Short Édition mise sur un algorithme

sep article

La culture nous rassemble : 2020 année de la culture en Isère

FOCUS – En vue de soutenir sa croissance et d’atteindre l’objectif de 20 000 ouvrages lus par mois, Short Édition développe un algorithme qui lui permettra de prédire la qualité littéraire d’un texte. Pour l’éditeur communautaire grenoblois de littérature courte, ce n’est pas de la science-fiction !

 
 
 
Short Edition, éditeur de littérature courte communautaire lance un algorithme de prédiction de la qualité littéraire.

Dernière publication de Short Edition, le recueil de BD de Dara Nabati sort le mardi 7 octobre. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Un robot présidera-t-il demain aux destinées d’un livre ? L’intelligence artificielle va-t-elle supplanter l’humain dans le choix des ouvrages ?
 
On en est encore loin, mais à Short Édition conjuguer mathématiques et littérature ne relève plus de la science-fiction.
 
L’éditeur communautaire grenoblois de littérature courte développe en effet un algorithme visant à prédire la qualité littéraire d’un texte. Pour arriver à ses fins, le programme va dans un premier temps s’appuyer sur 25 000 œuvres déjà évaluées par le comité éditorial. « L’algorithme, c’est un cerveau qui apprend », résume Quentin Pleplé, responsable technique et cofondateur en 2011 de Short Édition. 
 
 
[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2703 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.