Le syndicats des bergers de l'Isère appelle la FDSEA à "s'asseoir à la table des négociations"

Colère des agri­cul­teurs : le syn­di­cat CGT des gar­diens de trou­peaux veut faire entendre la voix des ouvriers agricoles

Colère des agri­cul­teurs : le syn­di­cat CGT des gar­diens de trou­peaux veut faire entendre la voix des ouvriers agricoles

EN BREF – Le syn­di­cat CGT des gar­diens de trou­peaux de l’Isère a réagi, jeudi 25 jan­vier 2024, au mou­ve­ment actuel des agri­cul­teurs, évo­quant la situa­tion, selon lui occul­tée, des ouvriers agri­coles. Dénonçant leurs condi­tions de tra­vail, ces ber­gers et vachers ciblent nom­mé­ment la FNSEA, les Jeunes agri­cul­teurs et la Coordination rurale, qu’ils jugent « aux ordres des mul­ti­na­tio­nales de l’agro-business ».

Ce sont « ceux dont per­sonne ne parle », regrette-t-il. Dans un com­mu­ni­qué du jeudi 25 jan­vier 2024, inti­tulé « Les ouvriers agri­coles disent stop à la misère et à l’ex­ploi­ta­tion », le syn­di­cat CGT des gar­diens de trou­peaux de l’Isère (SGT-CGT) – qui repré­sente essen­tiel­le­ment des ber­gers, mais aussi des vachers – a sou­haité faire entendre la voix de ces grands oubliés de la mobi­li­sa­tion actuelle des agri­cul­teurs.

Isère : le syndicat CGT des bergers défend les ouvriers agricoles

De nom­breux ber­gers assument d’autres tâches, une fois l’es­tive ter­mi­née : ramas­seurs de fruits et légumes, conduc­teurs d’en­gins, ouvriers dans les fermes… © Ancelin Faure – Place Gre’net

Ce sont pour­tant eux, rap­pellent-ils, qui per­mettent de « faire vivre un sec­teur éco­no­mique essen­tiel dans lequel le recours au sala­riat est de plus en plus répandu ». Les gar­diens de trou­peaux « prennent soin de cen­taines, voire de mil­liers de têtes de bétail, durant la sai­son d’été, et sont aussi ramas­seurs de fruits et légumes, conduc­teurs d’engins, ou ouvrier​.es dans des fermes, une fois l’estive ter­mi­née », pré­cise leur syn­di­cat CGT.

« Nous fai­sons face à un patro­nat agri­cole des plus rétrograde »

Celui-ci détaille notam­ment les conquêtes sociales acquises de haute lutte, « afin d’arracher des droits simi­laires à ceux des autres sala­riés », sou­vent des années après. « Aujourd’hui encore, nous nous bat­tons pour que le code du tra­vail s’applique dans le milieu agri­cole », déplore le SGT-CGT. « Salaires de misères, heures non rému­né­rées, loge­ments insa­lubres, dis­cri­mi­na­tions racistes et sexistes, acci­dents et morts au tra­vail sont mon­naie cou­rante en agri­cul­ture. »

Isère : le syndicat CGT des bergers défend les ouvriers agricoles

Les condi­tions de tra­vail des ber­gers et plus glo­ba­le­ment de l’en­semble des ouvriers agri­coles sont très dif­fi­ciles, selon le syn­di­cat CGT, qui dénonce le non-res­pect régu­lier du code du tra­vail par le patro­nat agri­cole. © Ancelin Faure – Place Gre’net

Victimes de cette « pré­ca­rité géné­ra­li­sée », les ouvriers agri­coles doivent en outre affron­ter la répres­sion visant, dénoncent-ils, tous ceux qui « osent dénon­cer leurs condi­tions de tra­vail ». Malgré tout, le syn­di­cat des gar­diens de trou­peaux n’hé­site pas à nom­mer sa cible. « Nous fai­sons face à un patro­nat agri­cole des plus rétro­grade, incarné par la FNSEA, les Jeunes agri­cul­teurs (ultra­li­bé­raux) et la Coordination rurale (extrême droite) », affirme-t-il.

Des « méthodes clien­té­listes voire mafieuses »

Des orga­ni­sa­tions « peu sou­cieuses du res­pect du code du tra­vail et du bien être des salarié.es », tacle le SGT-CGT, qui évoque des « méthodes clien­té­listes voire mafieuses ». Avant de lan­cer une nou­velle accu­sa­tion : « Le trio FNSEA-JA-CR est aux ordres des mul­ti­na­tio­nales de l’agro-business, comme en témoigne l’impressionnant CV du pré­sident de la FNSEA, Arnaud Rousseau. »

Pour en finir avec ce « sys­tème mor­ti­fère », les solu­tions passent donc par « des conver­gences nou­velles entre la classe ouvrière et les petits pay­sans exploi­tés », selon le syn­di­cat des ber­gers. Lequel prône ainsi « la pla­ni­fi­ca­tion démo­cra­tique de la pro­duc­tion ali­men­taire, la construc­tion de struc­tures col­lec­tives, une socia­li­sa­tion de l’agriculture ouvrant la voie à la satis­fac­tion des besoins ali­men­taires et non à l’enrichissement d’une poi­gnée d’agro-businessmen ».

[Photo de Une © Lucie Soïka – Place Gre’net]

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Colère des agri­cul­teurs : le syn­di­cat CGT des gar­diens de trou­peaux veut faire entendre la voix des ouvriers agricoles »

  1. Nous sommes entou­rés de céréa­liers qui nous inondent de pesticides.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le syndicats des bergers de l'Isère appelle la FDSEA à "s'asseoir à la table des négociations"
Le syn­di­cat des ber­gers de l’Isère appelle la FDSEA à « s’as­seoir à la table des négociations »

FLASH INFO - Alors que la FDSEA 38 vient tout juste de réélire Jérôme Crozat à sa présidence, le syndicat agricole est mis en cause Lire plus

Mouvement des agri­cul­teurs, grève des taxis… Nouvelle jour­née noire sur les routes de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - La mobilisation des agriculteurs se poursuit, lundi 29 janvier 2024, en Isère. Un mouvement auquel s'ajoute désormais celui des taxis, en grève contre Lire plus

Mouvement des agri­cul­teurs : élus et asso­cia­tions affichent un large sou­tien mais avec de nom­breuses nuances

FOCUS - Après la manifestation de la veille à Grenoble, la mobilisation des agriculteurs se poursuit, vendredi 26 janvier 2024, dans le Sud-Isère où les Lire plus

Une permanence multi-administrations en Isère "pour apporter une réponse individualisée aux agriculteurs" Crédit : FDSEA 26
Mobilisation des agri­cul­teurs : défilé de trac­teurs et fortes per­tur­ba­tions atten­dues à Grenoble jeudi 25 jan­vier 2024

EN BREF - Le mouvement des agriculteurs continue à prendre de l'ampleur et va gagner, jeudi 25 janvier 2024, l'agglomération grenobloise où une manifestation est Lire plus

Crédit : © FDSEA 79 / Facebook
Colère des agri­cul­teurs : A7 cou­pée, nou­veaux blo­cages à venir… Les auto­mo­bi­listes invi­tés à « dif­fé­rer tout déplacement »

FOCUS - La colère des agriculteurs - mobilisés contre les normes environnementales européennes, l'inflation ou encore l'insuffisance des revenus - a gagné une grande partie Lire plus

Une cabane de berger héliportée sur l'alpage du Col du Coq pour "lutter contre la prédation du loup"
Une cabane de ber­ger héli­por­tée sur l’al­page du Col du Coq pour « lut­ter contre la pré­da­tion du loup »

FLASH INFO - C'est une cabane "pour que vive l'agropastoralisme"... et "lutter contre la prédation du loup". Jeudi 6 juillet 2023, le président du Département Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !