Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert »

Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert »

DÉCRYPTAGE - Ils refusent sa transformation en "piscine à ciel ouvert". Réunis au sein du Collectif du lac, des habitants et militants associatifs du quartier ont exposé, vendredi 22 mars 2024, leur opposition au projet de lac baignable de la Villeneuve, à Grenoble, dont l'ouverture est prévue en 2027. Favorables à une restauration du lac, ceux-ci dénoncent en revanche de nombreux points dans la rénovation envisagée, de l'accès clôturé aux conflits d'usage potentiels, en passant par l'ouverture limitée, les coûts de fonctionnement ou encore les conséquences pour la piscine des Dauphins.

[Article publié le 1er avril 2024 à 19 h 56 et mis à jour le 10 avril 2024 à 10 h 40 avec précisions de la Ville de Grenoble] "Il reste l'un des derniers lieux du quartier où les populations se croisent sans que ça crée de tensions." Anne-Françoise Romanet, de l'association Arc-en-Ciel, résume un sentiment partagé par tous les membres du Collectif du lac. D'où leur "attachement" à cet emblème de la Villeneuve. Un lac - actuellement vidé de son eau - que la Ville de Grenoble entend "transformer en piscine à ciel ouvert"... Ou en "lac baignable" pour reprendre la terminologie municipale.

Grenoble : un collectif contre le futur lac baignable de la Villeneuve

Les membres du collectif du Lac, vendredi 22 mars 2024, sur les lieux du futur lac baignable de la Villeneuve, dont l'ouverture est prévue à l'été 2027. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Si le collectif a souhaité s'exprimer sur son combat, vendredi 22 mars 2024, dans le local de l'union de quartier Baladins-Géants, c'est pour plusieurs raisons. Pour une question de calendrier déjà, le conseil municipal devant, selon lui, "se prononcer lundi 25 mars sur l'avant-projet définitif". Un point cependant fermement démenti par la mairie.

Chloé Pantel, adjointe du secteur 6, rétorque ainsi que "le projet est porté par le conseil métropolitain", où il devrait être à l'ordre du jour de la prochaine séance, prévue en mai. "Il n'est pas question de délibération au conseil municipal", assure l'élue de secteur. "À la Ville, on ne délibère que sur les aspects financiers."

La Ville accusée de "nier le principe de la concertation publique"

Il s'agissait également pour ces habitants de balayer le procès en légitimité intenté par la mairie. Composé de deux unions de quartier, de treize conseils syndicaux et de nombreuses associations du quartier, le Collectif du lac, formé officiellement en mars 2023, réunit des militants associatifs historiques, tous résidents de longue date - depuis des décennies pour la plupart - de la Villeneuve.

C'est précisément sur ce point que s'appuie la Ville, jugeant les opposants peu représentatifs de la population locale, du fait notamment de leur âge avancé. Gilles Kuntz, ancien conseiller municipal et métropolitain et habitant du quartier depuis 42 ans, cite ainsi les propos de Chloé Pantel. "Il n'y a que les gens qui sont contre qui se mobilisent", a lancé l'élue de secteur, interpellée par le collectif.

"Cela revient à nier le principe de la concertation publique", déplore l'ex-compagnon de route de la majorité écologiste, devenu un déçu du "piollisme". "Le maire et son équipe veulent nous faire passer pour des “anti-tout” : toute évolution, toute adaptation, toute rénovation", s'emportent les membres du collectif, désireux de mettre les points sur les “i”.

Grenoble : un collectif contre le futur lac baignable de la Villeneuve

Le collectif du Lac organisait une conférence de presse, vendredi 22 mars 2024, au local de l'union de quartier Baladins-Géants, contre le projet municipal du futur lac baignable de la Villeneuve. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Paul Hazebroucq, président de l'union de quartier Baladins-Géants, pointe une "situation de blocage par rapport à la mairie", qui tente de "faire passer à tout prix" le projet qu'elle porte depuis 2020. Celle-ci a "lancé une étude de faisabilité en 2022", raconte-t-il. "D'après les premiers retours, les habitants n'étaient en majorité pas favorables à la transformation en lac baignable." Un scénario qui est pourtant le seul qu'a retenu la Ville, s'étonne-t-il.

Pour "la restauration du lac" mais contre le lac baignable

Constatant la "forte réaction des habitants", le Collectif du lac s'est structuré pour apporter un autre point de vue. Car ses membres le rappellent : s'ils s'opposent à l'actuel projet municipal, ils ne prônent pas pour autant le statu quo, bien au contraire. "Nous sommes complètement en faveur de la restauration du lac", assure Paul Hazebroucq.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

3 réflexions sur « Lac bai­gnable de la Villeneuve : un col­lec­tif d’ha­bi­tants mobi­lisé contre la future « pis­cine fer­mée à ciel ouvert » »

  1. Plutôt que d’im­po­ser à une popu­la­tion qui n’en veut pas cette espèce de pis­cine à ouver­ture très limi­tée dans le temps, cette muni­ci­pa­lité ferait mieux d’en­tre­te­nir les équi­pe­ments de nage et de nata­tion déjà exis­tants (dont Les Dauphins, pas loin du tout de la Villeneuve) et d’en aug­men­ter les cré­neaux d’ac­cès au public. Moins oné­reux et plus utile. Mais que savent de la réa­lité des édiles englués dans la plus myope des idéologies ?

    sep article
  2. Vive la dic­ta­ture du Bien, vive Eric BurqiniTaxes et ses adjoints.

    sep article
  3. La coco-construc­tion à la gre­no­bloise ? Une que­relle entre les anciens (de l’ades) et les modernes (les seconds cou­teaux du maire) ? L’article expose bien les argu­ments des habi­tants majo­ri­tai­re­ment contre. On aime­rait bien aussi connaître les moti­va­tions de l’é­quipe muni­ci­pale et le sens poli­tique de tout cela. Les pro­chains débats au conseil muni­ci­pal per­met­tront peut-être d’y voir plus clair.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : tisa­ne­rie, jar­din, ham­mam-sauna à terme… La Halle Iris sort de terre à la Villeneuve, sur le site de l’an­cienne piscine

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble et l'association La Halle des Iris ont présenté, mardi 12 mars 2024, la halle "transitoire" qui ouvrira fin avril, Lire plus

Chantier public Place des Géants 2022 © Benjamin Houry / Place Gre'net
Grenoble : de jeunes volon­taires euro­péens ont embelli la place des Géants de La Villeneuve

FOCUS - Pour la troisième année consécutive, l'association française Concordia, la Ville de Grenoble et le bailleur Actis ont organisé un chantier ouvert à un public Lire plus

Les célébrations du 14 juillet à la Villeneuve ont permis aux Grenoblois d'assister à plusieurs concerts, tous gratuits. Une belle soirée. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
14 juillet à Grenoble : soi­rée fes­tive et joyeuse à la Villeneuve mal­gré l’ar­rêt pré­ma­turé des trans­ports en commun

REPORTAGE - Ouvertes par une cérémonie officielle place de Verdun, les festivités grenobloises du 14 juillet 2023 ont ensuite investi le parc Jean-Verlhac. Célébrer la Lire plus

La Ville de Grenoble demande à la Métropole de prendre en charge les piscines du territoire
Une élue de Grenoble pré­dit la dis­pa­ri­tion des pis­cines pour motifs éco­lo­giques et sanitaires

FOCUS - Au cours du conseil d'école de la maternelle Cornélie-Gémond le lundi 8 novembre, l'élue grenobloise Anne-Sophie Olmos aurait prédit la disparition "à moyen Lire plus

plan fraîcheur brumisateurs
Face aux hausses de tem­pé­ra­ture, la Ville de Grenoble mise sur un plan fraî­cheur en milieu urbain

FOCUS - La Ville de Grenoble a mis en place un plan fraîcheur pour l’été 2021. Le but ? Rendre plus vivable la ville face Lire plus

Couv Centralité Sud, Grandalpe. Crédit Métropole de Grenoble
Grandalpe, un grand pro­jet urbain et socié­tal aux contours encore flous

  DÉCRYPTAGE – La Métropole de Grenoble vient de donner le coup d’envoi du vaste projet urbain Grandalpe à l'horizon 2050. Une enveloppe de 46 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !