La Ville de Grenoble espère que le chantier de restauration de la tour Perret sera achevé en 2025. Éric Piolle, le maire, indique cependant que les travaux pourraient n'être terminés que l'année suivante. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Tour Perret : les entre­prises char­gées de la res­tau­ra­tion désor­mais connues, le chan­tier devrait débu­ter avant fin 2023

Tour Perret : les entre­prises char­gées de la res­tau­ra­tion désor­mais connues, le chan­tier devrait débu­ter avant fin 2023

FOCUS. C’est une nou­velle étape de fran­chie en vue de la res­tau­ra­tion de la tour Perret. La Ville de Grenoble a annoncé, jeudi 28 sep­tembre 2023, le nom des entre­prises choi­sies pour ce chan­tier. Les tra­vaux doivent com­men­cer avant la fin de l’an­née 2023.

Ce n’est pas un abou­tis­se­ment, mais une étape signi­fi­ca­tive. Près de six mois après le lan­ce­ment d’une cam­pagne de mécé­nat, la Ville de Grenoble vient de dési­gner les entre­prises qui res­tau­re­ront la tour Perret. Elles seront sept, « rete­nues à l’is­sue d’une pro­cé­dure de sélec­tion exi­geante ».

Une seconde pro­cé­dure, en fait, conduite après un pre­mier appel d’offres jugé infruc­tueux en sep­tembre 2022. Éric Piolle croit en la force col­lec­tive des enti­tés rete­nues. « La qua­lité de leurs exper­tises com­bi­nées à leur forte moti­va­tion est un gage de réus­site », indique ainsi la Ville.

Aux abords de la tour Perret, un panneau indique aux passants qu'une campagne de mécénat et de souscription est actuellement en cours pour participer à sa restauration. Elle s'adresse aux entreprises et aux particuliers. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Aux abords de la tour Perret, un pan­neau indique aux pas­sants qu’une sous­crip­tion est actuel­le­ment en cours pour par­ti­ci­per à sa res­tau­ra­tion. Elle s’a­dresse aux entre­prises et aux par­ti­cu­liers. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Jeudi 28 sep­tembre, le maire de Grenoble a réuni ses par­te­naires – État, Département et Fondation du patri­moine com­pris – entre les murs de l’Hôtel de ville. Il a confirmé espé­rer un chan­tier ter­miné en 2025, année du cen­te­naire de la Tour. L’élu est tou­te­fois pru­dent et sou­ligne que ce pour­rait n’être le cas que l’an­née sui­vante. Aménagements du parc Paul-Mistral com­pris, il chiffre désor­mais à 16,5 mil­lions d’eu­ros le coût total des travaux.

Une pre­mière étape de sta­bi­li­sa­tion de la tour Perret

Le groupe Keller sera le pre­mier à l’ou­vrage. Sa mis­sion : la reprise des fon­da­tions de la tour, en uti­li­sant la tech­nique du jet grou­ting. Cette méthode déjà éprou­vée consiste à injec­ter un cou­lis de ciment à haute pres­sion dans le sol, afin de for­mer de grosses colonnes sta­bi­li­sa­trices. Elles seront réa­li­sées depuis l’in­té­rieur et l’ex­té­rieur de la tour et for­me­ront une cou­ronne enser­rant les 72 pieux de fon­da­tion actuels. Un tra­vail d’un mois et demi envi­ron, jus­qu’en février 2024.

Lors de l'annonce des entreprises choisies pour la restauration de la tour Perret, Éric Piolle était notamment entouré de xxx, et de Patrick Curtaud, vice-président du Département en charge du patrimoine. © Martin de Kerimel - PLace Gre'net

Lors de l’an­nonce des entre­prises choi­sies pour la res­tau­ra­tion de la tour Perret, Éric Piolle était notam­ment entouré de Louis Laugier, pré­fet de l’Isère, et de Patrick Curtaud, vice-pré­sident du Département en charge du Patrimoine. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Par la suite, la Ville mise sur le grou­pe­ment Freyssinet, Comte, Jacquet et CIREME pour res­tau­rer les bétons. Les faces externes des huit piliers prin­ci­paux de la tour seront recons­truites en uti­li­sant du béton pro­jeté par voie sèche. Des tests ont per­mis de véri­fier sa capa­cité d’adhé­rence au maté­riau d’origine.

À l’i­mage de son esca­lier som­mi­tal, la démo­li­tion avant recons­truc­tion concer­nera d’autres par­ties de la tour. D’autres encore feront l’ob­jet d’un trai­te­ment de répa­ra­tion clas­sique. Une opé­ra­tion tou­te­fois com­plé­tée de mesures de pro­tec­tion spé­ci­fiques, afin de pré­ve­nir un éven­tuel début de cor­ro­sion des armatures.

Des tra­vaux de ser­ru­re­rie, de construc­tion de portes, d’étanchéité…

Le chan­tier de la tour Perret pré­voit aussi la réno­va­tion de ses ascen­seurs. L’idée : offrir aux futurs visi­teurs une expé­rience d’as­cen­sion la plus proche pos­sible de ce qu’elle pou­vait être à l’o­ri­gine. Ce sera l’ob­jec­tif de l’en­tre­prise EMCH, spé­cia­liste de l’en­tre­tien sur-mesure et de la réno­va­tion d’en­gins patrimoniaux.

La Ville pré­cise que la remise en état est impos­sible pour la machi­ne­rie exis­tante. Cette ancienne moto­ri­sa­tion sera cepen­dant conser­vée et mise en valeur comme témoin du patri­moine technologique.

L'ancienne machinerie des ascenseurs de la tour Perret ne pourra pas être remise en état. Elle sera néanmoins conservée et mise en valeur comme témoin du patrimoine industriel. © Alain Fischer

L’ancienne machi­ne­rie des ascen­seurs de la tour Perret ne pourra pas être remise en état. Elle sera néan­moins conser­vée comme témoin du patri­moine tech­no­lo­gique. © Alain Fischer – Ville de Grenoble

Quatre autres socié­tés inter­vien­dront encore sur le chan­tier. Altius y sera en charge de la concep­tion et de la pose des élé­ments de ser­ru­re­rie – ce qui inclut un tra­vail de mise aux normes des garde-corps exis­tants. Éclairage Service, elle, s’oc­cu­pera de l’ins­tal­la­tion élec­trique et de la ges­tion de la lumière dans la tour. Restent Les Métiers du Bois, pour la res­tau­ra­tion et la fabri­ca­tion à l’i­den­tique des portes de la tour, et RTE Dauphiné, pour l’é­tan­chéité des ter­rasses et l’é­va­cua­tion des eaux de pluie.

Une opé­ra­tion exem­plaire ? La Ville de Grenoble com­mu­nique sur la réduc­tion de la pro­duc­tion de déchets et des nui­sances, sonores ou visuelles. Elle entend aussi assu­rer « une pro­preté exem­plaire du chan­tier et de ses abords immé­diats », ainsi que « la sécu­rité des usa­gers du parc et du personnel ».

Un par­te­na­riat avec la LPO Isère doit par ailleurs per­mettre de pré­ser­ver la bio­di­ver­sité de l’é­di­fice et de ses envi­rons. Ils accueillent actuel­le­ment 24 espèces d’oi­seaux et 9 espèces de chauve-souris.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Samedi 13 mai, la Ville de Grenoble a lancé sa souscription 'populaire' pour la restauration de la tour Perret. Elle fixe à 2025 l'année de sa possible réouverture au public. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Tour Perret : c’est (très offi­ciel­le­ment) parti pour trois ans de sous­crip­tion auprès du grand public

EN BREF – La Ville de Grenoble a tenu sa promesse. Samedi 13 mai 2023, elle a ouvert les portes de ses salons d'honneur et Lire plus

Des militants et sympathisants du Dal 38 se sont réunis jeudi 27 avril au pied de la Tour Perret. L'occasion de lancer un ultimatum à la Ville de Grenoble sur la situation des mal-logés et des sans-logis. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Logement : le Dal 38 dénonce les coûts de res­tau­ra­tion de la Tour Perret et met la pres­sion sur la Ville de Grenoble

EN BREF – Elles se sont réunies au pied de la Tour Perret le 27 avril 2023 et y ont pique-niqué. Une trentaine de personnes, Lire plus

Le maire de Grenoble, Éric Piolle, a officiellement lancé la campagne de mécénat autour de la Tour Perret jeudi 6 avril 2023, à l'occasion d'une conférence de presse. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Tour Perret : la Ville de Grenoble lance une cam­pagne de mécé­nat et sol­li­cite en prio­rité les entreprises

FOCUS - Après les questions juridiques, viennent celles liées aux coûts des travaux. Afin de restaurer la Tour Perret et de la rendre accessible au Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 57: "La condamnation d'Éric Piolle"
Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Après un appel d'offre infructueux, les travaux de restauration de la tour Perret de Grenoble sont reportés à 2023
Après un appel d’offre infruc­tueux, les tra­vaux de res­tau­ra­tion de la tour Perret de Grenoble sont repor­tés à 2023

FOCUS - Nouveau report pour les travaux de restauration de la tour Perret de Grenoble. Alors que ceux-ci devaient débuter à la fin de l'année Lire plus

Éclairage de la partie haute de la tour Perret aux couleurs de l'indice de qualité de l'air Atmo. Ici la couleur jaune correspond à un indice "dégradé". © Aurianne Poillet - Ville de Grenoble
Qualité de l’air à Grenoble : la tour Perret trans­for­mée en phare va affi­cher les cou­leurs de l’in­dice Atmo

REPORTAGE VIDÉO - Depuis ce 11 février 2022, la partie haute de la tour Perret s'illumine tous les soirs de 19 à 23 heures aux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !