plan fraîcheur brumisateurs

Face aux hausses de tem­pé­ra­ture, la Ville de Grenoble mise sur un plan fraî­cheur en milieu urbain

Face aux hausses de tem­pé­ra­ture, la Ville de Grenoble mise sur un plan fraî­cheur en milieu urbain

FOCUS – La Ville de Grenoble a mis en place un plan fraî­cheur pour l’été 2021. Le but ? Rendre plus vivable la ville face aux épi­sodes cani­cu­laires de plus en plus nom­breux. Brumisation, test de nou­veaux dis­po­si­tifs à basse pres­sion, créa­tion d’es­paces fraî­cheurs… Tour d’ho­ri­zon des ins­tal­la­tions mises en place pour rafraî­chir les Grenoblois.

Le plan fraî­cheur vise à « adap­ter la ville aux chan­ge­ments de tem­pé­ra­tures », explique Gilles Namur, adjoint au maire de Grenoble délé­gué à la Nature en Ville, la Biodiversité et la Fraîcheur. De fait, « les épi­sodes cani­cu­laires seront de plus en plus nom­breux. On parle de 43 jours de cani­cule en moyenne par an en 2050. C’est pour ça qu’on a décidé de créer des espaces de repos ».

Une volonté de créer de la fraî­cheur par­ta­gée par des habi­tants qui y contri­buent via des bud­gets par­ti­ci­pa­tifs. L’un des pro­jets de 2020 était ainsi consa­cré au pro­jet « La Grenobloise » visant à favo­ri­ser la répa­ra­tion et la créa­tion de nou­velles bornes fontaines.

« La fraî­cheur passe par l’eau : son accès, l’eau qu’on touche, l’eau qu’on boit », affirme Gilles Namur. Ainsi, la mai­rie a‑t-elle décidé de mettre en place des fon­taines ouvertes, mais éga­le­ment des bru­mi­sa­teurs, notam­ment place Saint-Bruno et parc Paul-Mistral.

Conférence de presse plan fraîcheur, Gilles Namur, parc Paul Mistral, 17 juin 2021 (c) Emma Venancie-Place Gre'net

Gilles Namur, adjoint au maire délé­gué à la Nature en Ville, la Biodiversité et la Fraîcheur et Chloé Pontel, maire adjointe du sec­teur 6. © Emma Venancie-Place Gre’net

Et la Ville de van­ter les chiffres du plan fraî­cheur : 5000 arbres finan­cés dont 550 plan­tés cette année et 150 bornes d’eau acces­sibles gra­tui­te­ment dans toute la ville. À quoi s’a­joutent trois nou­veaux bru­mi­sa­teurs, trois bas­sins et 21 fon­taines. Sans comp­ter, la fon­taine sèche (à jets d’eau) de la gare qui va rou­vrir prochainement.

Côté écoles, 34 sys­tèmes de rafraî­chis­se­ments d’eau ont fait leur appa­ri­tion dans 27 éta­blis­se­ments.« Nous vou­lons équi­per toutes les écoles de maté­riel qui per­met­tant de jouer avec l’eau. »

Un plan fraî­cheur lié à la crise sanitaire

Reste qu’en temps de pan­dé­mie, conci­lier hygiène et rafraî­chis­se­ment s’a­vère indis­pen­sable. Car si l’été, les fon­taines deviennent des lieux de retrou­vailles pour les familles, s’y bai­gner demeure inter­dit pour des rai­sons sanitaires.

Conférence de presse plan fraîcheur, Gilles Namur, parc Paul Mistral, 17 juin 2021 (c) Emma Venancie-Place Gre'net

Fontaine orne­men­tale parc Paul-Mistral. © Emma Venancie-Place Gre’net

« L’objectif est de tes­ter un dis­po­si­tif basse pres­sion sur la fon­taine sèche de Mistral comme sur celle de la caserne de Bonne », sou­ligne Manon Locatelli, res­pon­sable de l’eau au sein du ser­vice Propreté urbaine. Avec un objec­tif : « par­ve­nir à des condi­tions sani­taires beau­coup plus accep­tables ».

La gra­tuité de ces équi­pe­ments d’eau est éga­le­ment un enjeu pour les élus. Y com­pris pour les « parcs et les douches muni­ci­pales qui sont gra­tuites depuis le début de la période sani­taire et le res­te­ront », tient à pré­ci­ser Chloé Pontel, maire adjointe du sec­teur 6 à Grenoble.

La végé­ta­li­sa­tion au cœur du dispositif

Pour Gilles Namur, pas de doute, « adap­ter la ville passe par la créa­tion d’es­paces frais. » Ou pour le dire autre­ment, il faut végé­ta­li­ser. D’où l’ob­jec­tif affi­ché de la Ville de plan­ter 15000 arbres d’ici 2030, « parce que l’arbre est un cli­ma­ti­seur ». D’ici 2023, onze espaces végé­ta­li­sés devraient ainsi voir le jour.

La Place Edmond Arnaud a d’ailleurs été réno­vée pour deve­nir l’un de ces espaces verts. Avec des bru­mi­sa­teurs qui fonc­tionnent depuis juillet. Mais aussi, pré­cise l’ad­joint au maire, « des plantes locales, plus adap­tées à notre envi­ron­ne­ment ».

plan fraîcheur brumisateurs (2)

Brumisateurs parc Paul Mistral. © Emma Venancie – Place Gre’net

Débit moindre, bru­mi­sa­tion… De manière géné­rale, la ten­dance est au recy­clage de la res­source. D’où la fer­me­ture des fon­taines à eau per­due. A contra­rio, la bru­mi­sa­tion sus­pen­due – le dis­po­si­tif ne fonc­tionne pas de manière conti­nue mais seule­ment à cer­tains moments de la jour­née – va être tes­tée au Jardin de Ville. Et elle a déjà été mise en place au Village olympique.

Prochain grand enjeu ? Rendre acces­sible à la bai­gnade le lac de la Villeneuve.

Emma Venancie

Auteur

Une réflexion sur « Face aux hausses de tem­pé­ra­ture, la Ville de Grenoble mise sur un plan fraî­cheur en milieu urbain »

  1. Ou est visible la nou­velle végé­ta­li­sa­tion de la ville dont nous parle les res­pon­sables municipaux ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

Les représentants de la Métro, de Solident et de la Ville de La Tronche posent devant la plaque inaugurale du centre dentaire. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : le nou­veau centre de santé den­taire Solident vic­time de son suc­cès auprès des plus précaires

FOCUS - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, a visité, mardi 14 mai 2024, les locaux flambant neufs du centre dentaire de l'association Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !