L'ADTC et Rue de l'avenir jugent "trop timide" le réaménagement annoncé de la place de Metz à Grenoble

Grenoble : le réamé­na­ge­ment annoncé de la place de Metz jugé « trop timide » par l’ADTC et Rue de l’avenir

Grenoble : le réamé­na­ge­ment annoncé de la place de Metz jugé « trop timide » par l’ADTC et Rue de l’avenir

FLASH INFO – Alors que le pro­jet de réamé­na­ge­ment de la place de Metz et de la rue de Strasbourg à Grenoble est jugé « anxio­gène » par l’Union des habi­tants du centre-ville (UHCV), les asso­cia­tions ADTC – Se dépla­cer autre­ment et Rue de l’a­ve­nir le consi­dèrent au contraire « enthou­sias­mant »… mais aussi « trop timide ». C’est ce qu’elles ont indi­qué dans un com­mu­ni­qué com­mun en date du 31 mai 2024.

« Nous accueillons très favo­ra­ble­ment les pro­jets de végé­ta­li­sa­tion, de modi­fi­ca­tion des cir­cu­la­tions et du sta­tion­ne­ment qui vont réduire la pres­sion auto­mo­bile, et le fait que les pié­tons retrouvent enfin l’u­sage de la place de Metz », notent les deux asso­cia­tions. La Ville de Grenoble entend en effet mettre fin au sta­tion­ne­ment longue durée sur la place, tout en conser­vant les places de livrai­son et les sta­tion­ne­ments minute.

Plus ques­tion, en revanche, de pié­ton­ni­ser une par­tie de la rue de Strasbourg, ainsi que la Ville l’a­vait envi­sagé. Ce que regrettent l’ADTC et Rue de l’a­ve­nir. « Il appa­raît tout à fait ana­chro­nique de pré­ser­ver le tra­fic de tran­sit rue de Strasbourg, alors que la cir­cu­la­tion des moto­ri­sés devrait être limi­tée à la des­serte locale pour les rive­rains et les com­mer­çants », jugent-elles. Non sans appe­ler à « ces­ser de favo­ri­ser l’ac­cès en voi­ture jus­qu’au cœur des quar­tiers pour ces­ser de géné­rer du tra­fic et des conges­tions dans les quar­tiers alen­tour ».

La piétonnisation d'une partie de la rue de Strasbourg a finalement été retirée du projet d'aménagement du secteur de la place de Metz de la Ville, ce que regrettent l'ADTC et Rue de l'avenir. © Google Maps

La pié­ton­ni­sa­tion d’une par­tie de la rue de Strasbourg a fina­le­ment été reti­rée du pro­jet d’a­mé­na­ge­ment du sec­teur de la place de Metz de la Ville, ce que regrettent l’ADTC et Rue de l’a­ve­nir. © Google Maps

Et tan­dis que le fro­ma­ger de la rue de Strasbourg a fait savoir son hos­ti­lité aux pro­jets de la Ville lors d’une réunion publique, en consi­dé­rant que la res­tric­tion du sta­tion­ne­ment équi­vau­drait à « la mort du com­merce », les asso­cia­tions répliquent ver­te­ment : « Le dogme du « No par­king no busi­ness » est battu en brèche par plu­sieurs études […] qui font appa­raître que l’im­mense majo­rité des clients des com­merces de centre-ville habitent à proxi­mité », affirment-elles. Ce tout en consi­dé­rant que les com­mer­çants sur­es­timent « sys­té­ma­ti­que­ment” l’u­sage de l’automobile.

Et d’en­fon­cer le clou : « Si on peut com­prendre et se soli­da­ri­ser des inquié­tudes des com­mer­çants, on ne peut pas se repo­ser uni­que­ment sur leur res­senti sub­jec­tif et hypo­thé­quer l’a­ve­nir du quar­tier pour les 30 ans à venir », estiment l’ADTC et Rue de l’a­ve­nir. Qui concluent leur pro­pos en appe­lant à une « tran­si­tion éner­gé­tique et envi­ron­ne­men­tale [qui] doit s’in­car­ner plei­ne­ment dans ce genre de pro­jets qui défi­nissent le fonc­tion­ne­ment et l’a­ve­nir de la ville pour plu­sieurs décen­nies ».

Florent Mathieu

Auteur

18 réflexions sur « Grenoble : le réamé­na­ge­ment annoncé de la place de Metz jugé « trop timide » par l’ADTC et Rue de l’avenir »

  1. A un moment il va fal­loir arrê­ter avec ces ren­gaines idéo­lo­giques et regar­der la réa­lité en face :
    Il y a 1314 places de sta­tion­ne­ment public dans le quar­tier (Chavant, Vaucanson) ou à 2 minutes à pied (Préfecture, VHugo).
    Mille trois cent quatorze.

    sep article
  2. Le réamé­na­ge­ment de Berriat a été une béné­dic­tion pour les habi­tants ET pour les com­merces, dont beau­coup ont rou­vert ou se sont agrandis.

    sep article
  3. Pietoniser le seg­ment « place de Metz » de la rue de Strasbourg impli­quait de détour­ner le traf­fic par la rue Charles Tartari (sor­tie de l’é­cole St Joseph) et tout autour de la place d’Apvril qui est le ter­rain de jeu des enfants à la sor­tie des classes. Tout ça pour rendre pié­ton 150m de rue. Vraiment une idée brillante. Surtout quand M. Piolle sou­haite pié­to­ni­ser les rues où il y a des écoles pour la sécu­rité des enfants. Visiblement, la vie des enfants du privé n’a pas la même valeur que celle de ceux du public. Il ne reste que 2 quar­tiers sym­pas à Grenoble ! Strasbourg et Championnet ! Arrêtez le mas­sacre ! Merci !!!
    Je pré­cise que j’ha­bite ce quar­tier, et je ne connais aucun voi­sin qui cau­tionne ce projet.

    sep article
    • Militez donc pour la piétonisation/sécurisation de la rue Charles Tartari ! Encore récem­ment, des enfants ont été fau­chés par un auto­mo­bi­liste. Arrêtez le massacre !

      sep article
  4. sep article
  5. Quelle arro­gance montrent ces per­sonnes qui ne voient le quar­tier que d’un œil loin­tain, et qua­li­fient le res­senti des habi­tants de la rue de « subjectif »…
    L’idéologie dans toute sa splendeur

    sep article
  6. Un renou­vel­le­ment des rues, trot­toirs et même de la Place de Metz c’est bien sur néces­saire, vu l’é­tat actuel.
    Un pro­jet d’ur­ba­nisme simple et efi­caz : trot­toir + rue+piste cyclable +place de par­king. Pas difficile !!!
    Les arbustes, arbres, ver­dure : le parc Paul Mistral à quelques mètres demande à être renou­velé et conserver.

    sep article
  7. J habite dans le Gresivaudan et la rue de Strasbourg est la seule rue de Grenoble que je conti­nue de fré­quen­ter et j en appré­cie par­ti­cu­liè­re­ment les commerçants
    Nous sommes un cer­tain nombre dans ce cas
    La logique de ces diri­geants vise à exclure les non gre­no­blois ( ex le sens unique du cours Berriat dans le sens de sor­tie de Grenoble)
    Les com­mer­çants doivent être conscients de ça
    Ils ont sac­cagé Grenoble !! Les nou­velles de ce jour où ils seraient pris le doigt dans la confi­ture vont peut être aider à nous débar­ras­ser de ces don­neurs de leçon

    sep article
    • Venir avec vous voi­ture en plein centre ville n’est clai­re­ment pas bon pour les autre, vous êtes sources de nui­sances et vous pre­nez énor­mé­ment de place ds un centre ville ou la place et cher car par­ta­ger avec bcp de monde per­son­nel­le­ment j’é­vite cette rue alors que j’ha­bite pas si loin car elle est beau­coup moins agréable que des rues pié­tons vers le centre, un peu plus loin de chez

      sep article
      • Absolument. Si votre addic­tion à la voi­ture est si forte, plu­sieurs par­king à proxi­mité peuvent tou­jours vous accueillir. De plus, vous avez choisi d’ha­bi­ter en dehors de Grenoble, à vous de vous adap­ter aux rive­rains ! Concernant les com­mer­çants, la grande majo­rité de leurs clients ne viennent pas en voi­ture, les études le montrent. Dépendants eux-même de la voi­ture, ils ont ten­dance à sur­es­ti­mer lar­ge­ment la part de clients dans le même cas. Leurs com­merces tiennent grâce aux rive­rains, que le tout voi­ture n’at­tire pas, au contraire.

        sep article
  8. Grenoble est devenu un véri­table labo­ra­toire pour nos « Amis Ecolo Bobo Utopistes »
    A quand les calèches tiraient par des chevaux.
    Nos Amis devraient consa­crer leur éner­gie a net­toyer la ville qui est de venu une pou­belle à ciel ouvert qui fait le bon­heur des rats
    J’en peux plus.
    Vivement les pro­chaines municipales

    sep article
  9. Encore des pro­pos dog­ma­tiques de nos « Amis Pseudo Ecolo Utopiste »
    Pensons plu­tôt à net­toyer notre ville qui est dégueu­lasse et envahi par les rats.
    Vivement les pro­chaines élec­tions municipales.

    sep article
  10. Discours creux de l’ADTC qui peut se pla­quer sur n’im­porte quel autre projet.
    Les pseudo consul­tants sont télécommandés.
    Eh oui, confiance ZÉRO !

    sep article
  11. encore un quar­tier qui finira comme la caserne de bonne avec des SDF de la pisse de chiens et des dea­lers Commencont par sécu­ri­ser la ville et la rendre propre

    sep article
    • Oui alors com­men­çons par enle­ver un bon nombre de voitures

      sep article
      • C’est quoi le rap­port je com­prends pas en quoi sup­pri­mer les voi­tures ren­dra la vie plus belle en ville, hon­nê­te­ment pour moi le plus impor­tant pour rendre la tran­quillité et avoir une vraie ville apaisé serait déjà d’arrêter de pondre des bars par­tout. Ça c’est source de nui­sance jusqu’à 2h du matin. et à Grenoble, il n’y a que ça qua­si­ment. Impossible d’avoir un appar­te­ment sans un bar à proxi­mité. et que dire des ter­rasses soi-disant éphé­mères qu’ils ont mis après le COVID tou­jours là alors qu’à la base là où on a choisi d’habiter, il y en avait pas

        sep article
        • Si vous vou­lez trou­ver une rue sans bar, gre­noble n’en manque clai­re­ment pas ! Je peux vous en indi­quer quelques unes si besoin.

          sep article
  12. Communiqué signé par « Mehdi Tadjine – vice-pré­sident ADTC Se Déplacer Autrement » et
    « Philippe Zanolla – cor­res­pon­dant local Rue de l’Avenir ».
    Donc en fait par l’ADTC et l’ADTC, Tadine et Zanolla étant en réa­lité deux des six membres de bureau.
    https://​www​.adtc​-gre​noble​.org/​e​q​u​i​pe/
    Il ne manque à ce com­mu­ni­qué que les signa­tures de Piolle et de Namur avec qui l’ADTC a fait la cam­pagne élec­to­rale de 2019.
    https://​www​.pla​ce​gre​net​.fr/​2​0​1​9​/​1​1​/​2​9​/​t​r​a​n​s​p​o​r​t​s​-​c​o​m​m​u​n​-​c​a​n​d​i​d​a​t​-​e​r​i​c​-​p​i​o​l​l​e​-​g​r​a​t​u​i​t​e​-​l​e​-​w​e​e​k​-​e​n​d​/​5​3​1​591

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

L'Union des habitants du centre-ville de Grenoble déplore un manque d'écoute de la Ville sur fond de projets "anxiogènes"
Grenoble : l’u­nion des habi­tants du centre-ville déplore un manque d’é­coute de la Ville sur fond de pro­jets « anxiogènes »

FLASH INFO - L'union des habitants du centre-ville de Grenoble (UHCV) a pris la plume pour s'adresser au maire de Grenoble Éric Piolle. Dans un Lire plus

Alan Confesson suite à la tribune de l'UHCV: "La démocratie locale ne se résume pas à des échanges épistolaires"
Alan Confesson suite à la tri­bune de l’UHCV : « La démo­cra­tie locale ne se résume pas à des échanges épistolaires »

DROIT DE SUITE — Alan Confesson, maire adjoint du secteur 2 de la Ville de Grenoble, l'affirme: il "tombe des nues" suite à la tribune Lire plus

ANVCop21 et Parlons-Y Vélo réclament une sécurisation des carrefours pour les cycles et les piétons
ANVCop21 et Parlons‑Y Vélo réclament une sécu­ri­sa­tion des car­re­fours pour les cycles et piétons

FLASH INFO - Une vingtaine de militants des organisations ANV-Cop21 et Parlons-Y Vélo se sont donné rendez-vous à l'intersection entre le boulevard Joseph-Vallier et les Lire plus

Un collectif s'inquiète d'un 'entre-deux" dangereux rue Cuvier à Grenoble, piétonnisée sans l'être
Un col­lec­tif s’in­quiète d’un “entre-deux” dan­ge­reux, rue Cuvier à Grenoble, pié­ton­ni­sée sans l’être

FOCUS - Drôle de situation, rue Cuvier. Alors que le tronçon où se situe l'entrée de l'école Buffon a été piétonnisé dans le cadre de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !