Transports SMTC : tramway à Grenoble.

Transports en com­mun : des tarifs décriés

Transports en com­mun : des tarifs décriés

DECRYPTAGE – Cette année encore, les tarifs des trans­ports en com­mun de l’agglomération vont aug­men­ter. Une nou­velle hausse que Matthieu Chamussy, conseiller muni­ci­pal UMP à Grenoble, s’est empressé de dénon­cer sur son blog.
Matthieu Chamussy, conseiller municipal (UMP) de Grenoble et co-président de la commission des finances, budget et évaluation des politiques publiques de la Métro. DR

Matthieu Chamussy, conseiller muni­ci­pal (UMP) de Grenoble et co-pré­sident de la com­mis­sion des finances, bud­get et éva­lua­tion des poli­tiques publiques de la Métro.
DR

« Absurde, injuste et inco­hé­rente ». Matthieu Chamussy n’a pas de mots assez durs contre l’aug­men­ta­tion tari­faire déci­dée par le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. « Rien ne jus­tifie ces aug­men­ta­tions qui portent atteinte au pou­voir d’achat des ménages », juge-t-il.
Une aug­men­ta­tion pour­tant assu­mée par Michel Issindou, pré­sident du SMTC, qui pré­cise qu’en moyenne les tarifs ont aug­menté de 4 % cette année. « Si la hausse est bien supé­rieure à l’inflation, elle reste en deçà des aug­men­ta­tions des années pré­cé­dentes », tient-il à sou­li­gner. Et ce mal­gré le pas­sage de la TVA de 7 à 10 % à comp­ter de 2014.
Cette hausse glo­bale se veut, par ailleurs, com­pen­sée par de nou­velles moda­li­tés. Ainsi, « l’abonnement café » qui pro­po­sait un tarif pré­fé­ren­tiel pour les étu­diants de 19 à 26 ans est-il désor­mais acces­sible à tous les jeunes de cette tranche d’âge. « Beaucoup de jeunes ne pou­vaient aupa­ra­vant accé­der à cette tari­fi­ca­tion car ils n’étaient pas étu­diants mais en appren­tis­sage ou en CAP », explique Michel Issindou.
De plus, la tari­fi­ca­tion soli­daire à été revue et les seuils du quo­tient fami­lial rele­vés, sou­ligne le pré­sident du SMTC. Les familles dont le quo­tient fami­lial est infé­rieur ou égal à 400 euros pour­ront désor­mais béné­fi­cier de 95 % de réduc­tion, alors que le seuil était à 380 euros jus­qu’à présent.
Augmentation… du nombre d’abonnements
Transports SMTC : bus à Grenoble.

© Valérie Gaillard – SMTC. Tous droits réservés.

De son côté, Matthieu Chamussy dénonce l’augmentation de 9 % du prix de l’abonnement « gre­na­dine », réservé aux jeunes de 4 à 18 ans, ce qui péna­lise selon lui les familles. Sa cri­tique se fait plus forte encore au sujet de l’augmentation du prix des for­mules P+R qui offrent un titre de trans­port en plus d’une place de sta­tion­ne­ment sur un par­king-relais à l’extérieur du centre ville. Le conseiller muni­ci­pal dénonce une hausse « tota­le­ment contra­dic­toire avec la poli­tique de réduc­tion du tra­fic auto­mo­bile en ville ». Ce sont en effet ces offres qui, selon lui, incitent le plus à délais­ser sa voi­ture au pro­fit des trans­ports en commun.
Un rai­son­ne­ment qui ne tient pas la route pour Michel Issindou. Et celui-ci de s’ap­puyer sur les résul­tats de la der­nière « Enquête ménages dépla­ce­ments » (EMD), dont les résul­tats ont été ren­dus publiques le 13 juin dernier.
Cette étude, menée par le SMTC de novembre 2009 à avril 2010, indique que le nombre de dépla­ce­ments effec­tués en voi­ture a dimi­nué de 18 % entre 2002 et 2010. Signe, selon lui, que les poli­tiques visant à réduire l’usage de la voi­ture indi­vi­duelle portent leurs fruits.
Autre indi­ca­teur jugé encou­ra­geant par le SMTC : un nombre d’abonnements en nette aug­men­ta­tion. « Avec 25 000 abon­ne­ments sup­plé­men­taires par rap­port à l’année der­nière, il est dif­fi­cile de pré­tendre que nos tarifs sont trop éle­vés !» Pas cer­tain que l’ar­gu­ment soit du goût de tous les usagers…
Valentin Dizier

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Projet de nou­velle unité d’in­ci­né­ra­tion des déchets d’Athanor à La Tronche : le bud­get s’envole

EN BREF - Le marché de "conception-réalisation process" pour le projet de nouvelle unité d'incinération et de valorisation énergétique (UIVE) des déchets sur le site Lire plus

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

Immeuble Wood sur l'écocité Presqu'île, secteur Vercors, lundi 3 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecocité Presqu’île à Grenoble : les per­for­mances « sans équi­valent en France » de l’immeuble ter­tiaire Wood

REPORTAGE – Au 82-86 avenue du Vercors à Grenoble, près du CEA1Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives , le bâtiment tertiaire Wood est Lire plus

Aconit, association de sauvegarde du patrimoine informatique, sur le point de "tout mettre à la benne"?
Aconit, asso­cia­tion de sau­ve­garde du patri­moine infor­ma­tique, sur le point de « tout mettre à la benne » ?

FOCUS - L'association grenobloise Aconit, dédiée à la sauvegarde du patrimoine informatique (et logiciel) serait-elle menacée dans son existence même? C'est ce qu'explique la structure, Lire plus

Hausse des frais de scolarité: le syndicat grenoblois UEG accuse le gouvernement de "faire les poches des étudiants"
Hausse des frais de sco­la­rité : le syn­di­cat gre­no­blois UEG accuse le gou­ver­ne­ment de « faire les poches des étudiants »

FLASH INFO - Le syndicat étudiant UEG (Union étudiante de Grenoble) dénonce l'augmentation annoncée de 3 % (ou plus précisément 2,9 %) des frais d'inscription Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !