Les élus GDES de Grenoble demandent la présidence de la commission des Finances au nom des préconisations d'Anticor

Les élus GDES de Grenoble demandent la pré­si­dence de la com­mis­sion des Finances au nom des pré­co­ni­sa­tions d’Anticor

Les élus GDES de Grenoble demandent la pré­si­dence de la com­mis­sion des Finances au nom des pré­co­ni­sa­tions d’Anticor

FLASH INFO – Très viru­lent lors du conseil muni­ci­pal du lundi 25 sep­tembre 2023, le groupe d’op­po­si­tion de la Ville de Grenoble GDES (Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité), com­posé des sept élus exclus de la majo­rité, rebon­dit le mardi 27 sep­tembre sur des pro­pos tenus par l’ad­jointe Margot Belair dans les colonnes du Dauphiné libéré, concer­nant la non-signa­ture de la charte Anticor par le maire de Grenoble en 2020.

En 2014, Éric Piolle avait en effet approuvé par son paraphe la charte Anticor, geste qu’il n’a­vait pas renou­velé six ans plus tard. La rai­son, selon Margot Belair ? La charte Anticor implique de confier la pré­si­dence de la com­mis­sion des Finances à un élu minoritaire.

« Cette pré­si­dence de com­mis­sion devait reve­nir au plus grand groupe de l’opposition et nous avions anti­cipé que ce serait Alain Carignon », jus­ti­fie l’é­lue, citée par Le Dauphiné. Et pas ques­tion, pour­suit-elle, de « faire de l’anticorruption avec Alain Carignon qui avait été condamné pour cela ».

Les sept élus exclus de la majorité grenobloise en mars 2023, qui ont depuis fondé le groupe GDES, entendent réclamer la présidence de la commission des Finances, suivant les préconisations de la charte Anticor. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les sept élus exclus de la majo­rité gre­no­bloise en mars 2023, qui ont depuis fondé le groupe GDES, entendent récla­mer la pré­si­dence de la com­mis­sion des Finances, sui­vant les pré­co­ni­sa­tions de la charte Anticor. © Manuel Pavard – Place Gre’net

« Comme nous l’avons exprimé à Monsieur le Maire lors d’une ques­tion orale au conseil
muni­ci­pal du 15 mai 2023, ce n’est plus le groupe SCDDC dont est membre Alain Carignon
qui est le pre­mier groupe d’opposition, mais bien GDES, dont aucun des sept membres n’est condamné pour cor­rup­tion », déclarent les oppo­sants. Qui comptent donc « inter­ro­ger de nou­veau le maire à ce sujet ».

« Proposer la vice-pré­si­dence de la com­mis­sion des finances à un élu minoritaire »

Dans le cadre de la « recon­nais­sance du rôle des élus mino­ri­taires », Anticor pré­co­nise bien de « pro­po­ser la vice-pré­si­dence de la com­mis­sion des finances à un élu mino­ri­taire »… mais ne men­tionne pas pour obli­ga­tion que l’élu en ques­tion soit issu du plus impor­tant groupe d’op­po­si­tion. Reste qu’un élu du groupe GDES comme Hakim Sabri ne serait pas dépaysé d’oc­cu­per une telle pré­si­dence, après avoir été adjoint aux Finances de la Ville durant la tota­lité du pre­mier man­dat, et une par­tie du second, d’Éric Piolle.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Face aux attaques liées à sa condam­na­tion, Éric Piolle a joué la poli­tique de la chaise vide en conseil municipal

FOCUS - La condamnation pour favoritisme du maire de Grenoble Éric Piolle a, sans surprise, fait l'objet d'échanges animés en conseil municipal, lundi 25 septembre Lire plus

Tension au conseil municipal de Grenoble, quand l'ancien adjoint aux Finances décrit le Plan de sauvegarde des services publics comme une "erreur"
Grenoble : l’ex-adjoint aux Finances recon­naît à demi-mot que le Plan de sau­ve­garde des ser­vices publics était une “erreur”

FOCUS - Drôle d'épisode durant le conseil municipal de Grenoble du lundi 26 juin 2023. Alors que l'élu (fraîchement exclu de la majorité) Hakim Sabri Lire plus

"Supprimer les fêtes religieuses du calendrier républicain", la proposition d'Éric Piolle crée la polémique
Condamnation d’Éric Piolle pour favo­ri­tisme : les réac­tions se suc­cèdent dans la classe poli­tique grenobloise

FOCUS - Éric Piolle a été condamné en appel, mercredi 6 septembre 2023, à 8 000 euros d'amende avec sursis pour favoritisme dans l'affaire de Lire plus

Les sept élus du nou­veau groupe « Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » attaquent en jus­tice l’a­bro­ga­tion de leurs délégations

FOCUS - Les sept élus1Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Amel Zenati exclus de la majorité grenobloise pour Lire plus

Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 »

FOCUS - Après avoir annoncé, la veille, leur exclusion de la majorité grenobloise, les sept élus (Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !