Nordic Day : quand Grenoble se met au nordique

sep article



REPORTAGE – À l’occasion de la deuxième édition du Nordic day, le ski de fond et le biathlon se sont invités à la patinoire d’agglomération Polesud, ce jeudi 30 octobre. Attendue tant par les aficionados de ces disciplines que par les néophytes, cette manifestation s’impose désormais comme un événement majeur du nordique sur la scène grenobloise. Retour sur cette journée haute en couleurs.

 

 

 

Carabine laser biathlon au Nordic Day 2014 à la patinoire Polesud de Grenoble avec les médaillés des JO de Sotchi Robin Duvillard et Jean-Guillaume Béatrix

Stand de tir à la cara­bine © Stéphane Poirot

L’air frais, des ath­lètes qui portent fiè­re­ment les cou­leurs de leur équipe, un stand de tir à la cara­bine… Sans aucun doute, la sai­son du nor­dique en Isère est bien lan­cée ! Il ne manque plus que le green chaud.

Marqué par le franc suc­cès de l’édi­tion pré­cé­dente, le Team Grenoble Isère Nordique, orga­ni­sa­teur de l’événement, a recom­mencé l’aventure afin de pro­mou­voir les valeurs du ski nor­dique auprès du grand public. Avec, comme par­rains de cette édi­tion, Jean-Guillaume Béatrix et Robin Duvillard, tous deux médaillés aux JO de Sotchi.

 

 

L’Ice biathlon, du biathlon sur glace

 

 

Dans une ambiance cha­leu­reuse, jeunes et moins jeunes ont pu s’initier au Ice biath­lon, adap­ta­tion du biath­lon sur des patins à glace. Des groupes se sont ainsi élan­cés à vive allure sur la glace, sui­vant un cir­cuit balisé, pour goû­ter aux joies de cette dis­ci­pline nor­dique.

 

Mais c’est sans conteste le tir à la cara­bine laser qui a été l’activité phare du Nordic day. « On a décou­vert ce stand de tir un peu par hasard, raconte Théo, huit ans, venu avec sa mère à la pati­noire le matin. J’aimerais bien essayer le ski de fond, mais ça a l’air dif­fi­cile. Il n’y a pas de des­centes ! »

 

 

The Nordic day 2014 ©Chastagner

The Nordic day 2014 © Arnaud Chastagner

 

Le ski de fond, un sport pour tous ?

 

 

Aux abords des stands, où les quatre mas­sifs de la région affi­chaient leur offre en matière de sports nor­diques, cha­cun y allait de son com­men­taire sur les nou­veaux skis de la sai­son… Et tout le monde sem­blait se connaître. Une sorte de grande famille réunie autour du nor­dique.

 

Une pas­sion pour Claire Breton, entraî­neuse du Team Grenoble Isère Nordique, qui revient sur l’es­prit de cette dis­ci­pline et de son équipe :

 

 

 

Aux alen­tours de 18 heures, le public a pu assis­ter à trois débats sur la pra­tique du ski de fond, ani­mées par Jeff Devaux, consul­tant Eurosport et ancien entraî­neur des équipes de France fémi­nines, Célia Bourgeois vain­queur de la Transjurassienne 2013, et un méde­cin des équipes de Suède en biath­lon. Ces der­niers ont ensuite répondu aux mul­tiples ques­tions de l’au­di­toire.

 

Parmi eux, René, ama­teur de la Foulée blanche qui pra­tique le ski de fond depuis une ving­taine d’années. « Je suis venu pour la confé­rence sur l’entraînement et la pré­pa­ra­tion phy­sique », explique-t-il. « J’aimerais aug­men­ter mon endu­rance au tra­vers d’un entraî­ne­ment à mon niveau, sans but de com­pé­ti­tion. »

 

 

 

The Nordic day 2014 Vincent Giachino, responsable glisse chez les fondeurs © Arnaud Chastagner

Vincent Giachino, res­pon­sable glisse chez les fon­deurs, explique les tech­niques d’un bon far­tage avec le maté­riel adé­quat. The Nordic day 2014 © Arnaud Chastagner

 

 

 

Nouvelles recrues

 

 

Pour conclure cette jour­née bien rem­plie, le Team Grenoble Isère Nordique a pré­senté ses nou­velles recrues, Anaïs Chavalier, Gabriel Royer, Baptiste Lorier et Marc Benoît, qui font donc désor­mais par­tie de l’équipe pour l’hiver 2015.

 

« Cette deuxième édi­tion est un grand suc­cès ! » se féli­cite Stéphane, béné­vole. « Il y a eu beau­coup d’af­fluence, du début d’a­près-midi avec l’Ice biath­lon jus­qu’à 23 heures. Les confé­rences ont fait le plein… Et nous avons pro­fité de l’é­vé­ne­ment pour lan­cer notre Club des par­te­naires et signer une conven­tion avec Nordic Isère (ndlr : asso­cia­tion qui regroupe les sites nor­diques des mas­sifs de la Chartreuse, de Belledonne, du Vercors, de l’Oisans, du Trièves et de la Matheysine). »

 

Cet évé­ne­ment, qui marque le lan­ce­ment de la sai­son du nor­dique en Isère, aura en tout cas mis l’eau à la bouche des fon­deurs. De quoi sans doute les faire patien­ter en atten­dant les pre­mières ouver­tures de pistes.

 

 

Arnaud Chastagner

 

 

 

 

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2229 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.