Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert »

Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert »

DÉCRYPTAGE – Ils refusent sa trans­for­ma­tion en « pis­cine à ciel ouvert ». Réunis au sein du Collectif du lac, des habi­tants et mili­tants asso­cia­tifs du quar­tier ont exposé, ven­dredi 22 mars 2024, leur oppo­si­tion au pro­jet de lac bai­gnable de la Villeneuve, à Grenoble, dont l’ou­ver­ture est pré­vue en 2027. Favorables à une res­tau­ra­tion du lac, ceux-ci dénoncent en revanche de nom­breux points dans la réno­va­tion envi­sa­gée, de l’ac­cès clô­turé aux conflits d’u­sage poten­tiels, en pas­sant par l’ou­ver­ture limi­tée, les coûts de fonc­tion­ne­ment ou encore les consé­quences pour la pis­cine des Dauphins.

[Article publié le 1er avril 2024 à 19 h 56 et mis à jour le 10 avril 2024 à 10 h 40 avec pré­ci­sions de la Ville de Grenoble] « Il reste l’un des der­niers lieux du quar­tier où les popu­la­tions se croisent sans que ça crée de ten­sions. » Anne-Françoise Romanet, de l’as­so­cia­tion Arc-en-Ciel, résume un sen­ti­ment par­tagé par tous les membres du Collectif du lac. D’où leur « atta­che­ment » à cet emblème de la Villeneuve. Un lac – actuel­le­ment vidé de son eau – que la Ville de Grenoble entend « trans­for­mer en pis­cine à ciel ouvert »… Ou en « lac bai­gnable » pour reprendre la ter­mi­no­lo­gie municipale.

Grenoble : un collectif contre le futur lac baignable de la Villeneuve

Les membres du col­lec­tif du Lac, ven­dredi 22 mars 2024, sur les lieux du futur lac bai­gnable de la Villeneuve, dont l’ou­ver­ture est pré­vue à l’été 2027. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Si le col­lec­tif a sou­haité s’ex­pri­mer sur son com­bat, ven­dredi 22 mars 2024, dans le local de l’u­nion de quar­tier Baladins-Géants, c’est pour plu­sieurs rai­sons. Pour une ques­tion de calen­drier déjà, le conseil muni­ci­pal devant, selon lui, « se pro­non­cer lundi 25 mars sur l’a­vant-pro­jet défi­ni­tif ». Un point cepen­dant fer­me­ment démenti par la mairie.

Chloé Pantel, adjointe du sec­teur 6, rétorque ainsi que « le pro­jet est porté par le conseil métro­po­li­tain », où il devrait être à l’ordre du jour de la pro­chaine séance, pré­vue en mai. « Il n’est pas ques­tion de déli­bé­ra­tion au conseil muni­ci­pal », assure l’é­lue de sec­teur. « À la Ville, on ne déli­bère que sur les aspects finan­ciers. »

La Ville accu­sée de « nier le prin­cipe de la concer­ta­tion publique »

Il s’a­gis­sait éga­le­ment pour ces habi­tants de balayer le pro­cès en légi­ti­mité intenté par la mai­rie. Composé de deux unions de quar­tier, de treize conseils syn­di­caux et de nom­breuses asso­cia­tions du quar­tier, le Collectif du lac, formé offi­ciel­le­ment en mars 2023, réunit des mili­tants asso­cia­tifs his­to­riques, tous rési­dents de longue date – depuis des décen­nies pour la plu­part – de la Villeneuve.

C’est pré­ci­sé­ment sur ce point que s’ap­puie la Ville, jugeant les oppo­sants peu repré­sen­ta­tifs de la popu­la­tion locale, du fait notam­ment de leur âge avancé. Gilles Kuntz, ancien conseiller muni­ci­pal et métro­po­li­tain et habi­tant du quar­tier depuis 42 ans, cite ainsi les pro­pos de Chloé Pantel. « Il n’y a que les gens qui sont contre qui se mobi­lisent », a lancé l’é­lue de sec­teur, inter­pel­lée par le collectif.

« Cela revient à nier le prin­cipe de la concer­ta­tion publique », déplore l’ex-com­pa­gnon de route de la majo­rité éco­lo­giste, devenu un déçu du « piol­lisme ». « Le maire et son équipe veulent nous faire pas­ser pour des “anti-tout” : toute évo­lu­tion, toute adap­ta­tion, toute réno­va­tion », s’emportent les membres du col­lec­tif, dési­reux de mettre les points sur les “i”.

Grenoble : un collectif contre le futur lac baignable de la Villeneuve

Le col­lec­tif du Lac orga­ni­sait une confé­rence de presse, ven­dredi 22 mars 2024, au local de l’u­nion de quar­tier Baladins-Géants, contre le pro­jet muni­ci­pal du futur lac bai­gnable de la Villeneuve. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Paul Hazebroucq, pré­sident de l’u­nion de quar­tier Baladins-Géants, pointe une « situa­tion de blo­cage par rap­port à la mai­rie », qui tente de « faire pas­ser à tout prix » le pro­jet qu’elle porte depuis 2020. Celle-ci a « lancé une étude de fai­sa­bi­lité en 2022″, raconte-t-il. « D’après les pre­miers retours, les habi­tants n’é­taient en majo­rité pas favo­rables à la trans­for­ma­tion en lac bai­gnable. » Un scé­na­rio qui est pour­tant le seul qu’a retenu la Ville, s’étonne-t-il.

Pour « la res­tau­ra­tion du lac » mais contre le lac baignable

Constatant la « forte réac­tion des habi­tants », le Collectif du lac s’est struc­turé pour appor­ter un autre point de vue. Car ses membres le rap­pellent : s’ils s’op­posent à l’ac­tuel pro­jet muni­ci­pal, ils ne prônent pas pour autant le statu quo, bien au contraire. « Nous sommes com­plè­te­ment en faveur de la res­tau­ra­tion du lac », assure Paul Hazebroucq.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

3 réflexions sur « Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert » »

  1. Plutôt que d’im­po­ser à une popu­la­tion qui n’en veut pas cette espèce de pis­cine à ouver­ture très limi­tée dans le temps, cette muni­ci­pa­lité ferait mieux d’en­tre­te­nir les équi­pe­ments de nage et de nata­tion déjà exis­tants (dont Les Dauphins, pas loin du tout de la Villeneuve) et d’en aug­men­ter les cré­neaux d’ac­cès au public. Moins oné­reux et plus utile. Mais que savent de la réa­lité des édiles englués dans la plus myope des idéologies ?

    sep article
  2. Vive la dic­ta­ture du Bien, vive Eric BurqiniTaxes et ses adjoints.

    sep article
  3. La coco-construc­tion à la gre­no­bloise ? Une que­relle entre les anciens (de l’ades) et les modernes (les seconds cou­teaux du maire) ? L’article expose bien les argu­ments des habi­tants majo­ri­tai­re­ment contre. On aime­rait bien aussi connaître les moti­va­tions de l’é­quipe muni­ci­pale et le sens poli­tique de tout cela. Les pro­chains débats au conseil muni­ci­pal per­met­tront peut-être d’y voir plus clair.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : tisa­ne­rie, jar­din, ham­mam-sauna à terme… La Halle Iris sort de terre à la Villeneuve, sur le site de l’an­cienne piscine

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble et l'association La Halle des Iris ont présenté, mardi 12 mars 2024, la halle "transitoire" qui ouvrira fin avril, Lire plus

Chantier public Place des Géants 2022 © Benjamin Houry / Place Gre'net
Grenoble : de jeunes volon­taires euro­péens ont embelli la place des Géants de La Villeneuve

FOCUS - Pour la troisième année consécutive, l'association française Concordia, la Ville de Grenoble et le bailleur Actis ont organisé un chantier ouvert à un public Lire plus

Les célébrations du 14 juillet à la Villeneuve ont permis aux Grenoblois d'assister à plusieurs concerts, tous gratuits. Une belle soirée. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
14 juillet à Grenoble : soi­rée fes­tive et joyeuse à la Villeneuve mal­gré l’ar­rêt pré­ma­turé des trans­ports en commun

REPORTAGE - Ouvertes par une cérémonie officielle place de Verdun, les festivités grenobloises du 14 juillet 2023 ont ensuite investi le parc Jean-Verlhac. Célébrer la Lire plus

La Ville de Grenoble demande à la Métropole de prendre en charge les piscines du territoire
Une élue de Grenoble pré­dit la dis­pa­ri­tion des pis­cines pour motifs éco­lo­giques et sanitaires

FOCUS - Au cours du conseil d'école de la maternelle Cornélie-Gémond le lundi 8 novembre, l'élue grenobloise Anne-Sophie Olmos aurait prédit la disparition "à moyen Lire plus

plan fraîcheur brumisateurs
Face aux hausses de tem­pé­ra­ture, la Ville de Grenoble mise sur un plan fraî­cheur en milieu urbain

FOCUS - La Ville de Grenoble a mis en place un plan fraîcheur pour l’été 2021. Le but ? Rendre plus vivable la ville face Lire plus

Couv Centralité Sud, Grandalpe. Crédit Métropole de Grenoble
Grandalpe, un grand pro­jet urbain et socié­tal aux contours encore flous

  DÉCRYPTAGE – La Métropole de Grenoble vient de donner le coup d’envoi du vaste projet urbain Grandalpe à l'horizon 2050. Une enveloppe de 46 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !