La gendarmerie procède à l'évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin

Center Parcs : les zadistes appellent à la mobilisation

Center Parcs : les zadistes appellent à la mobilisation

FOCUS – L’appel à la mobi­li­sa­tion des “zadistes”*, ce dimanche 30 novembre, contre le pro­jet de Center Parcs dans les Chambarans fait pla­ner l’ombre de Sivens. Alors que le juge des réfé­rés doit, le 12 décembre, se pro­non­cer sur la sus­pen­sion des tra­vaux récla­mée par la fédé­ra­tion de pêche de la Drôme, l’opposition au pro­jet de Pierre et Vacances entre dans une nou­velle dimension. 

L'opposition au Center Parcs des Chambarans se cristallise. Après Sivens, Roybon ? DR

L’opposition au Center Parcs des Chambarans se cris­tal­lise. Après Sivens, Roybon ? DR

Roybon zone à défendre* ? Après Notre-Dame-des-Landes et Sivens, les oppo­sants aux « pro­jets inutiles et déme­su­rés » s’emparent d’un autre dos­sier : celui du Center Parcs des Chambarans.

Dimanche 16 novembre, les “zadistes” avaient déjà fait une incur­sion en terres roy­bon­naises, prê­tant main forte aux oppo­sants locaux. Ils étaient près de six-cents à dénon­cer ce pro­jet de vil­lage vacances porté par le groupe Pierre et Vacances qui, dans le bois des Avenières, pré­voit un mil­lier de bun­ga­lows cou­plés à un centre aqua­lu­dique

Opposants de l’ombre

Combien seront-ils dimanche 30 novembre ? Depuis plu­sieurs jours, les “zadistes” battent le rap­pel sur le net et les réseaux sociaux, appe­lant à la « mobi­li­sa­tion géné­rale, per­ma­nente, large et déter­mi­née ».
Des oppo­sants de l’ombre, élec­trons libres aux reven­di­ca­tions diverses. Écologistes, liber­taires, contes­ta­taires, mili­tants, sou­vent hors de tout mou­ve­ment et contrôle asso­cia­tif et sur­tout poli­tique qu’ils regardent avec méfiance. Leur mot d’ordre : la déso­béis­sance civile non violente.
Les zadistes appellent à la mobilisation dimanche 30 novembre contre le Center Parcs des Chambarans. DR

Les zadistes appellent à la mobi­li­sa­tion dimanche 30 novembre contre le Center Parcs des Chambarans. DR

Sur le chan­tier de Roybon, des piquets et balises ont été arra­chés. Et puis, la colère est mon­tée d’un cran quand, dans la nuit du 21 au 22 novembre, des maté­riaux ont été incen­diés, comme l’a relaté le quo­ti­dien régio­nal Le Dauphiné Libéré.
Acte isolé ou mes­sage d’alerte ? Le pré­fet, jusque-là par­ti­cu­liè­re­ment silen­cieux, s’est fendu d’un com­mu­ni­qué, his­toire de jus­ti­fier la léga­lité (sic) des pro­cé­dures administratives. 
« Le public a été très lar­ge­ment consulté sur ce pro­jet puisque cinq enquêtes publiques ont été orga­ni­sées depuis 2009, au cours des­quelles il a donc pu lar­ge­ment s’exprimer », ajoute le repré­sen­tant de l’État. Les citoyens ont pu s’exprimer ; mais ont-ils été entendus ? 

Suspension des tra­vaux ? Réponse le 12 décembre

Très remon­tée contre le pro­jet, la Fédération de pêche de la Drôme a, la pre­mière**, saisi le juge des réfé­rés pour récla­mer la sus­pen­sion des tra­vaux, au titre de la loi sur l’eau (un second référé au titre des espèces pro­té­gées devrait suivre). C’est peu dire que la déci­sion du juge, le 12 décembre, est attendue. 
Car pour les asso­cia­tions, il s’agit de faire vite. A savoir obte­nir du juge qu’il ordonne l’arrêt pro­vi­soire des tra­vaux, en atten­dant que l’affaire soit jugée sur le fond, ce qui peut prendre plu­sieurs mois, voire plu­sieurs années. Une course contre la montre ?
Pour Pierre et Vacances, le temps presse aussi. D’abord pour tenir le calen­drier d’une ouver­ture pro­gram­mée à l’été 2017. Ensuite pour que ses inves­tis­seurs puissent béné­fi­cier du dis­po­si­tif d’exonération fis­cale, la loi Censi-Bouvard, pro­longé jusqu’au 31 décembre 2016…
Alors, sur le ter­rain, les tra­vaux vont bon train. En un mois, une tren­taine d’hectares d’arbres ont été abat­tus, soit 35 % de la sur­face. Le défri­chage devrait se pour­suivre jusqu’en juillet 2015. « Le chan­tier avance nor­ma­le­ment mal­gré un léger retard lié aux intem­pé­ries et aux inter­ven­tions des oppo­sants », assure la porte-parole du groupe. 
Center parcs de Roybon : un mois après le début des travaux, 30 hectares d'arbres ont été abattus, soit 35 % de la surface.

Les “zadistes” suivent de près l’é­vo­lu­tion des tra­vaux dans les Chambarans. A bord d’un ULM, ils ont ainsi pris les pho­tos du site et du défri­che­ment en cours. © DR

Machine arrière des collectivités

Officiellement, il n’y aurait pas de quoi frei­ner le pro­jet. Reste que, dans les cou­lisses, cer­tains font machine arrière. Le Conseil géné­ral, pour­tant fervent par­ti­san du pro­jet, a tiré un trait sur l’aide de 7 mil­lions d’eu­ros aux inves­tis­seurs pri­vés. Quant à la sub­ven­tion ini­tia­le­ment pré­vue, du même mon­tant, de la part du Conseil régio­nal (englo­bant for­ma­tion, maî­trise de l’éner­gie, sou­tien à la filière bois et pro­mo­tion du tou­risme local), elle est reve­nue sur la table après la demande des élus d’EELV de réexa­mi­ner le dos­sier au sein de la majo­rité… Pour l’heure, rien n’a été acté.
Sivens est passé par là. Le bar­rage du Tescou*** dans le Tarn, c’é­tait pour­tant 13 hec­tares de zones humides détruites, contre 76 rete­nus pour le Center Parcs des Chambarans. Sivens avait obtenu l’a­vis favo­rable, quoique réservé, de la com­mis­sion d’en­quête publique ; les Chambarans l’a­vis una­ni­me­ment défa­vo­rable des trois com­mis­saires-enquê­teurs… Sivens-Roybon, même com­bat ? Pour les “zadistes”, la réponse est clai­re­ment oui. 
Patricia Cerinsek
* L’acronyme Zad a été détourné en Zone à amé­na­ge­ment dif­féré. Les “zadistes” sont ceux qui défendent la zone en ques­tion contre des pro­jets d’aménagement.
** La Frapna, qui a déjà déposé deux recours au fond, devrait sai­sir le juge des réfé­rés d’ici la fin de la semaine. L’association Pour les Chambarans Sans Center Parcs (PCSCP) a, de son côté, déposé hier un recours devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif contre l’au­to­ri­sa­tion de des­truc­tion d’es­pèces pro­té­gées, ainsi qu’un recours pour un référé en sus­pen­sion de travaux.
*** La Commission euro­péenne a ouvert, ce mer­credi 26 novembre, une pro­cé­dure d’in­frac­tion à l’en­contre de la France à pro­pos du bar­rage de Sivens dans le Tarn. Pour Bruxelles, « les auto­ri­tés fran­çaises ont lancé le pro­jet non­obs­tant la dété­rio­ra­tion de l’é­tat éco­lo­gique de la masse d’eau qu’il est sus­cep­tible d’entraîner ».

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Réserve natu­relle des Hauts de Chartreuse : un iti­né­raire de ran­don­née auto­risé sur les terres pri­vées du marquis

FOCUS - Après un an de conflit opposant les randonneurs au marquis Bruno de Quinsonas-Oudinot, propriétaire d'une partie de la Réserve naturelle des Hauts de Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !