Municipales : Croire en Grenoble veut y croire

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

REPORTAGE VIDÉO – Arrivé en troisième position au premier tour, Matthieu Chamussy espère bien profiter des dissensions de la gauche pour faire la course en tête dimanche avec sa liste Croire en Grenoble. Un objectif qu’il entend réaliser en mobilisant son électorat et en capitalisant sur le rejet de l’extrême-gauche.

 
 
Matthieu Chamussy Affiche de campagne Croire en Grenoble contre Jean-Luc Mélenchon et Eric Piolle à Grenoble

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Pour Matthieu Chamussy, l’af­faire est enten­due : Jérôme Safar est hors-jeu. Haro sur Eric Piolle ! Ce mer­credi 26 mars, la tête de liste de Croire en Grenoble avait réuni mili­tants et jour­na­listes pour expo­ser sa vision du second tour et dire tout le mal qu’il pen­sait de la liste de la gauche et des éco­lo­gistes. « Certains Grenoblois qui ont cru voter pour le gendre idéal n’ont pas vu der­rière la belle famille, Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon. Ils ont été abu­sés. »
 
Et de pré­ci­ser que « si 29 % ont voté pour Eric Piolle, cela signi­fie que 71 % des Grenoblois peuvent se ras­sem­bler pour sau­ver Grenoble du dan­ger qui la menace. » Entendez le laxisme et l’im­pu­nité, le creu­se­ment de la dette, la perte d’at­trac­ti­vité, ou bien encore la décrois­sance et l’aug­men­ta­tion du chô­mage.
 
Une image valant sou­vent mieux que des mots, la liste UMP-UDI a d’ailleurs fait impri­mer plu­sieurs mil­liers d’af­fiches où l’on aper­çoit Jean-Luc Mélenchon tel un diable rouge se cachant à moi­tié der­rière un masque d’Eric Piolle à l’air angé­lique.
 
 

“Se rassembler pour sauver Grenoble”

 
 

 

Matthieu Chamussy caméra

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Interrogé sur les réserves de voix, sur les­quelles il comp­tait, Matthieu Chamussy a mis les choses au clair : « Il n’y a pas de réserves de voix, il y a des élec­teurs. J’appelle tous les Grenoblois, y com­pris les élec­teurs de Jérôme Safar qui sont atta­chés au modèle de déve­lop­pe­ment éco­no­mique de notre ter­ri­toire et les élec­teurs du Front natio­nal qui ont exprimé une colère, à se ras­sem­bler pour sau­ver Grenoble face au dan­ger de l’ex­trême-gauche. »
 
Pour l’ai­der dans son entre­prise, la tête de liste de Croire en Grenoble peut, en tout cas, comp­ter sur le sou­tien de l’ancien pré­sident de la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble. Et sur celui de 50 colis­tiers de “Nous Citoyens”– dont la tête de liste, Denis Bonzy, a éton­nam­ment ral­lié… Jérôme Safar. « Nous vou­lons abso­lu­ment faire bar­rage à la gauche dans sa glo­ba­lité », a insisté Adrien Fodil, venu prê­ter main forte à Matthieu Chamussy sur place. « Il n’y a pas qu’Eric Piolle. Nous n’ap­pel­le­rons pas à voter Safar, même si, mal­heu­reu­se­ment, cer­tains tentent par déma­go­gie de faire croire qu’il s’a­git du mur de l’Atlantique. »
 
Paul Turenne
 
 

Réalisation : JK Production.

 
MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3091 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Pauvre Chamussy…
    la droite gre­no­bloise porte Carignon comme un far­deau !

    sep article
  2. Adieu Chamussy, adieu Carignon, dimanche soir vous pour­rez prendre vos petits sacs avec vos petits votes, pas la peine de pré­voir une brouette, vous pour­rez les por­ter du bout du petit doigt.
    Le tract contre Piolle est de trop :-((

    sep article
  3. L’équation sera dif­fi­cile à résoudre pour la Droite. Elle est en effet clai­re­ment divi­sée entre deux listes (voire trois si l’on ajoute celle du Front National) : la liste de mon­sieur Chamussy et celle de mon­sieur Safar. La preuve en est appor­tée par leurs sou­tiens res­pec­tifs.
    La Droite gre­no­bloise a pré­féré les egos aux égaux.
    Perdu !

    sep article