGE - Les recours en justice continuent de pleuvoir sur le Center parcs de Roybon, en Isère. Au cœur du dossier : les zones Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs de Roybon : retour devant la cour administrative d’appel de Lyon et… à la case départ ?

EN BREF - Le projet de Center parcs de Roybon en Isère revient ce mardi 30 avril devant la cour administrative d'appel de Lyon. Remis Lire plus

Dans la forêt des Chambarans occupée par les zadistes, le défrichement des 90 hectares du projet de Center parcs n'est pas terminé © Center parcs en faillite financière.
Center parcs de Roybon : des échanges compromettants entre Pierre & Vacances et le ministre de l’Agriculture

DÉCRYPTAGE - Grâce à un décret sorti trois jours avant que n'expire l'autorisation de défrichement préalable aux travaux du Center parcs de Roybon, Pierre & Lire plus

Flash Info

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin